Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Méningite virale

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale janv. 2020| Dernière modification du contenu janv. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Qu’est-ce que la méningite virale ?

La méningite est une infection de la fine couche de tissu recouvrant le cerveau et la moelle épinière. Cette couche de tissu constitue les méninges. Dans la méningite virale, l’infection est provoquée par un virus. La méningite virale n’est généralement pas aussi dangereuse que la méningite provoquée par des bactéries (méningite bactérienne).

  • La méningite virale débute généralement par de la fièvre, une sensation de malaise général, des céphalées et des douleurs musculaires.

  • Ensuite, les céphalées s’intensifient et une raideur de la nuque peut apparaître.

  • Les médecins suspectent une méningite virale en se basant sur les symptômes et le résultat d’une ponction lombaire.

  • En cas de méningite provoquée par le VIH ou l’herpèsvirus, la personne est traitée avec des médicaments contre ces virus, mais il n’existe aucun médicament pour traiter la plupart des types de méningites virales.

  • La plupart des personnes atteintes de méningite virale se sentent mieux en quelques semaines.

Quelles sont les causes de la méningite virale ?

De nombreux virus différents peuvent provoquer une méningite virale, notamment :

Selon le virus en cause, les virus à l’origine de la méningite virale peuvent se transmettre par différentes voies :

  • Contact avec des selles contaminées, pouvant provenir d’un patient infecté qui se baigne dans une piscine publique ou qui ne se lave pas les mains après défécation

  • Rapport sexuel ou autre contact génital avec une personne infectée

  • Piqûre d’insecte, telle que de moustique

  • Inhalation du virus dans l’air

  • Contact avec de la poussière ou des aliments contaminés par les urines ou les déjections de souris ou de hamsters infectés

  • Partage d’aiguilles

Quels sont les symptômes de la méningite virale ?

Les symptômes peuvent ressembler à ceux d’une méningite bactérienne, mais ils sont généralement moins graves et évoluent plus lentement. Au début, il peut n’y avoir aucun symptôme ou des symptômes similaires à ceux d’un rhume ou d’un virus intestinal, tels que :

  • Fièvre

  • Toux

  • Courbatures

  • Vomissements

  • Perte d’appétit

Plus tard :

  • Fièvre

  • Céphalées

  • Raideur de la nuque avec incapacité de faire se toucher le menton et la poitrine ou provoquant une douleur en essayant de réaliser ce mouvement ; le mouvement de la tête dans d’autres directions peut ne pas être aussi douloureux

La plupart des personnes atteintes d’une méningite herpétique, mais pas toutes, présenteront également des lésions herpétiques sur les parties génitales.

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’une méningite virale ?

Les médecins réalisent des examens à la recherche de virus dans le liquide entourant le cerveau et la moelle épinière (liquide céphalorachidien). Pour obtenir du liquide céphalorachidien, les médecins réalisent une :

Pour pratiquer une ponction lombaire, les médecins introduisent une aiguille longue et fine dans le bas du dos. Ils prélèvent une petite quantité de liquide céphalorachidien afin de l’analyser. Avant de réaliser la ponction lombaire, les médecins réalisent parfois une IRM ou une TDM.

Ils réalisent également :

  • Analyses de sang à la recherche de signes d’une infection virale

Réalisation d’une ponction lombaire

Le liquide céphalorachidien circule dans un canal entre les membranes interne et intermédiaire (méninges) qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière. Pour prélever un échantillon de ce liquide, un médecin introduit une petite aiguille creuse entre deux os (vertèbres) dans la moelle épinière, en dessous du point où la moelle épinière se termine. En général, les personnes sont couchées sur le côté avec les genoux repliés vers le thorax. Cette position ouvre l’espace entre les vertèbres, pour que le médecin évite de heurter les os lorsqu’il introduit l’aiguille.

Les médecins prélèvent du liquide céphalorachidien dans des tubes à essai, puis l’envoient à un laboratoire pour l’analyser.

Réalisation d’une ponction lombaire

Comment les médecins traitent-ils la méningite virale ?

Les médecins prescrivent des médicaments antiviraux si la cause de la méningite est le VIH ou un herpès. Ils prescrivent également des médicaments pour traiter les symptômes, comme du paracétamol pour la fièvre et les céphalées.

La plupart des personnes présentant une méningite virale n’ont pas à prendre de médicament antiviral car elles iront mieux en quelques semaines avec ou sans traitement. Parfois, la guérison est lente, et il peut être nécessaire d’attendre quelques mois avant de se sentir mieux.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Ponction lombaire
Vidéo
Ponction lombaire
La moelle épinière est un faisceau de nerfs allant de la base du cerveau jusqu’au bas du dos...
Modèles 3D
Tout afficher
Colonne vertébrale et moelle épinière
Modèle 3D
Colonne vertébrale et moelle épinière

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE