Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Armes de destruction massive

Par

The Manual's Editorial Staff

Examen médical mai 2021
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
Voir les données détaillées

Qu’est-ce qu’une arme de destruction massive ?

On parle de destruction massive lorsque de nombreuses personnes sont blessées en une seule fois. Une destruction massive peut être la conséquence de gros accidents, comme dans le cas d’un accident de train particulièrement grave, de l’effondrement d’un bâtiment ou de la propagation de produits chimiques. Une destruction massive peut également être intentionnelle, notamment lors des guerres ou des attaques terroristes. Ces attaques intentionnelles s’appuient sur des armes de destruction massive, telles que des explosifs, des produits chimiques et des germes.

Ces armes sont appelées « armes de destruction massive » (ADM) en raison du nombre de victimes qu’elles provoquent.

  • Un événement de destruction massive se caractérise par un nombre de personnes blessées supérieur à la capacité de prise en charge normale des secours, des médecins et des hôpitaux locaux simultanément

  • Les hôpitaux et les communautés établissent des plans pour se préparer aux éventuelles catastrophes afin de disposer de suffisamment de personnel, de fournitures et d’équipements disponibles, et de savoir comment réagir

Que sont les différents types d’armes de destruction massive ?

Les différents types d’armes de destruction massive comprennent :

De nombreux types d’armes de destruction massive posent un problème de contamination.

  • On parle de contamination lorsque des personnes, ou la zone dans laquelle elles se trouvent, sont couvertes d’une substance dangereuse, qu’il s’agisse d’un produit chimique ou de matériaux radioactifs

Ladite substance dangereuse peut continuer à affecter les personnes jusqu’à ce qu’elle soit éliminée (décontamination). De plus, la substance dangereuse peut se propager aux secouristes et, selon la substance, aux zones voisines au sein de la communauté.

Comment les médecins savent-ils qu’un événement impliquant des armes de destruction massive a eu lieu ?

Parfois, cela est évident, comme dans le cas d’une explosion ou de la propagation de produits chimiques. Parfois, les médecins ne se rendent pas compte que des armes de destruction massive ont été utilisées jusqu’à ce que de nombreuses personnes tombent malades au même moment et au même endroit. Les médecins arrivent à la conclusion que des armes de destruction massive ont été utilisées dans les cas suivants :

  • De nombreuses personnes présentent toutes les mêmes symptômes inhabituels

  • Les personnes à l’initiative de l’attaque la revendiquent

  • Des changements environnementaux (tels que des odeurs inhabituelles ou des animaux morts) apportent des indices et suscitent les soupçons

Comment les médecins et les secouristes gèrent-ils les attaques par armes de destruction massive ?

La préparation est essentielle. Avant tout événement, les communautés et hôpitaux :

  • Rédigent un protocole à suivre en cas de catastrophe afin que tout le monde sache quoi faire

  • S’assurent qu’il existe des moyens de rapatrier rapidement du personnel supplémentaire, notamment des policiers, des secouristes et des médecins

  • S’assurent de la disponibilité de stocks suffisants en matière de fournitures médicales et d’équipements de protection

  • Concluent des accords avec les hôpitaux et les communautés voisins afin d’obtenir de l’aide si nécessaire

  • Réalisent des exercices de simulation d’événement de destruction massive

Les gouvernements nationaux et/ou fédéraux disposent également de protocoles pour aider les communautés à réagir en cas d’attaque par arme de destruction massive.

Juste après une attaque, les secouristes vérifient d’abord si le lieu de l’attaque présente toujours un danger ; notamment si :

  • Les auteurs sont toujours sur place

  • Des bombes n’ont pas explosé

  • Des substances chimiques dangereuses ou des matériaux radioactifs sont présents sur le sol ou dans l’air

Le fait de vérifier si la menace est toujours présente permet aux secouristes de savoir quels équipements de protection et quels professionnels sont nécessaires pour sécuriser la zone puis chercher et prendre en charge les victimes.

Si des substances contaminantes sont impliquées, les secouristes :

  • Estiment le périmètre de la zone dangereuse

  • Se protègent en restant en dehors des zones contaminées, sauf s’ils portent des équipements de protection

  • Établissent une zone en dehors de la zone dangereuse pour y décontaminer les personnes, et une autre pour les prendre en charge

Quand l’accès aux blessés est sécurisé, les secouristes :

  • Effectuent un triage, qui consiste à évaluer rapidement chaque victime afin de déterminer dans quels cas des soins médicaux urgents sont nécessaires

  • Commencent à évacuer les personnes qui nécessitent des soins médicaux immédiats

  • Indiquent aux personnes qui peuvent marcher de se rendre dans la zone de prise en charge de manière autonome

Il est important que les secouristes chargés du triage évaluent d’abord tout le monde et ne commencent pas à simplement traiter la première victime qu’ils voient. Évaluer tout le monde permet de s’assurer que toutes les personnes qui présentent des lésions engageant le pronostic vital réversibles et qui pourraient être sauvées avec un traitement immédiat sont identifiées.

Lorsque de nombreuses personnes sont gravement blessées et proches de la mort, certains blessés, qui pourraient être sauvés s’ils étaient les seuls sur les lieux, doivent parfois attendre qu’on ait le temps de les prendre en charge. Cela est dû au fait que les médecins se consacrent aux personnes qui sont plus susceptibles de survivre.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE