Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Spasme du sanglot

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale oct. 2018| Dernière modification du contenu oct. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Que sont les spasmes du sanglot ?

Lors des spasmes du sanglot, les enfants retiennent leur respiration, s’évanouissent pendant un temps relativement court, puis se réveillent et vont bien.

Les spasmes du sanglot sont fréquents, mais la plupart des enfants n’en font que quelques-uns.

  • Les enfants ne font pas exprès de retenir leur respiration.

  • Les crises se produisent souvent immédiatement après quelque chose d’effrayant, de contrariant ou de douloureux.

  • Les spasmes du sanglot se produisent généralement entre l’âge de 1 an et de 5 ans, mais peuvent survenir chez des enfants légèrement plus âgés.

  • Les enfants deviennent pâles ou bleutés, puis s’évanouissent.

  • Certains font de brèves convulsions (tremblements de tout le corps).

  • Au bout de quelques secondes, ils recommencent à respirer et se réveillent.

  • Les spasmes du sanglot sont impressionnants à voir, mais ne sont pas dangereux.

Quelles sont les causes des spasmes du sanglot ?

Les médecins ne savent pas pourquoi les enfants ont des spasmes du sanglot. Certains enfants en font lors d’un accès de colère. D’autres enfants en font après avoir eu peur, avoir sursauté ou s’être fait mal.

Les enfants qui présente un trouble convulsif (épilepsie) peuvent également cesser de respirer, s’évanouir et faire des convulsions. Mais il ne s’agit pas d’un spasme du sanglot. Les problèmes cérébraux provoquent des troubles convulsifs. Les problèmes cérébraux ne provoquent pas des spasmes du sanglot.

L’enfant fait-il exprès de retenir sa respiration ?

Non, pas dans le spasme du sanglot.

Cependant, certains enfants difficiles retiennent leur respiration lorsqu’ils sont en colère. Ils font cela exprès. Ils ne s’évanouissent pas, donc il ne s’agit pas d’un spasme du sanglot.

Quels sont les symptômes d’un spasme du sanglot ?

Pendant un spasme du sanglot, l’enfant peut :

  • Crier

  • Arrêter de respirer et s’évanouir

  • Devenir pâle ou bleuté

  • Trembler de tout son corps (faire des convulsions)

  • Recommencer à respirer, se réveiller et se sentir bien

Comment les médecins diagnostiquent-ils des spasmes du sanglot ?

Les médecins basent le diagnostic sur :

  • La description de ce qui s’est passé

  • Un examen de l’enfant qui ne montre rien d’anormal

Si l’examen de l’enfant n’est pas normal ou si ce qui s’est passé ne ressemble pas à un spasme du sanglot, les médecins peuvent réaliser des tests. Ils souhaitent s’assurer que l’enfant ne présente pas un autre trouble. Ils peuvent réaliser des analyses de sang, un ECG et un examen des ondes cérébrales (EEG).

Comment les médecins traitent-ils les spasmes du sanglot ?

Les spasmes du sanglot ne durent que quelques minutes. Par conséquent, ils sont terminés avant de pouvoir consulter un médecin.

Pour éviter qu’un accès de colère ne se transforme en un spasme du sanglot, il faut diriger l’attention de l’enfant vers autre chose. Si possible, il faut éviter les situations ayant déclenché les spasmes dans le passé.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Implant cochléaire
Vidéo
Implant cochléaire
Lorsque les ondes sonores atteignent l’oreille, elles sont rassemblées par l’oreille externe...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE