Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Annexites

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale sept. 2019| Dernière modification du contenu sept. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Qu’est-ce qu’une annexite ?

L’annexite est une infection de l’utérus, des tubes qui relient les ovaires à l’utérus (trompes de Fallope) ou des deux. L’annexite peut également se propager aux ovaires (les organes sexuels qui contiennent les ovules) et à la circulation sanguine.

  • Une infection contractée pendant une relation sexuelle appelée MST (maladie sexuellement transmissible) provoque une annexite

  • Les bactéries (germes) présentes dans le vagin (canal génital) entrent dans l’utérus

  • Une douleur est présente dans le bas du ventre ainsi que généralement des pertes vaginales (fluide épais provenant du vagin)

  • Une annexite peut rendre la grossesse difficile (infertilité)

  • Une annexite survient généralement chez les femmes sexuellement actives et peut être très grave

  • Les médecins traitent l’annexite avec des antibiotiques

Quelles sont les causes de l’annexite ?

L’annexite est causée par des bactéries présentes dans le vagin. Ces bactéries sont contractées par des rapports sexuels avec un partenaire qui a une MST. Habituellement, la MST est une gonorrhée ou une chlamydiose. Parfois, le partenaire n’a aucun symptôme, mais il peut quand même transmettre une MST.

Quels sont les symptômes de l’annexite ?

Les symptômes se produisent généralement vers la fin des règles ou pendant les quelques jours qui suivent la fin des règles. L’annexite peut être grave mais ne provoquer que des symptômes légers ou aucun symptôme.

Symptômes précoces de l’annexite

Symptômes plus tardifs de l’annexite

  • Très forte douleur dans le bas du ventre

  • Fièvre (habituellement inférieure à 38,9 °C mais qui peut être plus élevée)

  • Nausées ou vomissements

  • Pertes vaginales jaune-vert ou ressemblant à du pus

  • Douleur pendant les rapports sexuels ou en urinant

L’annexite peut-elle causer d’autres problèmes ?

Oui. L’infection de l’annexite peut se propager à l’intérieur du ventre et autour du foie. Parfois, une poche de pus (abcès) se forme dans les trompes de Fallope.

L’annexite peut provoquer la formation de tissu cicatriciel dans les trompes de Fallope. Ce tissu cicatriciel peut empêcher de tomber enceinte. Si du tissu cicatriciel se forme à l’intérieur du ventre (adhérences), les intestins peuvent se coincer dans le tissu cicatriciel et se tordre (obstruction intestinale).

De plus, en cas de grossesse après avoir eu une MIP, le risque d’avoir une grossesse extra-utérine est plus élevé. Lors d’une grossesse extra-utérine, le bébé grandit à l’extérieur de l’utérus. Si le bébé grandit dans l’une des trompes de Fallope au lieu de l’utérus, après quelques semaines, le bébé en croissance fait éclater la trompe. Le bébé meurt, et la trompe saignera tellement qu’elle peut entraîner le décès.

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’une MIP ?

Le médecin pose des questions et réalise généralement un examen gynécologique. Lors d’un examen gynécologique, le médecin examine l’intérieur du vagin, en le maintenant ouvert à l’aide d’un petit instrument appelé spéculum. Votre médecin peut :

  • Prélever un échantillon de liquide sur le col de l’utérus à l’aide d’un écouvillon de coton pour rechercher la présence d’une gonorrhée et d’une chlamydiose

  • Demander une analyse de sang

Si le médecin pense qu’un abcès ou une grossesse pourrait être présent dans une trompe de Fallope, une échographie est généralement réalisée.

Comment les médecins traitent-ils l’annexite ?

Les MST (gonorrhée et chlamydiose) étant les causes les plus probables de MIP, le médecin prescrit des antibiotiques pour traiter ces MST. Une seule injection sera généralement réalisée puis des antibiotiques seront pris par voie orale à la maison pendant plusieurs semaines. Si l’état de santé ne s’améliore pas dans les 48 heures, la femme pourra être hospitalisée. Le traitement à l’hôpital peut être immédiat dans les cas suivants :

  • Symptômes graves ou forte fièvre

  • Présence d’un abcès dans les trompes de Fallope

  • Vomissements empêchant de prendre des médicaments par voie orale

Pendant le traitement de l’annexite, il ne faut plus avoir de relations sexuelles jusqu’au moment suivant :

  • Le traitement est terminé

  • Le médecin indique que l’infection a disparu

Pendant le traitement, les partenaires sexuels doivent passer un test de dépistage de la gonorrhée et de la chlamydiose.

Comment empêcher l’annexite ?

Il n’est pas toujours possible de prévenir l’annexite, mais les mesures suivantes peuvent réduire le risque :

  • Avoir des relations sexuelles avec un seul partenaire

  • Utiliser à la fois des préservatifs et des spermicides pendant les rapports sexuels

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Hyperplasie bénigne de la prostate
Vidéo
Hyperplasie bénigne de la prostate
La prostate est une petite glande ronde du système reproducteur masculin située devant le...
Accouchement par césarienne
Vidéo
Accouchement par césarienne
Toutes les femmes n’accouchent pas de manière traditionnelle par le vagin. En cas de souffrance...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE