Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Présentation des armes chimiques

Par

James M. Madsen

, MD, MPH, U.S. Army Medical Research Institute of Chemical Defense (USAMRICD)

Dernière révision totale mai 2019| Dernière modification du contenu mai 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Les armes chimiques sont développées par les gouvernements pour être utilisées en temps de guerre et comprennent

  • les agents toxiques (destinés à causer de graves lésions ou la mort)

  • les agents incapacitants (destinés à ne causer que des effets temporaires, n’étant pas potentiellement mortels)

  • les agents incendiaires (destinés à produire de la lumière et des flammes)

Des produits chimiques toxiques industriels, fabriqués pour l’industrie, peuvent également entraîner une destruction massive. Certains produits chimiques (comme le chlore, le phosgène, et les composés cyanurés) ont des applications industrielles et militaires en cas de guerre chimique.

Les agents toxiques sont divisés en quatre catégories principales :

Les agents incapacitants sont divisés en deux catégories :

Les opioïdes, notamment les dérivés puissants du fentanyl, tels que ceux supposément utilisés par la Russie contre les terroristes tchétchènes en 2002, peuvent être considérés comme des agents incapacitants. Bien qu’ils soient rarement utilisés pour entraîner des lésions graves ou la mort, ils peuvent facilement provoquer un décès par arrêt respiratoire lorsqu’ils sont utilisés comme armes de destruction massive. Dans des situations de destruction massive, les opioïdes seraient probablement utilisés sous forme d’aérosols. Des doses supérieures à la normale de naloxone, l’antidote des opioïdes, peuvent être nécessaires pour annuler les effets des dérivés du fentanyl.

À doses élevées, les agents incapacitants peuvent causer de graves lésions ou la mort.

Les agents incendiaires, destinés à créer de la lumière et des flammes, peuvent aussi causer des brûlures chez de nombreuses victimes.

En plus de leurs noms chimiques et de leurs noms communs, la plupart des armes chimiques disposent également d’un code d’une à trois lettres attribué par l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Par exemple, la chloracétophénone est une forme de gaz lacrymogène commercialisée sous la marque Mace® et associée au code CN.

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent en rien la politique officielle du Département de l’Armée, du Département de la Défense ou du Gouvernement des États-Unis.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
ACTIQ, DURAGESIC, SUBLIMAZE
EVZIO
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Splénectomie
Vidéo
Splénectomie
La rate est un organe relativement fragile situé dans le quart supérieur de l’abdomen, à l’arrière...
Modèles 3D
Tout afficher
Os du pied
Modèle 3D
Os du pied

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE