Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Luxation de l’épaule

Par

Danielle Campagne

, MD, University of San Francisco - Fresno

Dernière révision totale juil. 2019| Dernière modification du contenu juil. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Les luxations de l’épaule surviennent lorsque la tête sphérique de l’humérus sort de sa cavité ronde dans l’omoplate.

  • Lorsque l’épaule est luxée, elle est généralement violemment poussée vers l’avant et sort de l’articulation.

  • L’épaule peut sembler déformée et est généralement très douloureuse.

  • Souvent, les médecins peuvent diagnostiquer une épaule luxée en l’examinant, mais des radiographies sont réalisées pour confirmer cela.

  • Les médecins peuvent remettre l’articulation en place sans chirurgie, souvent après que les personnes ont reçu des médicaments pour les aider à supporter la procédure.

(Voir également Présentation des luxations.)

L’épaule est la grosse articulation la plus fréquemment luxée. Dans plus de 95 % des luxations de l’épaule, l’humérus est poussé vers l’avant et sort de l’articulation (luxation antérieure). Mais parfois, il est poussé en arrière ou vers le bas. Généralement, une luxation vers l’arrière (postérieure) survient lorsqu’une personne est victime de convulsions ou subit une décharge électrique (par exemple, en cas de foudroiement). Les luxations vers le bas sont rares et généralement évidentes. Le plus souvent, les personnes qui présentent une luxation vers le bas maintiennent le bras au-dessus de leur tête, généralement en laissant l’avant-bras appuyé sur la tête.

L’os peut être poussé totalement en dehors de l’articulation (luxation totale) ou partiellement (luxation partielle ou subluxation).

L’épaule peut être luxée lorsqu’une force importante (comme un coup soudain) tire, pousse ou tord l’épaule vers le haut ou l’arrière et la fait sortir. Généralement, l’épaule est tirée et tournée vers l’extérieur. Les causes fréquentes sont les lésions sportives (tels que le blocage d’un tir au basketball), les accidents de la route et les chutes.

Lorsqu’une épaule est luxée, les tissus autour de l’articulation, comme les ligaments, les tendons, les vaisseaux sanguins et les nerfs, peuvent également être étirés ou déchirés. Parfois, un os, généralement la partie supérieure de l’os du bras, est cassé, tout spécialement chez les personnes de plus de 45 ans.

Si le traumatisme était sévère ou si les personnes, particulièrement celles âgées de moins de 30 ans, se luxent l’épaule plusieurs fois (par exemple, en continuant à pratiquer des sports), l’épaule peut devenir instable et plus à même d’être à nouveau luxée.

Symptômes

L’épaule peut être visiblement déplacée ou sembler déformée. La zone autour de l’articulation peut être enflée ou meurtrie. La douleur est généralement intense. Les personnes sont incapables ou réticentes à éloigner le bras du corps. Les luxations de l’épaule peuvent également engourdir le muscle qui recouvre l’articulation de l’épaule (deltoïde).

Le traumatisme de la luxation peut entraîner des spasmes dans les muscles de l’épaule, aggravant souvent la douleur.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Radiographies

Si les personnes suspectent que leur épaule est luxée, elles doivent consulter un médecin immédiatement. Elles doivent essayer de ne pas remettre l’épaule en arrière pour la remettre en place. En effet, cela peut endommager davantage la zone. Jusqu’à ce qu’elles puissent consulter un médecin, elles doivent garder le bras aussi immobile que possible, éventuellement avec une écharpe ou une attelle, et appliquer de la glace. La glace peut soulager la douleur et réduire le gonflement.

Les médecins demandent aux personnes comment la blessure s’est produite, la sévérité de la douleur et si elles peuvent bouger le bras. Les médecins peuvent souvent diagnostiquer une épaule luxée en l’examinant. Néanmoins, des radiographies sont généralement réalisées pour confirmer le diagnostic et exclure toute fracture. Les médecins doivent savoir si des os sont fracturés avant d’essayer de remettre l’articulation en place.

Traitement

  • Manœuvres pour remettre l’articulation en place

  • Écharpe et bandage pour immobiliser l’articulation

Le traitement des luxations de l’épaule consiste à remettre l’articulation en place (réduction). Avant cette manœuvre, les personnes reçoivent souvent un sédatif, de puissants analgésiques et/ou une injection d’anesthésique dans l’articulation, mais elles restent conscientes. De nombreuses techniques, telles que celles de Davos ou d’Hennepin, peuvent être réalisées sans sédatif, mais elles nécessitent de laisser le temps (plusieurs minutes) aux muscles touchés de se détendre suffisamment pour que la réduction de l’épaule puisse être réalisée.

Il existe plusieurs manières de remettre l’épaule en place. À savoir :

  • Traction-contre-traction : Les personnes sont maintenues immobiles tandis que le praticien tire le bras affecté vers le bas et l’extérieur.

  • Rotation externe : Un exemple est la technique de Hennepin. Le praticien plie le bras au niveau du coude, puis le fait lentement pivoter en l’éloignant du corps.

  • Manipulation de l’omoplate (scapulaire) : Pour réaliser cette manœuvre, la personne peut être assise ou couchée. Le praticien déplace l’extrémité basse de l’omoplate vers la colonne vertébrale. Un assistant tire le bras, le fait tourner et lui applique une légère pression.

  • Technique de Cunningham (massage) : Le praticien s’assoit en face des personnes et place leur main sur son épaule à lui. Ensuite, le praticien masse les muscles de la partie supérieure du bras et de l’épaule, et demande à la personne de se détendre et de pousser ses épaules vers l’arrière, en essayant de faire en sorte que les omoplates se touchent. Le massage détend les muscles, de sorte que la personne peut remettre son épaule en place.

  • Technique de Davos (autoréduction) : Assise sur un lit, la personne replie le genou du côté de l’épaule touchée jusqu’à poser le pied sur le lit. La personne joint les mains devant le genou, les coudes près de la cuisse. Les mains sont attachées par un élastique pour les maintenir en place et les lier au genou. Ensuite, le praticien s’assoit sur le pied de la personne et lui demande de pencher la tête en arrière. En penchant la tête en arrière, la personne exerce une pression sur l’épaule luxée, ce qui permet de la remettre en place.

  • Technique de Stimson (poids pendants) : La personne est couchée sur le ventre sur un lit, et le bras du côté de l’épaule luxée pend sur le côté du lit. Des poids sont attachés au poignet de la personne. Après une trentaine de minutes, les muscles de l’épaule sont généralement suffisamment détendus pour que l’épaule se remette en place.

  • Technique FARES (Fast, Reliable and Safe, soit Rapide, fiable et sûre) : La personne est allongée sur le dos, le coude en extension et le bras le long du corps. Le praticien tient le bras de la personne par la main ou le poignet et éloigne doucement le bras du corps. En parallèle, il secoue légèrement et lentement le bras de bas en haut, dans un mouvement d’oscillation. Ce mouvement permet de détendre les muscles.

Remettre une épaule en place : Traction-contre-traction

Les personnes s’allongent sur une surface immobile. Un praticien tire sur un drap plié enroulé autour de la poitrine des personnes pour les maintenir immobiles, tandis qu’un autre praticien tire le bras affecté vers le bas et l’extérieur. La technique est ce que l’on appelle traction-contre-traction.

Remettre une épaule en place : Traction-contre-traction

Après la réduction, l’articulation est immédiatement immobilisée avec une écharpe et un bandage.

Remettre une épaule en place : Technique de Hennepin

Le praticien plie le bras, puis le fait lentement pivoter en l’éloignant du corps.

Remettre une épaule en place : Technique de Hennepin

Écharpe et bandage

Écharpe et bandage
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
En pont
Vidéo
En pont
1. S’allonger sur le dos, les genoux fléchis et les pieds appuyés sur le sol/la table. ...
Modèles 3D
Tout afficher
Hémothorax
Modèle 3D
Hémothorax

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE