Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Poliomyélite

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale avr. 2018| Dernière modification du contenu avr. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Qu’est-ce que la poliomyélite ?

La poliomyélite (polio) est une infection virale pouvant affecter les nerfs contrôlant les muscles.

  • La poliomyélite se transmet lorsque des personnes consomment de l’eau ou des aliments infectés ou touchent une surface infectée, puis se touchent la bouche

  • La plupart des personnes ne présentent que des symptômes légers, tels que céphalées et maux de gorge, et ne savent même pas qu’elles ont la poliomyélite

  • Chez quelques personnes, la poliomyélite provoque une paralysie et une faiblesse musculaire permanentes

  • La poliomyélite se transmet également via les selles, la salive ou les éternuements des personnes infectées

  • Le vaccin contre la poliomyélite prévient cette maladie

Quelles sont les causes de la poliomyélite ?

La poliomyélite est provoquée par le poliovirus. Elle est très contagieuse et se transmet par contact avec des personnes infectées.

La poliomyélite était fréquente dans une grande partie du monde jusque dans les années 1950, lorsqu’un vaccin a été découvert. Aux États-Unis, le dernier cas de poliomyélite remonte à 1979. Des personnes développent toujours la poliomyélite dans certaines régions d’Afrique (notamment au Nigeria), au Pakistan et en Afghanistan.

Quels sont les symptômes de la poliomyélite ?

La plupart des personnes ne présentent aucun symptôme. En cas de symptômes, ils sont généralement légers, tels que fièvre, maux de gorge et céphalées légères. Comme les personnes ne sont pas très malades, les médecins ne réalisent généralement pas d’analyse et la maladie n’est même pas reconnue comme étant la poliomyélite.

Quelques personnes présentent des symptômes plus graves :

  • Céphalées très intenses

  • Raideur de la nuque et du dos

  • Douleurs musculaires

Certaines des personnes présentant des symptômes plus sévères présentent des problèmes encore plus graves :

  • Faiblesse musculaire pouvant durer longtemps

  • Paralysie, rendant incapable de bouger une partie du corps

La paralysie peut affecter différentes parties du corps. La personne peut être incapable de bouger une jambe ou les deux. La personne peut être incapable de déglutir, voire de respirer.

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence de la poliomyélite ?

Les médecins suspectent la poliomyélite selon les symptômes et si la personne s’est rendue dans une région où d’autres personnes sont atteintes de poliomyélite. Pour confirmer le diagnostic, les médecins vont :

  • Réalisent des analyses de sang

  • Analyser des échantillons de selles ou prélevés dans la gorge

  • Réaliser une ponction lombaire pour analyser le liquide céphalorachidien

Comment les médecins traitent-ils la poliomyélite ?

La poliomyélite est incurable. Ce que font les médecins :

  • Prescrire un médicament pour réduire la douleur et faire baisser la fièvre

  • Si la personne ne peut pas respirer, la mettre sous respirateur (machine facilitant la respiration)

Les personnes atteintes de la forme légère de la poliomyélite guérissent généralement complètement. Les personnes atteintes de la forme sévère de la poliomyélite présentent généralement une faiblesse musculaire à long terme. Parfois, même si les symptômes s’améliorent ou disparaissent, la faiblesse musculaire peut s’aggraver ou réapparaître des années plus tard (syndrome post-poliomyélite).

Comment prévenir la poliomyélite ?

Se faire vacciner contre le poliovirus. Ce vaccin est inclus dans le programme vaccinal infantile.

  • Aux États-Unis, les enfants reçoivent une injection à 2 mois, à 4 mois, entre 6 et 18 mois, puis entre 4 et 6 ans.

  • En cas de déplacement dans une région où la poliomyélite est endémique, il faut demander à un médecin s’il est nécessaire de recevoir un rappel, et ce, même en cas de vaccination précédente

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE