Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Luxations du coude

Par

Danielle Campagne

, MD, University of San Francisco - Fresno

Dernière révision totale juil. 2019| Dernière modification du contenu juil. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Les luxations du coude surviennent lorsque l’extrémité inférieure de l’os de la partie supérieure du bras (humérus) ne touche plus les parties supérieures (têtes) des os de l’avant-bras (radius et cubitus). Les luxations du coude peuvent être complètes (les extrémités des os ne se touchent pas) ou partielles (une partie des os se touchent encore). Les luxations partielles sont appelées subluxations.

(Voir également Présentation des luxations.)

La majorité des luxations du coude sont dues à une chute sur un bras tendu. Elles peuvent être accompagnées de fractures, de lésions nerveuses et parfois de lésions artérielles.

Les luxations du coude sont fréquentes. Cependant, pour qu’une luxation du coude soit complète, une force importante est généralement nécessaire. Les luxations partielles du coude (subluxations) sont fréquentes chez les tout-petits et sont généralement dues à une force beaucoup moins importante. Les subluxations surviennent chez les tout-petits, mais sont beaucoup moins fréquentes chez les nourrissons, les enfants plus âgés et les adultes.

Des radiographies permettent de confirmer le diagnostic de luxation du coude.

Traitement

  • Généralement, manœuvres pour remettre l’articulation en place (réduction)

Le traitement des luxations du coude consiste généralement à :

  • Administrer à la personne un sédatif et un analgésique

  • Demander à la personne de s’allonger sur le dos

  • Plier le coude et faire tourner doucement l’avant-bras jusqu’à ce que la paume soit tournée vers le haut

  • Maintenir la partie supérieure du bras

  • Tirer le poignet vers le haut jusqu’à ce que l’articulation se remette en place

Une fois remise en place, la stabilité de l’articulation est évaluée et une radiographie est réalisée pour s’assurer qu’aucune fracture n’a été manquée. L’articulation est ensuite généralement immobilisée pendant un maximum d’une semaine, le plus souvent à l’aide d’une attelle, jusqu’à ce que la douleur et le gonflement disparaissent. Ensuite, la personne doit réaliser des exercices de mobilisation et porter une écharpe pendant 2 à 3 semaines.

Subluxation de la tête du radius

(Coude de nourrice)

La subluxation de la tête du radius désigne une séparation partielle des os du coude. L’extrémité de l’un des os de l’avant-bras (radius) se déplace au niveau du coude.

  • La subluxation de la tête radiale, fréquente chez les tout-petits, peut survenir lorsque la personne qui s’occupe de l’enfant le tire vers l’avant ou l’attrape par le poignet.

  • Parfois, le seul signe de blessure est le fait que l’enfant refuse de bouger le bras touché.

  • Les médecins suspectent une subluxation de la tête radiale en se basant sur la description de la manière dont la blessure s’est produite, les symptômes et les résultats d’un examen clinique.

  • La majorité du temps, les médecins peuvent remettre les os en place par simple manipulation, sans pratiquer d’incision et sans administrer de sédatif ou d’analgésique.

Ce traumatisme survient généralement chez les tout-petits (âgés d’environ 2 ou 3 ans). Chez les tout-petits, la tête du radius (l’un des os de l’avant-bras) est suffisamment petite pour passer à travers les ligaments qui maintiennent le coude en place. La tête du radius peut passer à travers les ligaments lorsqu’un parent ou un autre soignant tire un tout-petit réticent en avant ou l’attrape par le poignet lors d’une chute (actions dont nombre de soignants ne se souviennent pas). Lorsque les enfants grandissent, la tête du radius s’élargit, de façon à ce que la tête du radius soit trop grosse pour facilement se déplacer.

Symptômes

L’articulation peut n’être que légèrement sensible. Comme les tout-petits ne peuvent généralement pas décrire leurs symptômes, le seul signe de ce traumatisme peut être la réticence à bouger le bras. Le bras peut pendre le long du corps, tournant parfois légèrement vers l’intérieur. Ou les tout-petits peuvent tenir le bras dans une position pliée contre le corps. Les parents ou autres soignants ne doivent pas essayer de mobiliser le bras.

Les tout-petits peuvent pleurer lorsque le traumatisme a lieu, mais se calment ensuite et continuent à vivre normalement, sauf qu’ils n’utilisent pas le bras blessé.

Diagnostic

  • Examen clinique

Si les tout-petits présentent des symptômes suggérant une subluxation du coude, les parents ou autres soignants doivent les conduire chez un médecin, même si le coude se remet en place tout seul.

Les médecins suspectent cette blessure en se basant sur la description de la manière dont elle s’est produite, les symptômes et les résultats d’un examen clinique.

Les radiographies ne montrent pas la blessure et sont donc inutiles.

Prévention

Pour empêcher toute subluxation du coude chez les tout-petits, les parents et autres soignants doivent :

  • Ne pas tirer d’un coup sec sur la main, le poignet ou l’avant-bras des tout-petits

  • Ne pas soulever les tout-petits par un bras, un poignet ou une main

  • Ne pas balancer les enfants par la main ou l’avant-bras

  • Soulever les tout-petits en les prenant sous les bras ou par les deux bras

Traitement

  • Généralement, manœuvres pour remettre l’articulation en place

Les médecins essaient généralement de remettre l’articulation en place (ce que l’on appelle réduction). Généralement, aucun sédatif ni aucun analgésique ne sont nécessaires. Lorsque l’os est remis en place, un léger claquement peut être entendu. Les tout-petits peuvent recommencer à mobiliser leur coude au bout de 10 à 20 minutes environ. S’ils ne le bougent pas, les médecins peuvent réaliser des radiographies du coude. Si les tout-petits mobilisent l’articulation, il est inutile de réaliser des radiographies ou de l’immobiliser.

Si, au bout de 24 heures, les tout-petits continuent à avoir mal ou s’ils ne peuvent toujours pas utiliser leur bras, l’articulation peut ne pas être totalement en place ou un os peut être fracturé. Dans de pareils cas, le tout-petit doit être de nouveau examiné par un médecin.

Avec un traitement approprié, la plupart des tout-petits se rétablissent complètement. Néanmoins, 20 à 40 % de ces enfants se luxent à nouveau le coude.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Splénectomie
Vidéo
Splénectomie
La rate est un organe relativement fragile situé dans le quart supérieur de l’abdomen, à l’arrière...
Modèles 3D
Tout afficher
Doigt en marteau
Modèle 3D
Doigt en marteau

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE