Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Syndrome de prolifération bactérienne

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale août 2018| Dernière modification du contenu août 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le tractus gastro-intestinal (GI) est le tube qui va de la bouche à l’anus. Le tractus GI comprend l’œsophage (conduit alimentaire), l’estomac, l’intestin grêle et le colon. Les intestins sont les conduits dans lesquels les aliments sont absorbés. Des bactéries utiles vivent dans les intestins. Nous avons besoin d’une quantité appropriée de ces bactéries utiles.

Qu’est-ce que le syndrome de prolifération bactérienne ?

On parle de prolifération bactérienne lorsque les bactéries utiles de l’intestin grêle se multiplient trop. Les bactéries en excès empêchent l’absorption complète des nutriments à partir des aliments ingérés. L’incapacité d’absorber les nutriments s’appelle la malabsorption

  • Les bactéries en excès dans les intestins empêchent la personne de digérer les aliments correctement

  • De plus, les bactéries épuisent les nutriments provenant des aliments ingérés, dont la personne a besoin pour être en bonne santé

  • Certaines personnes sont asymptomatiques, mais d’autres présentent une diarrhée, une perte de poids ou une sensation de ballonnements et de flatulences

  • Les médecins peuvent réaliser un test d’haleine, analyser des échantillons de liquide provenant de l’intestin grêle ou effectuer des radiographies du tractus GI

  • Les médecins traitent le syndrome de prolifération bactérienne par des antibiotiques et ils peuvent suggérer à la personne d’apporter des changements à son régime alimentaire

Quelles sont les causes du syndrome de prolifération bactérienne ?

Le syndrome de prolifération bactérienne est principalement provoqué par :

  • Affections qui ralentissent le mouvement du tractus GI, ce qui empêche les intestins d’éliminer les bactéries en excès

La cause la plus fréquente du ralentissement est :

D’autres maladies susceptibles de provoquer ce ralentissement comprennent une thyroïde hypoactive (hypothyroïdie), la sclérose systémique et l’amylose.

Certains types de chirurgie des intestins et certaines complications associées aux interventions chirurgicales peuvent également provoquer une prolifération bactérienne.

Quels sont les symptômes du syndrome de prolifération bactérienne ?

Certaines personnes présentent peu de symptômes ou présentent uniquement une perte de poids.

Symptômes fréquents :

  • Diarrhée d’aspect huileux et anormalement malodorante

  • Maux de ventre

  • Ballonnements

  • Flatulence excessive

  • Après des mois ou des années, carences en vitamines et minéraux.

Les carences en vitamines et minéraux peuvent entraîner :

  • Numération sanguine basse (anémie)

  • la tendance aux ecchymoses

  • Picotements dans les mains et les pieds

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’un syndrome de prolifération bactérienne ?

Les médecins diagnostiquent le syndrome de prolifération bactérienne en se basant sur les symptômes de la personne et sur la présence d’une affection favorisant la prolifération de bactéries dans le côlon. Ils peuvent également :

  • Examiner l’intérieur de l’estomac et des intestins de la personne avec une sonde d’observation souple (endoscopie)

  • Mesurer la concentration de certaines substances chimiques dans l’haleine de la personne

  • Effectuer des radiographies de l’estomac après ingestion d’un agent de contraste liquide

Comment les médecins traitent-ils le syndrome de prolifération bactérienne ?

Le traitement peut inclure :

  • Antibiotiques

  • Régime alimentaire contenant moins de glucides et de fibres

  • Vitamines ou minéraux pour corriger les carences le cas échéant

La plupart des personnes vont mieux après avoir pris des antibiotiques pendant 10 à 14 jours.

Les médecins peuvent suggérer à la personne d’adopter un régime alimentaire plus riche en lipides et plus pauvre en glucides et en fibres pour ralentir la reprise de la croissance bactérienne.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Reflux gastro-œsophagien
Vidéo
Reflux gastro-œsophagien
Le tractus gastro-intestinal (GI) comprend la cavité buccale, le pharynx, l’œsophage, l’estomac...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE