Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Dépression du post-partum

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale sept. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées

Post signifie « après », et partum signifie « grossesse ». Le post-partum correspond donc à la période suivant l’accouchement. Généralement, on considère que le post-partum couvre les 6 premières semaines suivant l’accouchement.

La dépression est un sentiment de tristesse et de désespoir tel qu’il vous empêche de vaquer à vos activités normales.

Qu’est-ce que la dépression du post-partum ?

  • Un sentiment de tristesse ou de morosité est fréquent au cours des premiers jours suivant l’accouchement ; ce sentiment, appelé « baby blues », est normal et disparaît généralement sous deux semaines

  • La dépression du post-partum est une modification de l’humeur plus grave, qui dure pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois

  • Elle se manifeste par des difficultés à accomplir des activités quotidiennes et, parfois, par une perte d’intérêt totale pour le bébé

  • Environ 1 femme sur 10 présente une dépression du post-partum

  • Elle peut survenir même si vous n’avez jamais présenté de dépression auparavant

  • En l’absence de traitement, la dépression du post-partum peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années

  • Les médecins traitent la dépression du post-partum avec des antidépresseurs et une thérapie

Rendez-vous immédiatement à l’hôpital si vous avez des pensées suicidaires ou violentes, comme l’envie de faire du mal à votre enfant.

Quelles sont les causes de la dépression du post-partum ?

La dépression du post-partum peut être provoquée par la baisse soudaine du taux d’hormones après l’accouchement.

De nombreuses femmes ne présentent aucun facteur de risque. Cependant, une dépression du post-partum est plus probable dans les cas suivants :

Quels sont les symptômes de la dépression du post-partum ?

Symptômes fréquents :

  • Extrême tristesse

  • Pleurs

  • Sautes d’humeur

  • Tendance à l’irritabilité

  • Absence d’intérêt pour l’enfant

Vous pourriez également présenter :

  • Fatigue extrême

  • Modifications du sommeil, comme le fait de dormir trop ou trop peu

  • Crises de panique ou d’angoisse

  • Difficultés à accomplir les activités quotidiennes, telles que prendre une douche

  • Inquiétudes excessives et infondées pour votre enfant

  • Sentiment de désespoir ou de ne pas être à la hauteur

  • Sentiment de culpabilité au sujet de ces sentiments

Qu’est-ce que la psychose du post-partum ?

La psychose désigne le fait de perdre contact avec la réalité. Cela peut se produire en cas de dépression du post-partum grave. Vous pouvez avoir des hallucinations ou agir de manière très étrange. Vous pouvez vouloir vous faire du mal ou faire du mal à votre enfant.

Quand consulter un médecin pour une dépression du post-partum ?

Vous devez consulter votre médecin dans les cas suivants :

  • Vous vous sentez triste et avez des difficultés à accomplir les activités habituelles pendant plus de 2 semaines après l’accouchement

  • Vous pensez à vous faire du mal ou à faire du mal à votre enfant

  • Vos amis et votre famille ont remarqué que vous sembliez être déprimée ou avoir du mal à faire face à la situation

Comment les médecins peuvent-ils savoir si j’ai une dépression du post-partum ?

Les médecins diagnostiquent une dépression du post-partum en vous posant des questions.

Comment les médecins traitent-ils la dépression du post-partum ?

Pour traiter la dépression du post-partum, les médecins utilisent :

  • Antidépresseurs

  • Psychothérapie

Si votre dépression est très grave ou si vous présentez une psychose du post-partum, vous pouvez nécessiter une hospitalisation. Souvent, votre enfant peut vous accompagner. Les médecins traitent la psychose du post-partum avec des antipsychotiques et des antidépresseurs.

Si vous allaitez, les médecins utiliseront des médicaments qui ne présentent aucun danger pour votre enfant.

Comment prévenir la dépression du post-partum ?

Afin de prévenir la dépression du post-partum, vous pouvez essayer de :

  • Vous reposer autant que possible, par exemple, en faisant une sieste lorsque le bébé dort

  • Demander de l’aide à votre famille et à vos amis

  • Parler de vos sentiments avec votre conjoint, votre famille ou vos amis

  • Prendre une douche et vous habiller tous les jours

  • Sortir fréquemment, par exemple pour marcher, retrouver des amis ou faire une course

  • Passer du temps seule avec votre conjoint

  • Rejoindre un groupe de soutien pour discuter avec d’autres mères

  • Accepter que la fatigue, les doutes et les difficultés de concentration sont des phénomènes normaux chez une jeune mère et qu’ils sont temporaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE