Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Pertes vaginales

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale sept. 2019| Dernière modification du contenu sept. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Que sont les pertes vaginales ?

Les pertes vaginales sont un liquide qui s’écoule du vagin (canal génital).

Les pertes vaginales sont-elles normales ?

Toutes les femmes ont des pertes vaginales à certains moments. Les pertes vaginales normales sont de couleur blanc laiteux ou liquides et claires, sans aucune odeur.

À quel moment les pertes vaginales sont-elles anormales ?

Les pertes vaginales sont anormales si elles sont :

  • Plus abondantes ou plus épaisses que d’habitude

  • Blanches et grenues (comme du fromage frais)

  • Grises, vertes, jaunes ou légèrement sanglantes

  • Odorantes, comme le poisson

Les pertes vaginales anormales peuvent s’accompagner de démangeaisons, de brûlures, d’une éruption cutanée ou d’une douleur au niveau de la vulve (la zone située à l’extérieur de l’ouverture du vagin).

Qu’est-ce qui provoque des pertes vaginales anormales ?

Les pertes vaginales n’ont pas vraiment de causes dangereuses.

La cause la plus fréquente de pertes vaginales anormales est :

  • Une infection du vagin : infections par des levures ou maladies sexuellement transmissibles, telles que gonorrhée et chlamydiose

D’autres causes de pertes vaginales anormales comprennent :

  • Crèmes, poudres, savons ou autres produits qui sont en contact avec la vulve et l’irritent

  • Après la ménopause, le fait d’avoir un vagin fin et sec

Les causes de pertes vaginales chez les enfants comprennent :

  • Une infection due au fait de mal s’essuyer ou de ne pas se laver les mains après avoir été à la selle

  • Les produits chimiques présents dans les bains moussants ou les savons

  • Un élément coincé dans le vagin, comme un morceau de papier toilette ou un jouet

  • Abus sexuel

Quand faut-il consulter un médecin ?

Il faut consulter un médecin dans un délai d’un jour en cas de pertes vaginales accompagnées d’un ou plusieurs des signes avant-coureurs suivants :

  • Douleur abdominale ou pelvienne intense, ou douleur qui dure plus de 2 heures

  • Pertes qui ressemblent à du pus

  • Fièvre

  • Selles dans les pertes vaginales

  • Sécrétion sanglante après la ménopause

Un enfant qui a de la fièvre ou des écoulements jaunes ou verts qui sentent le poisson pourrait avoir une MST (maladie sexuellement transmissible), peut-être à cause de sévices sexuels. L’enfant doit être conduit chez un médecin le jour même.

Il faut consulter un médecin dans les jours qui suivent en cas de pertes anormales sans signes avant-coureurs.

Infection par des levures

En cas d’antécédents d’infections par des levures, il n’est probablement pas nécessaire de consulter un médecin chaque fois que les symptômes typiques apparaissent, à moins que d’autres symptômes soient présents. Les symptômes typiques sont des pertes épaisses, blanches et grumeleuses, ainsi que des démangeaisons et des brûlures au niveau de la vulve. Les infections à levures doivent être traitées avec des médicaments antifongiques.

Que va-t-il se passer lors de la consultation ?

Les médecins poseront des questions sur les pertes vaginales et les éventuels autres symptômes.

Les médecins effectuent généralement un examen gynécologique. Lors d’un examen gynécologique, le médecin examine l’intérieur du vagin, en le maintenant ouvert à l’aide d’un petit instrument appelé spéculum. Les médecins peuvent utiliser un écouvillon de coton pour prélever un échantillon des pertes à des fins d’analyse.

Comment les médecins traitent-ils les pertes vaginales anormales ?

Les médecins traitent la cause des pertes, s’ils le peuvent. Par exemple, en cas d’infection causée par des bactéries, les médecins administreront des antibiotiques à prendre par la bouche.

En cas de douleur et de démangeaisons, les médecins peuvent également suggérer :

  • De garder la vulve aussi propre que possible

  • De placer des packs de glace sur la vulve

  • De s’immerger dans une baignoire chaude

  • D’arrêter d’utiliser des crèmes, des poudres, des savons ou d’autres produits qui irritent la vulve

  • D’appliquer des médicaments (comme une crème à base de corticostéroïdes)

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Épisiotomie
Vidéo
Épisiotomie
Pendant la grossesse, l’utérus de la femme accueille et protège le fœtus en développement...
Accouchement assisté
Vidéo
Accouchement assisté
Pendant la grossesse, l’utérus d’une femme accueille et protège pendant environ 40 semaines...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE