Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Commotion

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Qu’est-ce qu’une commotion ?

Une commotion est une lésion du cerveau qui altère temporairement la réflexion et le niveau de conscience.

Le crâne protège le cerveau. Il contient également un liquide qui amortit les chocs et protège votre cerveau. Cependant, en cas de choc suffisamment important à la tête, le cerveau peut bouger à l’intérieur du crâne, jusqu’à en heurter les parois. Cela peut provoquer une lésion du cerveau et altérer temporairement le fonctionnement du cerveau.

  • Vous pouvez perdre connaissance ou tout simplement ressentir une certaine confusion

  • Les médecins réalisent une TDM de la tête pour s’assurer que le cerveau ne saigne pas et n’est pas contusionné

  • Si vous avez déjà eu une commotion, vous êtes plus susceptible de présenter une commotion ultérieurement, surtout si le cerveau n’a pas récupéré

  • Des commotions à répétition pourraient augmenter le risque de développer une démence et des lésions cérébrales à long terme

Quelles sont les causes d’une commotion ?

Une commotion survient lorsque la tête heurte violemment quelque chose (traumatisme crânien). Cela peut par exemple arriver lorsque :

  • Vous chutez et vous vous cognez la tête

  • Vous avez eu un accident de la route

  • Quelqu’un vous frappe à la tête avec les poings ou un objet

De nombreux sports présentent un risque de commotion (voir Commotion liée aux sports).

Quels sont les symptômes de la commotion ?

En cas de commotion, vous pourriez présenter les symptômes suivants :

  • Perte de connaissance passagère (généralement moins de 15 minutes)

  • Sensation d’hébétement, de confusion ou de vertige

  • Réponses lentes aux questions

  • Maux de tête, vision double ou sensibilité à la lumière

  • Maladresse ou pertes d’équilibre

  • Difficultés à se souvenir des événements survenus immédiatement avant ou après la blessure

Qu’est-ce que le syndrome post-commotionnel ?

Le syndrome post-commotionnel désigne l’ensemble des symptômes qui surviennent après une commotion. Vous pourriez présenter :

  • Céphalées

  • Étourdissements et vertiges

  • Fatigue, susceptibilité ou sensibilité à la lumière ou au bruit

  • Difficultés à être attentifs

  • Faible mémoire

  • Dépression et anxiété

Ces symptômes disparaissent le plus souvent sous une semaine ou deux. Plus rarement, ils peuvent persister pendant plusieurs mois.

Comment les médecins peuvent-ils savoir si j’ai une commotion ?

Les médecins peuvent poser un diagnostic de commotion en s’appuyant sur les symptômes qui surviennent après un traumatisme crânien.

Afin de déterminer si une personne a subi un traumatisme crânien, les médecins vont généralement :

  • Réaliser une TDM de la tête pour s’assurer que le cerveau ne saigne pas et n’est pas contusionné

Une TDM peut ne pas être nécessaire si les symptômes ont disparu quelques minutes après le traumatisme crânien.

Comment les médecins traitent-ils une commotion ?

Le médecin prescrit :

  • Repos

  • Paracétamol en cas de maux de tête

Il convient d’éviter les sports de contact, qui présentent un risque plus élevé de commotion, jusqu’à ce que le médecin confirme que le traumatisme crânien est totalement guéri et que vous pouvez reprendre votre activité.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Modèles 3D
Tout afficher
Colonne vertébrale et moelle épinière
Modèle 3D
Colonne vertébrale et moelle épinière

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE