Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Variole du singe

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale août 2022| Dernière modification du contenu août 2022
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La variole du singe, ou orthopoxvirose simienne, est provoquée par le virus de la variole du singe, qui est apparenté au virus de la variole et provoque une maladie similaire, mais généralement moins grave.

  • La variole du singe est provoquée par le virus de la variole du singe, qui est apparenté au virus de la variole.

  • Le symptôme majeur de cette infection est une éruption cutanée.

  • Le diagnostic de la variole du singe est généralement posé en prélevant un échantillon de lésion cutanée et en l’analysant à la recherche du matériel génétique (ADN) du virus.

  • Il existe un vaccin pour prévenir la variole du singe.

  • Le traitement de la variole du singe vise principalement à soulager les symptômes, et des médicaments antiviraux peuvent être utiles.

La variole du singe et la variole font partie d’un groupe de virus appelés orthopoxvirus. Ils ne sont pas apparentés à la varicelle, qui est provoquée par le virus varicelle-zona et fait partie d’un autre groupe de virus.

Malgré son nom, le virus de la variole du singe ne vient pas des singes. Bien que le réservoir (l’animal qui est la source de l’infection) soit inconnu, les sources animales les plus probables sont de petits rongeurs (par exemple, les écureuils) dans les forêts tropicales d’Afrique, principalement en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.

En 2022, des cas de variole du singe ont été rapportés dans environ 70 pays où cette infection n’est généralement pas présente, notamment plusieurs pays européens et les États-Unis. Il s’agit d’une situation nouvelle, car la transmission de la variole du singe d’une personne à l’autre avait jusque-là principalement été observée en Afrique. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que l’épidémie de variole du singe de 2022 constituait une urgence de santé publique de portée internationale (voir OMS : Flambée de variole du singe 2022).

Les organisations médicales étudient la manière dont les personnes ont été exposées et la manière dont l’infection se propage au cours de l’épidémie de 2022. De nombreux cas sont survenus chez des hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, mais on ne sait pas si cette tendance se poursuivra et si l’infection est sexuellement transmissible.

Historiquement, l’infection par le virus de la variole du singe chez l’Homme a principalement été observée dans des cas sporadiques en Afrique et des flambées épidémiques occasionnelles. La plupart des cas sont survenus chez des enfants, en République démocratique du Congo.

Depuis les années 2000, le nombre de cas augmente de manière progressive en Afrique. Causes possibles de cette augmentation :

Avant 2022, les cas identifiés en dehors de l’Afrique étaient directement liés à des voyages en Afrique de l’Ouest et centrale, ou à des animaux importés de ces régions. Aux États-Unis, une épidémie de variole du singe est survenue en 2003, lorsque des rongeurs infectés ont été importés d’Afrique comme animaux de compagnie. Les rongeurs ont propagé le virus à des chiens de prairie domestiques, qui ont alors infecté des personnes dans le Midwest.

La variole du singe se transmet de plusieurs façons (voir aussi Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis [Centers for Disease Control and Prevention, CDC] : épidémie de variole du singe 2022). Elle se transmet d’une personne à une autre des manières suivantes :

  • Contact direct avec l’éruption cutanée, les croûtes ou les liquides biologiques infectieux

  • Sécrétions respiratoires lors d’un contact prolongé en face à face, ou lors d’un contact physique intime (comme un baiser, un câlin ou un rapport sexuel)

  • Contact avec des objets (tels que des vêtements ou du linge de maison) ayant précédemment été en contact avec l’éruption cutanée ou les liquides biologiques infectieux

  • Placenta, de la femme enceinte au fœtus

La variole du singe peut être transmise par un contact avec des animaux infectés, probablement par des morsures ou des griffures d’animaux ou par la préparation et la consommation de viande animale infectée.

Symptômes de la variole du singe

La variole du singe provoque des symptômes similaires à ceux de la variole Variole La variole est une maladie très contagieuse et mortelle provoquée par le virus de la variole. Cette maladie est maintenant considérée comme éradiquée. Il n’y a pas eu de cas de variole signalé... en apprendre davantage Variole . Comme pour la variole, l’éruption de la variole du singe commence par des taches rouges planes. Les taches se transforment en vésicules, qui se remplissent de pus (formant des pustules). Au bout de plusieurs jours, les pustules forment des croûtes. Avant l’épidémie de 2022, l’éruption cutanée commençait souvent sur le visage et se propageait à d’autres parties du corps, notamment la paume des mains et la plante des pieds. Cependant, au cours de l’épidémie mondiale de 2022, l’éruption cutanée est souvent d’abord observée au niveau ou à proximité des organes génitaux ou dans la bouche, elle est souvent douloureuse et il arrive qu’elle ne se propage pas ou que sa progression ne corresponde pas aux stades habituels.

Les symptômes peuvent également comprendre de la fièvre, des frissons, des céphalées, des douleurs musculaires, un mal de dos, une fatigue extrême et un gonflement visible des ganglions lymphatiques. Ces symptômes peuvent survenir avant, pendant ou après l’apparition de l’éruption cutanée.

Les personnes infectées par la variole du singe peuvent être plus sensibles à d’autres infections. Certaines personnes atteintes de la variole du singe développent des infections bactériennes de la peau et des poumons.

La maladie est généralement moins grave que la variole, mais elle peut être mortelle. Aucun décès n’est survenu durant l’épidémie de 2003 aux États-Unis. Au cours de l’épidémie de 2022, quelques décès ont été rapportés sur des milliers de cas.

Les symptômes peuvent apparaître 1 à 2 semaines après l’infection, mais ce délai peut atteindre 3 semaines. Les personnes sont contagieuses (ce qui signifie qu’elles peuvent transmettre le virus à quelqu’un d’autre) à partir du moment où les symptômes apparaissent, jusqu’à ce que des croûtes se soient formées sur toutes les lésions et que ces croûtes soient tombées pour révéler une peau saine. Cela nécessite généralement 2 à 4 semaines.

Variole du singe

Diagnostic de la variole du singe

Les médecins considèrent la variole du singe comme une cause possible des symptômes chez toute personne présentant une éruption cutanée qui ressemble aux lésions cutanées typiques de la variole du singe.

Le diagnostic de la variole du singe est généralement posé en prélevant un échantillon de lésion cutanée et en l’analysant à la recherche du matériel génétique (ADN) du virus.

D’autres examens peuvent être nécessaires pour détecter la variole du singe, tels que l’envoi d’échantillons de tissu infecté à un laboratoire pour que le virus soit mis en culture et analysé ; d’analyses de sang pour détecter la présence d’anticorps dirigés contre le virus de la variole du singe ; et l’examen d’un échantillon de tissu infecté au microscope.

Prévention de la variole du singe

Les vaccins utilisés dans le cadre de la prévention de la variole Variole La variole est une maladie très contagieuse et mortelle provoquée par le virus de la variole. Cette maladie est maintenant considérée comme éradiquée. Il n’y a pas eu de cas de variole signalé... en apprendre davantage Variole sont également utilisés contre la variole du singe. Les données antérieures provenant d’Afrique suggèrent que le vaccin contre la variole Vaccin antivariolique Aux États-Unis, la vaccination de routine avec le vaccin contre la variole a été interrompue en 1972, car cette maladie a été éradiquée. Le dernier cas connu dans le monde a été recensé en 1977... en apprendre davantage offre une efficacité d’au moins 85 % dans le cadre de la prévention de la variole du singe, car le virus de la variole du singe est très proche du virus responsable de la variole. Un vaccin contre la variole peut être proposé aux personnes à haut risque d’exposition à la variole du singe dans les régions où il existe des épidémies locales, ainsi qu’aux prestataires de soins de santé qui sont en contact avec des personnes infectées (voir CDC : Recommandations concernant la vaccination contre la variole du singe et la variole).

Les personnes atteintes de la variole du singe qui ne sont pas hospitalisées doivent :

  • S’isoler à domicile jusqu’à ce que les lésions aient disparu, que les croûtes soient tombées et qu’une nouvelle couche de peau saine se soit formée

  • Éviter tout contact physique direct avec d’autres personnes et animaux

  • Ne pas partager d’objets potentiellement contaminés, tels que le linge de lit, les serviettes de toilette, les vêtements, les verres ou les couverts, et nettoyer et désinfecter les surfaces et les objets fréquemment touchés

  • Porter un masque si un contact étroit avec d’autres personnes à domicile est nécessaire

Pour des conseils plus détaillés sur la manière de s’isoler en toute sécurité à domicile après avoir reçu un diagnostic de variole du singe, voir CDC : Variole du singe : Isolement et contrôle des infections : à domicile.

Traitement de la variole du singe

Le traitement de la variole du singe consiste principalement à soulager les symptômes. Il n’existe aucun traitement prouvé et sûr contre l’infection par le virus de la variole du singe. Les antiviraux técovirimat, cidofovir et brincidofovir peuvent être efficaces, mais ils n’ont pas été étudiés dans le cadre du traitement de la variole du singe.

Informations supplémentaires

Les ressources suivantes, en anglais, peuvent être utiles. Veuillez noter que LE MANUEL n’est pas responsable du contenu de ces ressources.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
Pas de dénomination commerciale aux États-Unis
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE