Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Intoxication par le paracétamol

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le paracétamol est un médicament en vente libre utilisé pour faire baisser la fièvre et soulager la douleur. Il est vendu sous de nombreuses dénominations commerciales, telles que Doliprane. Il est également présent dans de nombreux produits contre la toux et le rhume.

Le paracétamol est généralement inoffensif, mais une quantité trop importante peut être nocive.

Qu’est-ce qu’une intoxication par le paracétamol ?

L’intoxication par le paracétamol est due à une prise trop importante de paracétamol.

  • Une intoxication par le paracétamol peut survenir lorsqu’une personne en prend une quantité trop importante sur une courte période, par exemple en prenant accidentellement plusieurs médicaments ou produits différents contenant du paracétamol ou en cas d’overdose intentionnelle

  • Une intoxication par le paracétamol peut également survenir lentement lorsqu’une personne prend une dose élevée pendant une longue période en cas de douleur chronique sévère

  • Même des doses régulières de paracétamol peuvent être dangereuses dans certaines situations, par exemple en cas de lésions hépatiques

  • Une intoxication par le paracétamol peut gravement endommager le foie et provoquer une insuffisance hépatique

  • Une intoxication par le paracétamol peut être asymptomatique jusqu’à ce que le foie ait été endommagé

  • Lire attentivement les étiquettes des médicaments contre la toux et le rhume

  • Lire l’étiquette des médicaments contre la douleur et ne pas dépasser la dose recommandée

Faire très attention à ne pas administrer trop de paracétamol à un enfant présentant un rhume ou une toux. De nombreux types différents de médicaments, toutes formes confondues (liquide, comprimé, à croquer), contiennent du paracétamol. Ne pas donner à un enfant un médicament contenant du paracétamol s’il a déjà pris un autre médicament contenant du paracétamol.

Si quelqu’un semble faire une intoxication par le paracétamol, appeler immédiatement l’aide médicale urgente (112 en France et dans l’Union européenne) ou le centre antipoison de votre région pour obtenir des conseils (consulter le site : http://www.centres-antipoison.net/). L’Organisation mondiale de la Santé met à disposition un annuaire mondial des centres antipoison.

Quels sont les symptômes de l’intoxication par le paracétamol ?

Généralement, il n’y a pas de symptômes au début.

Si la surdose est très importante, les symptômes se manifestent par étape :

  • Tout d’abord, il est possible de vomir ou d’avoir des nausées

  • Au bout de 1 à 3 jours, des nausées, des vomissements et des maux de ventre peuvent être présents

  • Au bout de 3 à 4 jours, les vomissements peuvent être plus importants, un jaunissement de la peau et du blanc des yeux (jaunisse) peut se développer ainsi qu’un saignement sous la peau, du nez ou des gencives

  • Au bout de 5 jours environ, soit la personne guérit, soit une défaillance des organes survient, ce qui peut être mortel.

Si l’intoxication est due à la prise de doses réduites sur une longue période, les premiers symptômes peuvent être ceux d’une insuffisance hépatique :

  • Jaunissement de la peau et du blanc des yeux (jaunisse)

  • Saignement

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’une intoxication par le paracétamol ?

Les médecins réaliseront des analyses de sang à la recherche d’une intoxication par le paracétamol. Ils peuvent également réaliser des tests pour contrôler le fonctionnement du foie.

Comment les médecins traitent-ils une intoxication par le paracétamol ?

Les médecins :

  • Administrent du charbon actif pour éliminer le paracétamol du sang, si le paracétamol a été pris au cours des dernières heures

  • Administrent un antidote (médicament agissant contre le paracétamol) afin de protéger le foie

En cas d’atteinte du foie, un traitement contre l’insuffisance hépatique, voire une greffe de foie peut être nécessaire.

Comment prévenir l’intoxication par le paracétamol ?

  • Prendre uniquement la dose recommandée

  • Lire attentivement les étiquettes des médicaments

  • Ne pas prendre un médicament contenant du paracétamol après avoir pris du paracétamol

  • En cas de problèmes hépatiques ou de consommation d’alcool, demander conseil au médecin sur le médicament à prendre contre la douleur ou la fièvre

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Modèles 3D
Tout afficher
Colonne vertébrale et moelle épinière
Modèle 3D
Colonne vertébrale et moelle épinière

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE