Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Présentation de l’intoxication

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Qu’est-ce qu’une intoxication ?

L’intoxication est le fait d’être malade après avoir ingéré, inhalé ou touché quelque chose de toxique (poison). Aux États-Unis, plus de 2 millions de personnes sont intoxiquées chaque année. Cela inclut les personnes qui consomment accidentellement une dose excessive de drogue ou qui tentent de se suicider. La plupart des gens ne sont pas très malades. Néanmoins, certaines personnes sont très malades et peuvent décéder.

  • Par souci de sécurité, les médicaments et les produits ménagers doivent être conservés dans leur contenant d’origine

  • Conserver les médicaments et les produits ménagers hors de la portée des enfants

  • L’intoxication peut être mineure ou mortelle

  • Prendre garde à utiliser les médicaments comme indiqué

  • Demander à un médecin si plusieurs médicaments peuvent être pris en toute sécurité en même temps

Quels produits sont toxiques ?

Pratiquement tout peut être dangereux en grandes quantités. Même les médicaments sur ordonnance ou en vente libre peuvent être dangereux en cas de surdosage.

Il est difficile d’établir la liste de tout ce qui peut être toxique. Cependant, on peut dire que si quelque chose n’est pas destiné à être mangé, bu, inhalé ou appliqué sur le corps, il ne faut pas l’utiliser. Néanmoins, il existe de nombreuses choses autour de chez soi qui ne sont pas dangereuses. Il est important de savoir cela, car les enfants goûtent ou mangent souvent les choses qu’ils trouvent.

Produits ménagers non toxiques*

  • Adhésifs

  • Antiacides

  • Huiles de bain†

  • Jouets pour le bain (flottants)

  • Agents de blanchiment (contenant de l’hypochlorite de sodium à moins de 6 %)

  • Revitalisants pour soins corporels

  • Savons moussants pour le bain (détergents)†

  • Bougies

  • Carbowax (polyéthylène glycol)

  • Carboxyméthyl-cellulose (matériau déshydratant inclus dans les emballages de films, livres et autres produits)

  • Huile de ricin

  • Alcool cétylique (également appelé huile de palme, substance utilisée dans certains produits cosmétiques tels que shampooings et revitalisants)

  • Craie (carbonate de calcium)

  • Eau de Cologne

  • Contraceptifs

  • Corticoïdes (appliqués sur la peau)

  • Cosmétiques

  • Crayons pastel

  • Déodorants

  • Désodorisants, aérosols et fluides réfrigérants

  • Crèmes et lotions pour érythème fessier

  • Dichloral (herbicide)

  • Pile sèche (alcaline)

  • Assouplissants

  • Produits fluorescents/chimioluminescents tels que bâtons et colliers luminescents

  • Glycérine

  • Monostéarate de glycéryle

  • Graphite

  • Gommes (comme acacia, agar et ghatti)

  • Lotions, crèmes et désinfectants pour les mains (alcool)

  • Peroxyde d’hydrogène (médicinal à 3 %)

  • Encens

  • Marqueurs indélébiles

  • Encre (contenu d’une cartouche de crayon à bille)

  • Sels iodés

  • Kaolin

  • Lanoline

  • Dosettes de lessive (détergents)

  • Crayons à mine de plomb (en réalité mine de graphite)

  • Acide linoléique

  • Huile de lin (non bouillie)

  • Marqueurs magiques

  • Allumettes

  • Méthylcellulose

  • Huile minérale†

  • Pâte à modeler

  • Papier journal

  • Peinture (pour aquarelle ou à l’eau)

  • Parfums

  • Vaseline

  • Engrais pour plantes (domestiques)

  • Polyéthylène glycols, tels que le stéarate de polyéthylène glycol

  • Polysorbate

  • Mastic

  • Sachets (huiles essentielles, poudres)

  • Crèmes et lotions de rasage

  • Silice (dioxyde de silicium)

  • Savon et produits dérivés (notamment le savon pour les mains)

  • Spermaceti (blanc de baleine)

  • Amidon et produits d’encollage

  • Acide stéarique

  • Écrans solaires

  • Talc (sauf lorsqu’il est inhalé)

  • Dioxyde de titane

  • Pâte dentifrice avec ou sans fluor

  • Triacétine (triacétate de glycéryle)

  • Vitamines (multivitamines pour enfant, avec ou sans fer)

  • Vitamines (multivitamines sans fer)

  • Cire ou paraffine

  • Oxyde de zinc

  • Oxyde de zirconium

* Presque toutes les substances peuvent être toxiques si elles sont ingérées en quantité suffisante.

† Des substances modérément visqueuses (épaisses) telles que les huiles et les détergents ne sont pas toxiques si elles sont ingérées, mais elles peuvent causer des lésions pulmonaires importantes si elles sont inhalées ou aspirées dans les poumons.

Quelles sont les personnes exposées à un risque d’intoxication ?

Personnes les plus exposées à un risque d’intoxication :

  • Jeunes enfants, car ils ont tendance à mettre les choses à la bouche

  • Personnes âgées pouvant être confuses et mélanger leurs médicaments

  • Ouvriers dont le travail implique des substances chimiques

  • Personnes toxicomanes, tout particulièrement avec des opioïdes tels que l’oxycodone, l’héroïne et le fentanyl

  • Personnes suicidaires pouvant prendre des choses toxiques de manière volontaire. Les personnes qui passent à l’acte ou qui pensent passer à l’acte doivent consulter un médecin en raison de leur santé mentale

Quels sont les symptômes de l’intoxication ?

Les symptômes sont variables en fonction du type et de la quantité de la substance toxique. Les symptômes peuvent également varier selon l’âge et l’état de santé. Des symptômes peuvent apparaître immédiatement. Ou bien, il peut s’écouler des heures, voire des jours, avant de les remarquer.

Symptômes possibles de l’intoxication :

  • Vomissements

  • Respiration difficile

  • Confusion, somnolence ou perte de conscience

  • Maux de ventre

Certaines substances toxiques peuvent ne causer aucun symptôme avant d’altérer des parties de l’organisme, comme les reins ou le foie.

Que faire si quelqu’un a été intoxiqué ?

Si quelqu’un semble très malade et peut avoir été intoxiqué, appeler l’aide médicale urgente (112 en France et dans l’Union européenne).

Si une personne ayant pu être intoxiquée ne semble pas très malade, contacter le centre antipoison de votre région pour obtenir des conseils (consulter le site : http://www.centres-antipoison.net/). Souvent, les personnes peuvent être traitées à domicile. L’Organisation mondiale de la Santé met à disposition un annuaire mondial des centres antipoison.

En cas d’intoxication :

  • Essayer d’identifier la substance toxique

  • Déterminer la quantité de substance toxique ingérée

  • Si la substance toxique est un produit ménager ou un médicament, apporter le contenant d’origine à l’hôpital afin que les médecins puissent l’observer

Ne pas essayer de faire vomir la personne, sauf si un médecin ou le centre antipoison demande de le faire.

En cas de déversement de produit chimique :

  • Retirer les vêtements, chaussures et bijoux ayant été au contact de la substance chimique

  • Laver soigneusement la peau au savon et à l’eau

  • Si la substance toxique a été en contact avec les yeux, les rincer avec de l’eau ou une solution saline (eau salée stérile)

En cas d’intoxication par un gaz toxique, sortir immédiatement prendre l’air. En cas d’aide de quelqu’un ayant été intoxiqué par des substances chimiques ou des gaz toxiques, éviter de s’intoxiquer. Seuls les professionnels portant un équipement de protection doivent pénétrer dans une zone où se trouvent des substances chimiques ou des gaz toxiques.

Comment les médecins diagnostiquent-ils une intoxication ?

Les médecins poseront des questions afin de déterminer la substance toxique et la quantité ingérée.

S’il est impossible de retrouver le contenant d’origine, les médecins peuvent identifier les comprimés en observant la couleur et les repères sur les comprimés restants.

Comment les médecins traitent-ils l’intoxication ?

La plupart des personnes intoxiquées guériront. Pour certaines personnes, il peut être nécessaire de recevoir des soins à l’hôpital.

Au fil du temps, l’organisme se débarrasse tout seul de la plupart des substances toxiques. Selon le type de substance toxique, les médecins peuvent :

  • Administrer un médicament pour ramener le rythme cardiaque et la tension artérielle à la normale

  • Mettre sous assistance respiratoire (respirateur) pour aider à respirer

  • Administrer du charbon actif, qui peut empêcher les substances toxiques ingérées de passer dans le sang

  • Administrer un médicament agissant contre une substance toxique spécifique (antidote)

  • Utiliser un filtre spécial pour éliminer les substances toxiques du sang (procédure appelée hémodialyse)

Ce n’est pas comme à la télévision, seules quelques substances chimiques ont un antidote. Heureusement, il existe un antidote pour les opioïdes (comme l’héroïne). Cet antidote, la naloxone, peut sauver la vie d’une personne ayant fait une overdose d’opioïdes.

Comment prévenir l’intoxication ?

  • Conserver les médicaments dans leur emballage d’origine afin de ne pas les mélanger

  • Conserver les produits ménagers, médicaments et autres substances toxiques éventuelles hors de la portée des enfants

  • Ne jamais mettre des substances toxiques dans des tasses ou bouteilles normalement destinées à la consommation

  • Suivre les instructions figurant sur les médicaments et produits ménagers

  • Éliminer les médicaments expirés ou inutiles en les cachant dans de la litière pour chat ou toute autre matière non attrayante. Sinon, contacter la pharmacie pour obtenir des conseils sur l’élimination

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
OXYCONTIN
ACTIQ, DURAGESIC, SUBLIMAZE
EVZIO
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Modèles 3D
Tout afficher
Colonne vertébrale et moelle épinière
Modèle 3D
Colonne vertébrale et moelle épinière

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE