Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Pancréatite aiguë

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale avr. 2018| Dernière modification du contenu avr. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Qu’est-ce que la pancréatite aiguë ?

La pancréatite est l’inflammation (gonflement) du pancréas. Le pancréas est un organe situé dans partie supérieure du ventre, qui produit des liquides (sucs) permettant la digestion. Le pancréas produit également de l’ insuline, qui contribue à contrôler la glycémie.

Aiguë signifie que l’inflammation apparaît de façon soudaine. La pancréatite de longue durée est appelée pancréatite chronique.

  • Généralement, la pancréatite aiguë s’explique par la présence de calculs biliaires ou par une consommation importante d’alcool de longue date.

  • L’intensité de la pancréatite varie de légère à sévère.

  • La pancréatite aiguë provoque des maux de ventre sévères.

  • La prise en charge se fait à l’hôpital, même si la pancréatite aiguë est légère.

Pancréas

Pancréas

Quelles sont les causes de la pancréatite aiguë ?

Les principales causes de la pancréatite aiguë sont :

  • Calculs biliaires (masses solides qui se forment dans la vésicule biliaire)

  • Consommation chronique et excessive d’alcool

Les calculs biliaires peuvent quitter la vésicule biliaire et se trouver bloquer à l’endroit où les canaux d’évacuation de la vésicule et du pancréas se rejoignent. Les calculs bloquent la sortie des sucs digestifs du pancréas.

L’abus d’alcool pendant de nombreuses années endommage le pancréas. Plus la consommation est importante et ancienne, plus le risque de développer une pancréatite est élevé.

Parmi les nombreuses autres causes, moins fréquentes, de pancréatite aiguë, on peut citer :

  • Certains médicaments ou traitements hormonaux (œstrogènes)

  • Taux élevés de lipides dans le sang

  • Certaines infections virales

  • Lésions pancréatiques

  • Pancréatite héréditaire

Quels sont les symptômes de la pancréatite aiguë ?

Le principal symptôme est :

  • Douleurs abdominales intenses dans la partie supérieure du ventre qui sont parfois aussi ressenties jusqu’au milieu du dos

La personne atteinte peut aussi présenter des symptômes tels que :

  • Nausées et vomissements

  • Sueurs

  • Accélération du rythme cardiaque

Si la pancréatite est très sévère, des problèmes plus graves peuvent survenir, tels que :

  • Lésions au niveau d’autres organes, les poumons ou les reins par exemple

  • Choc (baisse dangereuse de la tension artérielle)

  • Infection du pancréas

  • Formation d’une poche de liquide dans le pancréas (pseudokyste)

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’une pancréatite aiguë ?

Les médecins effectuent des examens, y compris :

  • Analyses de sang

  • TDM

Si le médecin suspecte la présence de calculs biliaires, d’autres examens pourront également être réalisés, notamment :

  • CPRM (type d’IRM spécial permettant de visualiser le foie, la vésicule biliaire, les canaux biliaires et pancréatiques et le pancréas)

  • Échographie endoscopique (type d’échographie spéciale utilisant une longue sonde que l’on introduit par la bouche jusque dans l’intestin).

Comment les médecins traitent-ils la pancréatite aiguë ?

La pancréatite légère est traitée par :

  • Courte hospitalisation

  • Médicament pour soulager la douleur

  • Jeûne (sans rien manger) pendant 2 ou 3 jours pour reposer le pancréas

  • Liquides par voie intraveineuse

Une pancréatite plus grave est traitée par :

  • Hospitalisation

  • Jeûne de quelques jours à plusieurs semaines (la personne est nourrie par voie intraveineuse ou sonde naso-gastrique)

  • Médicament par voie intraveineuse pour soulager la douleur et les nausées

  • Liquides par voie intraveineuse

  • Parfois, une sonde introduite par le nez jusque dans l’estomac pour éliminer les liquides et l’air

  • Médicaments pour réduire l’acidité de l’estomac

  • Oxygène ou ventilation assistée si la personne est très malade

  • Antibiotiques, en cas d’infection

  • Intervention chirurgicale pour enlever le pancréas malade ou autre procédure si nécessaire, par exemple pour ouvrir le canal pancréatique ou retirer un calcul biliaire

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Reflux gastro-œsophagien
Vidéo
Reflux gastro-œsophagien
Le tractus gastro-intestinal (GI) comprend la cavité buccale, le pharynx, l’œsophage, l’estomac...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE