Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Mononucléose infectieuse

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale avr. 2018| Dernière modification du contenu avr. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Qu’est-ce que la mononucléose infectieuse ?

La mononucléose infectieuse, souvent appelée mononucléose, est une infection virale qui survient le plus souvent chez les adolescents et les jeunes adultes.

  • La mononucléose est transmise par contact rapproché, tel que des baisers, avec une personne infectée

  • Les symptômes incluent maux de gorge intenses, fatigue extrême et gonflement des ganglions lymphatiques dans le cou

  • Les personnes atteintes de la mononucléose se sentent généralement mieux au bout de 2 semaines environ, mais certaines personnes peuvent se sentir fatiguées pendant des semaines, voire des mois

  • Le paracétamol ou l’ibuprofène font baisser la fièvre et atténuent la douleur

Quelles sont les causes de la mononucléose ?

La mono est provoquée par le virus d’Epstein-Barr, un type d’herpèsvirus. L’infection par le virus d’Epstein-Barr (EBV) est fréquente, mais toutes les personnes qui en sont atteintes ne développent pas une mononucléose. De nombreuses personnes présentant une infection à EBV n’ont aucun symptôme ou des symptômes très légers.

Quels sont les symptômes de la mononucléose ?

Les symptômes de la mononucléose comprennent :

  • Fatigue extrême, généralement plus sévère au cours des 2 à 3 premières semaines

  • Fièvre, jusqu’à 39,4 °C environ

  • Maux de gorge très douloureux, avec présence éventuelle de pus au fond de la gorge

  • Gonflement des ganglions lymphatiques, particulièrement dans le cou (les ganglions lymphatiques sont des parties minuscules en forme de haricot du système immunitaire qui aident à lutter contre les infections)

Une personne peut être atteinte de mononucléose sans présenter de symptôme.

Environ la moitié des personnes atteintes de mononucléose présentent une hypertrophie de la rate. La rate est un organe situé du côté gauche de l’abdomen, juste en dessous des côtes. Elle fait la taille d’un poing environ. La rate fabrique des cellules sanguines qui aident le système immunitaire, et elle élimine également les cellules sanguines qui sont vieilles ou anormales. Il est plus probable que la rate éclate en cas de traumatisme au niveau du ventre qu’en cas d’hypertrophie.

Si la mononucléose est très sévère, elle peut causer une numération sanguine basse et des problèmes au niveau du foie, du cœur et des nerfs.

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence de la mononucléose ?

Les médecins peuvent suspecter une mononucléose à partir des symptômes, tout spécialement en cas de gonflement des ganglions lymphatiques dans le cou. Pour confirmer le diagnostic, ils réalisent des analyses de sang.

Comment les médecins traitent-ils la mononucléose ?

La mononucléose est incurable. Les médicaments antiviraux ne sont pas efficaces. Ce que font les médecins :

  • Prescrire du repos pendant une semaine ou deux, lorsque la personne se sent le plus fatiguée et faible

  • Prescrire du paracétamol ou de l’ibuprofène pour faire tomber la fièvre et réduire la douleur

  • Prescrire des corticoïdes si les amygdales sont si gonflées et douloureuses que la personne a des difficultés pour déglutir ou respirer

Au bout de 2 semaines, lorsque la personne commence à se sentir mieux, elle peut être plus active. Elle ne doit simplement pas soulever des objets lourds ou pratiquer des sports de contact (comme le football) jusqu’à ce que le médecin indique que la rate a repris une taille normale.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE