Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Cadres de soins à destination des personnes âgées

Par

Debra Bakerjian

, PhD, APRN, Betty Irene Moore School of Nursing, UC Davis

Dernière révision totale avr. 2018| Dernière modification du contenu avr. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Les professionnels de la santé soignent les personnes âgées dans différents cadres de soins.

Cabinet du praticien

La plupart des personnes âgées reçoivent des soins médicaux au cabinet médical de leur médecin généraliste. Le cabinet peut être un bâtiment regroupant des cabinets médicaux, une clinique, un hôpital ou autre. Des examens diagnostiques, comme les tests sanguins ou les radiographies, sont souvent réalisés dans un cabinet médical. Certains cabinets médicaux offrent des traitements tels que la kinésithérapie.

Hôpitaux

Les hôpitaux fournissent la gamme la plus complète de soins médicaux. Pour les personnes âgées en particulier, un séjour à l’hôpital accroît le risque de voir survenir des problèmes tels que des infections, des escarres de décubitus, de la confusion et de l’incontinence. Compte tenu de ces risques, les personnes âgées ne doivent être hospitalisées que si elles sont très malades. Les personnes âgées peuvent se rendre à hôpital au service des urgences ou pour un rendez-vous programmé avec un médecin.

Un médecin (qui peut être le médecin généraliste de la personne, un spécialiste ou un médecin hospitalier) est responsable des soins des personnes à l’hôpital. Parfois, plusieurs autres médecins sont impliqués. Les infirmiers, qui sont disponibles 24 heures sur 24, dispensent la majeure partie des soins. Il y a toujours un infirmier disponible, mais les médecins vont et viennent à des horaires plus irréguliers.

De nombreuses autres personnes peuvent aider à assurer les soins dans un hôpital. À savoir :

La durée d’un séjour à hôpital dépend en partie de la maladie, du diagnostic et, le cas échéant, des dispositions prises pour permettre des soins continus après la sortie. Les professionnels de la santé concernés décident s’il faut des soins continus et quel type de soins. Ces soins peuvent être proposés dans un établissement de rééducation, dans un établissement de soins de longue durée ou à domicile par un infirmier.

Les soins d’observation sont des soins fournis au sein d’un hôpital à des personnes qui ne sont pas en état de rentrer chez elles mais qui ne sont pas assez malades pour satisfaire aux exigences d’une véritable admission à l’hôpital. Dans le cadre des soins d’observation, les médecins peuvent faire des analyses et donner des traitements pour un jour ou deux avant de décider si les personnes ont besoin d’être admises. De telles personnes sont observées brièvement dans un service d’urgence, une unité d’observation spécialisée ou une salle d’hôpital normale, bien qu’elles ne soient pas véritablement admises à l’hôpital. La différence entre l’admission et l’observation est importante parce que Medicare considère les soins d’observation comme un service ambulatoire. Par conséquent, Medicare ne couvre pas les services de rééducation après les soins d’observation.

Centres de chirurgie

Les centres de chirurgie sont des lieux où l’on réalise des opérations ou d’autres procédures dans la journée. Ces procédures englobent celles qui nécessitent généralement une anesthésie, qui sont trop compliquées pour être réalisées au cabinet du médecin, mais qui ne nécessitent pas de séjourner une nuit à l’hôpital. Ce sont par exemple des endoscopies, des coloscopies et des opérations de la cataracte. Les centres de chirurgie peuvent se situer dans un hôpital ou être un établissement distinct autonome.

Il existe des centres de chirurgie non rattachés à des hôpitaux dans de nombreuses villes. Ainsi, il est possible de se faire opérer dans sa propre ville sans avoir à se déplacer vers un hôpital éloigné.

Centres de rééducation

Après leur sortie de l’hôpital, les personnes présentant un handicap sévère peuvent devoir poursuivre leur rétablissement dans un centre de rééducation. Le centre de rééducation peut se situer dans un hôpital ou dans une maison de santé. Ces centres proposent des soins infirmiers spécialisés ainsi que de la kinésithérapie, de l’ergothérapie et de l’orthophonie. En général, il est nécessaire que les personnes soient admises dans un hôpital pendant 3 jours pour être admissibles à une couverture par Medicare de l’établissement de rééducation.

Quand les personnes sont admises dans un établissement de rééducation, une équipe interdisciplinaire essaye d’anticiper la durée de leur séjour. Pour les personnes âgées, le séjour peut durer de quelques jours à quelques mois. On établit des objectifs de progression et les progrès sont évalués tous les jours. Ainsi, la forme et la quantité des traitements peuvent être ajustées selon les besoins.

Il se peut que certaines personnes âgées aient la possibilité de rester à la maison et de recevoir un traitement de rééducation en tant que patient externe d’un établissement de rééducation.

Soins de santé à domicile

Les personnes fragiles ou celles qui sont récemment sorties d’un hôpital ou d’un établissement de rééducation ont souvent besoin de soins à domicile. Ces soins sont souvent fournis par des membres de la famille et/ou des amis. Toutefois, quand une telle aide n’est pas disponible ou quand les personnes âgées ont besoin de plus d’aide que les membres de la famille et les amis ne peuvent en apporter, les personnes âgées peuvent être éligibles pour recevoir des services de soins à domicile dispensés par une agence d’aide à domicile. Ces agences envoient des infirmiers diplômés, des thérapeutes, des aides à domicile et/ou des assistants sociaux, selon les besoins des personnes et la couverture d’assurance.

À l’heure actuelle, le nombre de praticiens qui font des visites à domicile est en augmentation. Une consultation à domicile peut être très utile, parce que c’est plus pratique pour les personnes âgées et cela permet aux praticiens de voir comment les personnes se portent dans leur milieu de vie habituel.

Il est également possible de fournir des soins de fin de vie (soins palliatifs) à domicile.

Services communautaires

Aux États-Unis, une source de services et de soins de santé dans la communauté est le centre pour personnes âgées. Ces centres fournissent des activités sociales, récréatives et éducatives, et certains servent des repas, service important pour les personnes qui ne peuvent pas préparer leurs repas.

Les centres de soins de jour sont d’autres services communautaires. Les centres de soins de jour facturent leurs services. Cependant, ils offrent un répit aux soignants pendant la journée, ce qui leur permet par exemple de conserver leur emploi. Certains centres de soins de jour fournissent aussi des soins de santé. Par exemple, ces centres peuvent avoir un infirmier et/ou des aides-soignants dans leur personnel. Les infirmiers peuvent vérifier la tension artérielle, s’assurer que les personnes prennent leurs médicaments conformément aux instructions, et fournir des informations de santé. Les aides-soignants peuvent aider à s’assurer que l’on s’occupe des personnes âgées pour ce qui est d’aller aux toilettes et qu’elles sont nourries de manière adéquate pendant la journée. Quand il y a des problèmes médicaux, les infirmiers peuvent contacter le médecin généraliste des personnes ou des membres de la famille. Certains centres de soins de jour fournissent des soins de jour pour les personnes atteintes de démence légère à modérée, et certains proposent des services de kinésithérapie et d’ergothérapie.

D’autres services proposés par la ville comprennent les programmes de livraison de repas à domicile, les services de transport, les aides pour les activités quotidiennes, les groupes de soutien et les soins de répit. Certaines communautés religieuses fournissent plusieurs de ces services. Ces services sont souvent peu coûteux, et certains sont gratuits.

Les personnes peuvent obtenir des informations sur les services communautaires, y compris les centres pour personnes âgées, auprès du service de sortie de l’hôpital ou du service de gestion des soins, des agences de soins de santé, des services de santé locaux et des communautés religieuses. Les centres pour personnes âgées figurent également dans l’annuaire téléphonique ou sur Internet.

Le saviez-vous ?

  • Certains centres de soins de jour pour personnes âgées ont un infirmier dans leur personnel pour fournir certains soins de santé, comme vérifier la tension artérielle.

Soins post-aigus et de longue durée

Les soins post-aigus sont les soins qui interviennent immédiatement après la sortie de l’hôpital pour les personnes qui ont besoin de soins supplémentaires ne pouvant pas administrés à domicile, mais qui n’ont pas véritablement besoin de soins de longue durée. Les établissements de soins post-aigus offrent une large gamme de services de santé, notamment des soins infirmiers spécialisés et une rééducation kinésithérapeutique ou ergothérapeutique afin d’aider les personnes à retrouver leur force et leurs capacités fonctionnelles. La majorité des personnes finissent par rentrer à leur domicile. Cependant, certaines ne recouvrent pas toutes leurs fonctions et peuvent nécessiter des soins de longue durée.

La perspective d’avoir besoin de soins de longue durée inquiète de nombreuses personnes âgées. La probabilité d’avoir besoin de soins de longue durée augmente considérablement à mesure que les personnes vieillissent, parce que les personnes âgées sont plus susceptibles de développer des troubles chroniques et d’avoir des problèmes fonctionnels. La durée nécessaire de ces soins peut varier de quelques semaines à quelques années, voire indéfiniment.

Les soins de longue durée ont pour objectif d’aider les personnes à conserver leurs capacités fonctionnelles. Les soins leur permettent de réaliser les activités nécessaires pour prendre soin d’elles-mêmes et vivre de manière aussi autonome que possible. Ces activités comprennent les activités quotidiennes de base (manger, s’habiller, se laver, faire sa toilette et marcher) et d’autres activités (faire les courses, tenir ses comptes, faire sa lessive et faire le ménage). Les soins de longue durée comprennent de l’aide concernant les soins de santé, comme la mesure des signes vitaux, le suivi du poids et l’administration de médicaments. La plupart des établissements de soins de longue durée proposent des activités sociales et récréatives.

De nombreuses personnes font leur première expérience des soins post-aigus et de longue durée après un séjour à l’hôpital. Pendant une maladie ou après une blessure, les personnes âgées perdent souvent leur capacité, en partie ou en totalité, à s’occuper d’elles-mêmes. Ainsi, bien qu’elles se sentent assez bien pour quitter l’hôpital, elles ont besoin d’aller dans un établissement de soins post-aigus et de longue durée pour leur rééducation et leur rétablissement. Cette étape peut s’avérer exigeante physiquement et psychologiquement. Les personnes doivent s’adapter à de nouveaux visages et de nouvelles habitudes pour dormir, se laver, s’habiller, manger et pour d’autres activités quotidiennes. Cette étape arrive vite, avec très peu de temps pour s’adapter.

La plupart des personnes associent les soins de longue durée à un changement de lieu de résidence :

Les personnes âgées peuvent se faire beaucoup de souci concernant un déménagement dans un établissement. Les personnes vivent dans des établissements pour diverses raisons sociales et économiques. Les raisons les plus courantes sont les problèmes physiques et/ou les problèmes cognitifs (la cognition) ainsi qu’un manque de soutien social adéquat.

Le type d’arrangement possible dépend en partie des besoins des personnes (médicaux, fonctionnels, sociaux et émotionnels), de leurs préférences et de leurs ressources financières et sociales (comme l’assurance pour les soins de longue durée, la disponibilité de programmes d’exemption de paiement des soins au niveau national, ainsi que le désir et la capacité d’aider des membres de la famille). Une personne peut être capable de vivre à la maison avec l’aide d’un conjoint. Une autre personne avec les mêmes problèmes mais, en l’absence de soutien familial, peut avoir besoin d’intégrer une maison de santé. Il est préférable de se renseigner au sujet des nombreux types de soins de longue durée pour pouvoir choisir le bon moment et le bon endroit pour ces soins de longue durée. Chaque type d’établissement de soins de longue durée fournit différents services et niveaux de soins de santé.

Après avoir déterminé le type d’organisation, un établissement spécifique doit être choisi avec précaution. Même au sein de chaque type, les établissements diffèrent considérablement en matière d’environnement, de services (y compris soins de santé), d’activités, de modes et de règles de vie. Parfois, la différence consiste simplement à savoir ce que les personnes peuvent payer, mais même dans une gamme de prix similaire, la qualité varie.

Tableau
icon

Types de soins de longue durée

Type

Services

Mode d’hébergement habituel

Financement

Repas (dans une salle à manger commune ou en chambre individuelle)

Activités sociales et récréatives

Aide pour les activités quotidiennes

Dans certains établissements, surveillance des urgences (comme des interphones et des systèmes de réponse d’urgence), services d’infirmiers et de kinésithérapeutes, supervision 24 heures sur 24 si besoin

Appartements ou parfois seulement chambre avec salle de bain privative

Principalement financement privé ou assurance de soins de longue durée

Aide de Medicaid dans certains États

Repas (dans une salle à manger commune ou en chambre individuelle)

Transport pour les rendez-vous médicaux ou les courses

Activités sociales

Aide pour les soins personnels et parfois aide pour la prise de médicaments (par exemple, rappeler aux personnes de prendre leurs médicaments)

Chambres dans un couloir commun

Principalement financement privé

Repas (généralement dans une salle à manger commune, sauf pour les résidents ayant besoin de plus de soins qui prennent les repas dans leur chambre)

Transport

Activités sociales et récréatives

Autant d’aide que nécessaire pour les activités quotidiennes et soins de santé selon les besoins

Modes d’hébergement variés selon les besoins

Principalement financement privé

Aide de Medicare et Medicaid pour les soins infirmiers spécialisés lorsque c’est nécessaire

Repas

Aide pour les activités quotidiennes

Soins infirmiers spécialisés 24 heures sur 24

Rééducation (kinésithérapie, ergothérapie, respiratoire et orthophonie)

Soins palliatifs

Surveillance par un médecin

Chambres dans un couloir commun

Financement privé

Medicaid

Medicare pour les soins spécialisés pendant une courte durée dans une maison de santé certifiée si les soins sont nécessaires tous les jours après un séjour en hôpital de 3 jours ou plus

Retarder le besoin d’un établissement de soins de longue durée

L’idée de séjourner dans un établissement de soins de longue durée, en particulier une maison de santé, ne plaît pas à la plupart des personnes. Les problèmes suivants sont des motifs fréquents de séjour en établissement de soins de longue durée. Cependant, les problèmes peuvent parfois être résolus et la nécessité d’un établissement de soins de longue durée peut être retardée ou évitée.

Incontinence urinaire : Il peut être difficile de s’occuper de personnes souffrant d’incontinence urinaire à domicile. Cependant, l’incontinence urinaire peut être provoquée par un trouble qui peut être traité. Traiter le trouble peut guérir l’incontinence. Les personnes souffrant d’incontinence urinaire, leur famille ou leurs soignants doivent en parler avec les médecins pour déterminer si un traitement est possible.

Problèmes dans la réalisation des activités quotidiennes : Certains dispositifs peuvent aider les personnes dans leur capacité de fonctionnement. Les kinésithérapeutes, les ergothérapeutes ou les infirmiers à domicile peuvent observer les personnes à leur domicile et parfois les aider à choisir des dispositifs appropriés qui leur permettront de continuer à vivre en toute sécurité à la maison.

Démence : S’occuper de personnes atteintes de démence est difficile et frustrant. Cependant, les membres de la famille peuvent apprendre à gérer certains comportements. Par exemple, pour gérer le vagabondage, la famille peut donner un bracelet d’identification aux personnes ou acheter ou louer un dispositif de suivi. Apprendre à s’occuper de personnes atteintes de démence peut retarder le besoin d’un placement en établissement de soins de longue durée.

Syndrome d’épuisement des soignants : Les membres de la famille fortement motivés peuvent habituellement fournir une aide organisée et minutieuse. Cependant, cette aide peut s’avérer épuisante physiquement et émotionnellement. Il peut être utile de parler avec des professionnels de la santé. Ceux-ci peuvent apporter des informations sur des groupes de soutien pour les soignants et sur des groupes qui fournissent des soins temporaires (soins de répit).

Problèmes financiers : On peut acheter une assurance de soins de longue durée qui couvre les soins à domicile. Ces soins consistent typiquement à aider les personnes pour les soins personnels comme se baigner, faire sa toilette et manger. Une telle assurance peut permettre aux personnes de différer leur transfert dans un établissement de soins de longue durée.

Soins palliatifs

Quand les personnes sont atteintes d’un trouble évolutif et incurable, les soins palliatifs fournissent des traitements et des services pour contrôler les symptômes, soulager la douleur et aider les personnes et leur famille à se préparer au décès. Les soins palliatifs peuvent être administrés dans les contextes suivants :

  • Au domicile de la personne

  • Maison de santé

  • Dans un centre de soins palliatifs

Les soins palliatifs associent habituellement un médecin généraliste, un infirmier, un assistant social et d’autres intervenants formés pour soigner les personnes en fin de vie. Par exemple, des pharmaciens, des conseillers, des kinésithérapeutes, des éthiciens et des bénévoles peuvent également être impliqués. Ces professionnels de la santé sont nécessaires pour répondre le mieux possible à tous les besoins physiques et psychologiques de la personne, ainsi qu’aux besoins de la famille et des soignants. La plupart des personnes recevant des soins palliatifs n’ont pas besoin d’aller à l’hôpital avant de mourir. Ainsi, elles peuvent mourir dans un environnement plus confortable, plus intime, souvent avec leurs proches autour d’eux. Les soins palliatifs consistent aussi à aider les membres de la famille à reconnaître les signes physiques d’une mort imminente, à comprendre ce qu’il faut faire quand les personnes décèdent et à les aider à faire face à la perte.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Continuité des soins
Vidéo
Continuité des soins

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE