Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Mort cérébrale

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale avr. 2019| Dernière modification du contenu avr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Qu’est-ce que la mort cérébrale ?

On parle de mort cérébrale lorsque le cerveau d’une personne a complètement cessé de fonctionner, mais que l’organisme est maintenu en vie par des appareils de respiration et des médicaments.

  • Les personnes qui sont en état de mort cérébrale ne sont pas conscientes, elles ne peuvent ni penser ni ressentir quoi que ce soit

  • Elles ne peuvent ni bouger ni respirer spontanément

  • Leur cerveau cesse de contrôler les fonctions corporelles automatiques, telles que le battement cardiaque et la tension artérielle

  • Les personnes ne se rétablissent pas, et l’organisme meurt en quelques jours, quoi que les médecins fassent

  • Les personnes en état de mort cérébrale sont considérées comme légalement décédées

Des machines peuvent respirer à la place d’une personne en état de mort cérébrale, et des médicaments peuvent faire battre le cœur pendant une courte période. Cependant, tous les organes de la personne finissent par cesser de fonctionner. Si une personne souhaitait faire don de ses organes, les médecins peuvent éventuellement utiliser ses organes en vue de transplantations. Toutefois, le don d’organes doit être réalisé avant que les organes ne cessent de fonctionner.

La mort cérébrale est irréversible. La mort cérébrale est différente du coma. Les personnes dans le coma présentent une certaine fonction cérébrale et se rétablissent parfois.

Quelles sont les causes de la mort cérébrale ?

La mort cérébrale est causée par des lésions cérébrales graves dues à :

Ces problèmes provoquent généralement un œdème cérébral. L’œdème cérébral augmente la pression à l’intérieur de la tête de la personne. L’augmentation de la pression interrompt le flux sanguin vers le cerveau. Une fois le flux sanguin interrompu, la mort cérébrale survient.

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’une mort cérébrale ?

Les médecins s’assurent d’abord que la personne ne présente pas de problème médical provoquant un coma profond similaire à la mort cérébrale. Ces problèmes comprennent :

  • Surdosage de certains types de substances

  • Température corporelle extrêmement basse (hypothermie)

Si la personne ne présente pas l’un de ces problèmes, les médecins réalisent un examen clinique à la recherche de signes d’activité cérébrale, notamment :

  • Tentative de respiration si le respirateur est éteint

  • Sursaut ou mouvement si la personne est pincée ou piquée avec une aiguille

  • Haut-le-cœur si quelque chose est placé à l’arrière de la gorge

  • Clignement des yeux si quelque chose touche un globe oculaire

  • Contraction des pupilles en réponse à la lumière d’une lampe de poche

S’il n’existe aucun signe d’activité cérébrale, les médecins refont parfois les tests 6 à 24 heures plus tard pour s’assurer que la personne ne présente toujours pas de réponse. Lorsque les tests sont réalisés deux fois et qu’il n’y a aucune réponse, les médecins savent que le patient est en état de mort cérébrale.

Au lieu d’attendre un jour pour répéter les tests, les médecins peuvent réaliser les examens suivants :

  • Ondes cérébrales (EEG) pour déterminer si le cerveau présente une activité électrique

  • Tests du flux sanguin pour vérifier si le sang parvient au cerveau

Les personnes qui ne présentent aucune activité électrique ou aucun flux sanguin dans le cerveau sont en état de mort cérébrale. Cependant, ces tests ne sont pas nécessaires.

Que font les médecins lorsque quelqu’un est en état de mort cérébrale ?

Comme la mort cérébrale signifie qu’une personne est légalement morte, les organes de la personne peuvent être donnés à quelqu’un qui a besoin d’une greffe d’organe. Le don ne doit pas attendre que le cœur de la personne cesse de battre. Les organes ne sont prélevés que si la personne ou la famille souhaitent en faire don. Le respirateur et les médicaments de soutien sont maintenus jusqu’à ce que les organes soient prélevés. Les organes sont prélevés avec précaution et l’organisme est traité avec un grand respect. Puis, les médecins :

  • Éteignent le respirateur

  • Cessent d’administrer les médicaments

  • Confient le corps au médecin légiste ou au funérarium

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Ponction lombaire
Vidéo
Ponction lombaire
La moelle épinière est un faisceau de nerfs allant de la base du cerveau jusqu’au bas du dos...
Modèles 3D
Tout afficher
Colonne vertébrale et moelle épinière
Modèle 3D
Colonne vertébrale et moelle épinière

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE