Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Intoxication par des plantes et des arbustes

Par

Gerald F. O’Malley

, DO, Grand Strand Regional Medical Center;


Rika O’Malley

, MD, Albert Einstein Medical Center

Dernière révision totale févr. 2019| Dernière modification du contenu févr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Quelques plantes que l’on cultive couramment sont toxiques. Généralement, l’intoxication est improbable sauf si d’importantes quantités sont ingérées (par exemple, si les feuilles et d’autres composants sont concentrés dans une pâte ou infusés en infusion) ou si la plante est hautement toxique. Les plantes très toxiques et potentiellement mortelles comprennent les graines de ricin, les graines de jéquirity, la ciguë-poison, la ciguë aquatique ainsi que le laurier-rose et la digitale, qui contiennent des glycosides. Peu d’intoxications par les plantes peuvent être traitées par des antidotes spécifiques. (Voir également Présentation de l’intoxication.)

De nombreuses autres plantes causent des effets toxiques moins graves ( Plantes modérément toxiques).

Graines de ricin et de jéquirity

Les graines de ricin contiennent de la ricine, poison extrêmement concentré. La ricine a été utilisée dans des tentatives d’assassinat et comme arme de destruction massive. Les graines de ricin ont une enveloppe très résistante et il faut mâcher la graine pour libérer le poison.

Les graines de jéquirity contiennent de l’abrine, toxine apparentée mais plus puissante. Ces graines peuvent provoquer le décès après déglutition. Les enfants peuvent mourir après avoir mâché une seule graine.

L’intoxication par les graines de ricin ou de jéquirity peut causer de graves vomissements et une diarrhée (souvent sanglante) après un certain délai. Plus tard, les personnes se mettent à délirer et sont affectées de convulsions. Elles peuvent tomber dans le coma et mourir. Les médecins tentent parfois un lavage d’estomac pour expulser les graines de l’estomac et des intestins avant leur absorption.

Ciguë

L’intoxication par la ciguë peut causer l’apparition de symptômes dans les 15 minutes. Les personnes développent une sécheresse buccale et plus tard, un pouls rapide, des tremblements, des sueurs, des convulsions et une faiblesse musculaire. La ciguë aquatique peut causer des vomissements et une diarrhée, un délire, des convulsions et le coma.

Laurier-rose, digitale pourprée et muguet

Le laurier-rose, la digitale, et le muguet qui est semblable mais moins toxique, peuvent causer des vomissements et une diarrhée, une confusion, une arythmie cardiaque et des taux élevés de potassium dans le sang. Ces plantes contiennent une substance très semblable à la digoxine, un médicament pour le cœur. Les médecins traitent souvent les personnes empoisonnées par ces plantes avec un médicament utilisé pour traiter une surdose de digoxine.

Tableau
icon

Plantes modérément toxiques

Plante

Symptômes

Traitement

Aloès et plantes apparentées

Gastro-entérite, inflammation rénale et irritation cutanée

Soins d’accompagnement* si la plante est ingérée et rinçage (irrigation) avec de l’eau et du savon si la peau est irritée

Les noyaux d’abricot, de cerises sauvages et de pêches ainsi que les pépins de pommes et d’autres espèces de fruits (Prunus et Malus) en général, seulement si de nombreux pépins sont mastiqués et avalés

Des symptômes de carence en oxygène, tels que les nausées, les vertiges, la difficulté à se concentrer, les maux de tête, les vomissements, la somnolence et les troubles de la coordination (semblables à ceux de l’intoxication au monoxyde de carbone)

Pour les intoxications graves, on administre de l’hydroxocobalamine par voie intraveineuse et l’on utilise un kit d’antidote du cyanure (comprenant du nitrite d’amyle administré par inhalation, du nitrite de sodium et du thiosulfate de sodium administrés par voie intraveineuse)

Aristoloches (également désignées « birthworts » ou « pipevines » en anglais)

Formation de tissu cicatriciel dans les reins

Soins d’accompagnement*

Azalées

Symptômes cholinergiques

Soins d’accompagnement* et atropine

Caladium (également désigné oreille d’éléphant ou ailes d’ange) et les plantes apparentées

Irritation de la bouche due aux cristaux d’oxalate de calcium dans les feuilles

Soins d’accompagnement* et utilisation de lait ou de crème glacée pour aider à dissoudre l’irritant

Capsicum et plantes apparentées (piments)

Une irritation des yeux, de la peau et des muqueuses peut se produire

Soins d’accompagnement* et lavage abondant de la partie affectée avec de l’eau pour éliminer la substance par rinçage (irrigation)

Colchicine (colchique d’automne, crocus safran, ou lis gloire des neiges)

Gastro-entérite retardée et dysfonctionnement (insuffisance) de nombreux systèmes d’organes

Interférence avec la capacité de la moelle osseuse à produire des cellules sanguines et des plaquettes, pouvant causer de l’anémie, de l’infection et/ou des saignements

Soins d’accompagnement*

Belladone

Symptômes anticholinergiques, température corporelle élevée, convulsions et hallucinations

Soins d’accompagnement*

Pour une température corporelle très élevée ou des convulsions, physostigmine éventuellement

Dieffenbachia

Lésions de la bouche dues aux cristaux d’oxalate de calcium dans les feuilles

Soins d’accompagnement* et utilisation de lait ou de crème glacée pour aider à dissoudre les cristaux

Fèves gourganes

Chez les personnes souffrant d’une carence de l’enzyme G6PD (qui protège les globules rouges), gastro-entérite, fièvre, maux de tête et anémie hémolytique

Soins d’accompagnement*

Pour l’anémie sévère et l’intoxication, on envisage l’élimination progressive et le remplacement de sang par des volumes égaux de sang frais provenant de donneurs (exsanguino-transfusion)

Pommes de terre vertes et germes de pomme de terre

Gastro-entérite, hallucinations et syndrome confusionnel

Soins d’accompagnement*

Baies de houx

Gastro-entérite

Soins d’accompagnement*

Stramoine commune

Symptômes anticholinergiques, température corporelle élevée, convulsions et hallucinations

Soins d’accompagnement*

Pour une température corporelle très élevée ou des convulsions, physostigmine éventuellement

Réglisse (plante crue)

Pas assez de potassium dans le sang, hypertension artérielle et gonflement causé par une rétention de fluide (œdème)

Soins d’accompagnement*

Muguet

Trop de potassium dans le sang et troubles du rythme cardiaque (arythmies)

Soins d’accompagnement* et anticorps contre la digitale

Gui

Gastro-entérite

Soins d’accompagnement*

Aconit

Fréquence cardiaque faible, troubles du rythme cardiaque, engourdissement et picotements, et faiblesse

Soins d’accompagnement*

On administre parfois du bicarbonate de sodium par voie intraveineuse

Ortie

Pique et brûle la peau

Soins d’accompagnement*

Belladone, commune ou fibreuse

Gastro-entérite, hallucinations et syndrome confusionnel

Soins d’accompagnement*

Belladone, létale

Symptômes anticholinergiques, température corporelle élevée, convulsions et hallucinations

Soins d’accompagnement*

Pour une température corporelle très élevée ou des convulsions, physostigmine éventuellement

Menthe Pouliot

Lésions du foie (quand il y a sévérité, jaunisse, confusion et tendance aux saignements)

Acétylcystéine

Philodendron et plantes apparentées

Lésions de la bouche dues aux cristaux d’oxalate de calcium dans les feuilles

Soins d’accompagnement* et utilisation de lait ou de crème glacée pour aider à dissoudre les cristaux

Poinsettia

Légère irritation en cas de contact avec les muqueuses de la bouche, des voies nasales, du vagin ou de l’urètre

Inutile

Lierre vénéneux

Inflammation de la peau (dermatite) ou des muqueuses

Éviter les irritants connus ; traitement des symptômes spécifiques

Phytolaque

Gastro-entérite

Irritation en cas de contact avec les muqueuses de la bouche, des voies nasales, du vagin ou de l’urètre

Soins d’accompagnement*

Pothos

Lésions de la bouche dues aux cristaux d’oxalate de calcium dans les feuilles

Soins d’accompagnement* et utilisation de lait ou de crème glacée pour aider à dissoudre les cristaux

If

Gastro-entérite

Rarement, convulsions, troubles du rythme cardiaque, et coma

Soins d’accompagnement*

*Les soins d’accompagnement peuvent comprendre des liquides administrés par voie intraveineuse, des traitements pour maintenir les fonctions corporelles (comme les médicaments pour faire tomber la fièvre), des médicaments pour augmenter la tension artérielle si elle chute, et un respirateur.

 Les symptômes cholinergiques comprennent une fréquence cardiaque lente, l’affaiblissement des contractions du cœur, une tension artérielle dangereusement basse, des difficultés respiratoires (dues au rétrécissement des voies respiratoires), des bouffées de chaleur, des crampes abdominales, une diarrhée, une augmentation des mictions et de la salivation, des larmoiements, des sueurs plus intenses et des crampes musculaires.

Les symptômes anticholinergiques sont notamment une confusion, une vision floue, une constipation, une sécheresse buccale, des vertiges, de la difficulté à commencer et à continuer la miction, et une perte de contrôle de la vessie.

G6PD = glucose-6-phosphate déshydrogénase.

Informations supplémentaires

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
No US brand name
COLCRYS
ATROPEN
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Fractures (partie I)
Vidéo
Fractures (partie I)
Le système squelettique est composé de 206 os ; il permet le maintien et le mouvement et il...
Modèles 3D
Tout afficher
Thorax
Modèle 3D
Thorax

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE