Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Zona

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale avr. 2018| Dernière modification du contenu avr. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Lorsqu’une personne a eu la varicelle, le virus qui en est responsable reste dans l’organisme à vie. Si le virus se réactive, la personne développe un zona.

Qu’est-ce que le zona ?

Le zona est une infection virale provoquant une éruption cutanée douloureuse composée de vésicules remplies de liquide.

  • Si le virus de la varicelle se réactive, il migre vers la peau où il provoque des lésions douloureuses

  • Les médecins ne savent pas ce qui réactive le virus, mais cela arrive parfois lorsque des médicaments ou d’autres maladies affaiblissent le système immunitaire

  • Les adultes âgés de 50 ans et plus et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus à même de développer un zona

  • Généralement, le zona ne survient qu’une seule fois

  • Le zona est incurable, mais des antiviraux (médicaments qui arrêtent les virus) et des analgésiques peuvent permettre au patient de se sentir mieux

  • Un vaccin peut prévenir le zona

Consulter un médecin immédiatement en cas de suspicion d’un zona, car le traitement est plus efficace quand on commence à le prendre tôt.

Quelles sont les causes du zona ?

Après avoir eu la varicelle, le virus reste dans les racines nerveuses, à proximité de la colonne vertébrale. Parfois, le virus se réactive et provoque une éruption cutanée (zona). L’éruption cutanée se développe sur la partie de la peau innervée par la racine nerveuse infectée.

Comme le zona est provoqué par le même virus que la varicelle, celui-ci est appelé « virus varicelle-zona ».

Quels sont les symptômes du zona ?

Le zona peut commencer par une douleur, des picotements ou des démangeaisons sur une petite zone de peau d’un côté du corps. Souvent, il s’agit du torse ou du ventre. Au bout de quelques jours, les symptômes comprennent :

  • Petites vésicules remplies de liquide sur une partie du corps

  • Zones douloureuses sensibles au toucher

  • Parfois, céphalées, fièvre et sensation de fatigue

Une partie d’un nerf du visage (nerf facial) innervant l’œil et l’oreille peut également être affectée par le virus responsable du zona. L’infection peut provoquer une douleur et des vésicules autour de l’œil et affecte parfois la vue. Si l’oreille est affectée, la personne peut présenter une douleur et une perte d’audition. Parfois, l’infection du nerf facial empêche les muscles du visage de bouger.

Environ 5 jours après la formation des vésicules :

  • Les vésicules sèchent, forment une croûte et peuvent laisser des cicatrices sur la peau ; jusqu’à formation des croûtes, la personne affectée doit rester à l’écart des autres personnes afin de ne pas transmettre le virus

  • Une infection bactérienne peut se développer en égratignant les vésicules ou lorsque les vésicules se trouvent près des yeux, du nez ou des oreilles

  • Une douleur chronique peut se développer une fois l’éruption cutanée disparue (névralgie post-zostérienne) ; cela concerne environ 1 personne sur 10

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’un zona ?

Les médecins peuvent déterminer la présence d’un zona en interrogeant la personne sur ses symptômes et en examinant l’éruption cutanée. Parfois, ils prélèvent par grattage un échantillon de la vésicule ou un échantillon du liquide à l’intérieur de la vésicule pour le faire analyser.

Comment les médecins traitent-ils le zona ?

Ce que font les médecins :

  • Prescrire un médicament antiviral pour soulager les symptômes ; ces médicaments sont plus efficaces lorsqu’ils sont instaurés tôt, avant la formation des vésicules

  • Prescrire un analgésique

  • Conseiller de placer un linge humide sur l’éruption cutanée pour réduire la douleur et les démangeaisons

  • Conseiller d’éviter de gratter les vésicules afin d’empêcher toute infection

  • Envoyer le patient chez un ophtalmologiste ou un ORL si le zona se trouve près d’un œil ou d’une oreille

Comment prévenir le zona ?

Des vaccins peuvent prévenir la varicelle et le zona.

Vaccin contre la varicelle :

  • Aux États-Unis, la plupart des enfants reçoivent 2 injections contre la varicelle dans le cadre du programme vaccinal de routine : entre 12 et 15 mois, puis entre 4 et 6 ans

  • Les adolescents et adultes n’ayant pas eu la varicelle ou qui ne sont pas vaccinés doivent consulter leur médecin au sujet de la vaccination

Vaccin contre le zona :

  • La plupart des personnes âgées de 50 ans ou plus devraient se faire vacciner contre le zona, et ce, même si elles ont déjà eu la varicelle ou un zona

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE