Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Angor instable

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale sept. 2019| Dernière modification du contenu sept. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
Ressources liées au sujet

Qu’est-ce que l’angor instable ?

L’angor est une douleur, une gêne ou une pression dans la poitrine qui survient lorsque le cœur ne reçoit pas suffisamment d’oxygène. Le manque d’oxygène est provoqué par un rétrécissement ou une obstruction d’une artère du cœur (maladie des artères coronaires). L’angor survient généralement au moment de réaliser un effort, par exemple, en montant des escaliers ou une colline. Il disparaît en quelques minutes lorsque la personne se repose. L’angor réapparaît généralement chaque fois lorsque la personne fait un effort de la même intensité.

On parle d’angor instable lorsque celui-ci se produit :

  • Avec beaucoup moins d’effort que normalement

  • En l’absence de tout effort

Dans l’angor instable :

  • Une douleur ou une pression thoracique est présente

  • Les médecins réalisent des analyses de sang et un ECG

  • Les médecins administreront des médicaments et réaliseront des interventions pour essayer d’amener davantage de sang dans la région touchée du cœur.

Quelles sont les causes de l’angor instable ?

Le cœur est un muscle qui pompe le sang. Comme tous les muscles, le cœur a besoin d’un apport régulier de sang pour fonctionner. Le sang qui circule dans le cœur ne nourrit pas le muscle cardiaque. Au lieu de cela, le muscle cardiaque est alimenté par ses propres artères. Ces artères sont appelées artères coronaires. « Coronaire » est un terme relatif au cœur.

Un angor instable se produit lorsque l’une des artères coronaires est temporairement obstruée par un caillot sanguin.

Si le caillot disparaît spontanément, les symptômes disparaissent. Si le caillot ne disparaît pas rapidement, une crise cardiaque se produit. Lors d’une crise cardiaque, le muscle cardiaque atteint se nécrose parce qu’il ne reçoit pas suffisamment de sang. En cas d’angor instable, le muscle affecté ne se nécrose pas. Cependant, l’angor instable est un signe avant-coureur d’une crise cardiaque.

Les caillots sanguins dans une artère coronaire se produisent généralement en cas d’athérosclérose :

  • L’athérosclérose est communément appelée durcissement des artères

  • L’athérosclérose est une accumulation lente de cholestérol et d’autres matières grasses dans les artères

  • Cette accumulation s’appelle athérome ou plaque.

  • La plaque peut se rompre soudainement, provoquant un caillot sanguin qui bloque l’artère

En cas d’angor instable, le rythme cardiaque peut également être affecté, entraînant un rythme trop rapide ou trop lent. Dans de rares cas, le cœur s’arrête complètement (arrêt cardiaque) et entraîne le décès.

Quels sont les symptômes de l’angor instable ?

Les symptômes de l’angor instable sont similaires à ceux de l’angor, mais la douleur est généralement plus intense, dure plus longtemps et ne s’améliore pas avec le repos.

  • La personne peut avoir mal au milieu de la poitrine.

  • La douleur peut se propager au dos, à la mâchoire ou au bras gauche.

  • Moins souvent, la douleur se propage au bras droit.

  • La douleur peut se manifester dans un ou plusieurs de ces endroits et pas du tout dans la poitrine.

  • La personne peut se sentir en sueur et nerveuse.

  • Les lèvres, les mains ou les pieds peuvent devenir légèrement bleus.

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’un angor instable ?

Les médecins basent le diagnostic sur les symptômes et réalisent des examens tels que :

  • ECG : examen mesurant l’activité électrique du cœur

  • Analyses de sang pour vérifier la présence de certaines substances qui révèlent des problèmes cardiaques

Comment les médecins traitent-ils l’angor instable ?

La personne sera hospitalisée. Ce que font les médecins :

  • Contrôler le rythme cardiaque et la tension artérielle

  • Administrer de la nitroglycérine sous la langue et dans une veine pour soulager les douleurs thoraciques

  • Administrer des médicaments pour prévenir les caillots sanguins

  • Administrer des médicaments pour réduire la charge de travail du cœur

  • Réaliser parfois une intervention (angioplastie) pour ouvrir l’artère obstruée

Pendant l’angioplastie :

  • Le médecin place un petit tube souple (cathéter) dans une artère de la partie supérieure de la jambe (aine) ou du poignet

  • Le cathéter est poussé dans l’artère vers le cœur, puis dans l’une des artères coronaires

  • Un petit ballon présent à l’extrémité du cathéter est gonflé

  • Le ballonnet pousse l’obstruction pour réaliser une ouverture

  • Le médecin insère ensuite un tube en maillage métallique (stent) fixé à l’extrémité du cathéter dans la zone obstruée

  • Le tube en maillage métallique permet de maintenir l’ouverture de la zone obstruée

Parfois, les médecins ne peuvent pas réaliser d’angioplastie. Ils peuvent recommander un pontage (également appelé pontage par greffe d’une artère coronaire ou pontage aorto-coronarien).

Pendant un pontage :

  • Les médecins prélèvent un morceau d’artère ou de veine saine dans une autre partie du corps

  • Ils suturent une extrémité de ce morceau d’artère ou de veine à l’aorte (l’artère principale qui transporte le sang depuis le cœur vers le reste du corps)

  • Ils suturent l’autre extrémité à l’artère obstruée au-delà du point d’obstruction

  • Le sang circule alors à travers cette nouvelle voie, en contournant l’obstruction

Traiter la cause de l’angor instable

Pour traiter le problème qui a provoqué l’angor instable, les médecins administrent généralement :

Ils demanderont également à la personne de modifier les comportements qui nuisent au cœur, tels que fumer, ne pas faire d’activité physique et avoir une mauvaise alimentation.

Comment puis-je prévenir l’angor instable ?

Changement des comportements qui peuvent être nocifs pour le cœur

  • Alimentation saine, contenant des fruits et légumes frais et d’autres aliments riches en fibres

  • Réduction des matières grasses provenant des viandes, des produits laitiers et des aliments transformés (comme les pizzas surgelées ou les plats préparés à réchauffer au four au micro-ondes) ; le médecin peut indiquer la quantité et le type de graisses à consommer

  • Perte de poids si nécessaire

  • Maintien d’une activité en utilisant des poids ou en marchant

  • Arrêt du tabagisme et de la consommation de drogues, ce qui peut être difficile. Le médecin ou un conseiller peut expliquer comment obtenir de l’aide

Prise correcte des médicaments

  • Prise de tout médicament prescrit par le médecin sans oubli, par exemple pour l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle ou le diabète

  • Si la personne est âgée de 50 ans ou plus, elle peut demander conseil au médecin sur la prise quotidienne d’une faible dose d’aspirine pour prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Rupture de plaque
Vidéo
Rupture de plaque
Le cœur pompe le sang dans le corps par un réseau complexe d’artères. À l’exception des artères...
Épreuves de tolérance à l’effort (épreuve d’effort)
Vidéo
Épreuves de tolérance à l’effort (épreuve d’effort)
Durant une épreuve de tolérance à l’effort, le patient marche de plus en plus rapidement sur...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE