Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Démence

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale avr. 2019| Dernière modification du contenu avr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Qu’est-ce que la démence ?

La démence est un problème cérébral qui rend les souvenirs, les pensées et l’apprentissage difficiles. La plupart des démences commencent peu à peu et après l’âge de 65 ans.

  • Il est normal que le cerveau change avec l’âge, mais la démence n’est pas une évolution normale du vieillissement

  • La plupart des démences sont provoquées par la maladie d’Alzheimer, un trouble cérébral

  • Les symptômes commencent généralement avec le fait d’oublier des événements récents et de se perdre facilement

  • Les symptômes s’aggravent sur les 2 à 10 ans suivants, jusqu’à ce que de l’aide soit nécessaire pour accomplir les tâches quotidiennes, comme manger et marcher

  • Les médecins vont essayer de ralentir les pertes de mémoire aussi longtemps que possible et d’aider la personne atteinte de démence à vivre en toute sécurité

Quelles sont les causes de la démence ?

La démence est un trouble cérébral. Elle peut n’avoir aucune cause spécifique ou être provoquée par de nombreux troubles.

La plupart des cas de démence chez les personnes âgées sont provoqués par :

D’autres problèmes cérébraux qui provoquent une démence incluent :

Certains facteurs peuvent aggraver la démence :

  • Autres problèmes de santé, comme insuffisance cardiaque et troubles thyroïdiens

  • Alcool

  • Médicaments, comme ceux utilisés pour le sommeil, le rhume, et l’anxiété

Quels sont les symptômes de la démence ?

La démence provoque des problèmes avec :

  • Mémoire

  • Utilisation du langage

  • Personnalité

  • Capacité à raisonner clairement

Ces problèmes rendent difficile la réalisation des tâches quotidiennes normales, comme faire des courses, préparer des repas et gérer de l’argent. Les personnes peuvent aussi avoir du mal à se comporter de façon appropriée.

Les symptômes peuvent s’aggraver avec le temps.

Symptômes précoces de la démence :

  • Oublier des choses qui viennent de se produire

  • Oublier où se trouvent certaines choses

  • Avoir des difficultés à trouver le bon mot et à comprendre ce que disent d’autres personnes

  • Oublier de payer des factures

  • Avoir plus de difficultés que d’habitude avec les chiffres

  • Se perdre en conduisant dans des endroits familiers

  • Être plus émotif, comme passer rapidement de la joie à la tristesse

Souvent, la famille et les amis remarquent que les personnes ne sont pas elles-mêmes. Les différences peuvent tout d’abord être difficiles à repérer. Parfois, les personnes elles-mêmes sont les premières à remarquer qu’elles ont des difficultés à réaliser certaines choses. Ces difficultés les rendent souvent frustrées et énervées.

Symptômes intermédiaires de la démence :

  • Se perdre chez soi, comme avoir des difficultés à trouver la salle de bains ou la chambre

  • Ne pas reconnaître des personnes ou des objets familiers

  • Se sentir facilement confus et incapable d’apprendre de nouvelles informations ou de suivre des instructions simples

  • La conduite n’est plus sûre

  • Avoir besoin d’aide pour se laver, s’habiller et manger

  • Ne pas comprendre une conversation normale

  • Faire des choses inhabituelles, comme crier, se déshabiller en public, frapper et répéter des questions

  • Avoir des problèmes pour s’endormir et rester endormi

Les modifications de la personnalité deviennent plus sévères. Les personnes atteintes de démence peuvent être craintives et soupçonneuses. Certaines sont irritables et hostiles. D’autres deviennent repliées sur elles-mêmes et déprimées.

Symptômes tardifs de la démence :

  • Perdre toute mémoire des événements récents et passés

  • Être incapable de comprendre une conversation

  • Ne pas reconnaître des proches ou son propre visage dans le miroir

  • Ne pas pouvoir marcher, se nourrir ou réaliser d’autres tâches quotidiennes

Dans la démence tardive, les personnes perdent presque toute la fonction cérébrale. Elles ne peuvent plus se lever, voire bouger. Elles finissent par ne plus pouvoir avaler les aliments qui sont placés dans leur bouche.

Comment les médecins peuvent-ils savoir qu’une personne est atteinte de démence ?

Les médecins vont questionner les personnes et les membres de leur famille sur les symptômes. Ils réalisent aussi des tests de la mémoire et d’autres tests cérébraux.

Afin d’évaluer si un autre problème de santé est à l’origine de la démence, les médecins réalisent un examen clinique et des analyses de sang. Ils réalisent aussi des examens d’imagerie, tels qu’une tomodensitométrie (TDM) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) pour détecter des anomalies du cerveau.

Comment les médecins traitent-ils la démence ?

Les médecins peuvent :

  • Traiter les autres problèmes de santé qui ont provoqué la démence ou l’ont aggravée

  • Arrêter les éventuels médicaments qui aggravent la démence

  • Administrer des médicaments pour ralentir la perte de mémoire et atténuer les changements de comportement

  • Expliquer l’importance d’une routine quotidienne pour se laver, manger, dormir ou pratiquer une activité physique

  • Aider à créer un plan pour la sécurité à domicile (par exemple, placer des signaux avec des rappels « ne pas oublier d’éteindre la cuisinière » et planifier les visites des membres de la famille ou des amis)

  • Questionner sur les souhaits de fin de vie, comme de déménager dans une maison de soins et la possibilité d’avoir une RCP ou d’être placé sous ventilation

Création d’un environnement bénéfique pour les personnes atteintes de démence

Les personnes atteintes de démence peuvent bénéficier d’un environnement :

  • Sûr : des mesures de sécurité supplémentaires sont nécessaires. Par exemple, on peut utiliser des signaux de grande taille pour rappeler à la personne les mesures de sécurité (comme « ne pas oublier d’éteindre la cuisinière ») ou des minuteries peuvent être installées sur les appareils électriques ou les cuisinières. On peut cacher les clés de voiture pour éviter des accidents ou placer des détecteurs sur les portes pour empêcher toute déambulation. En cas de problèmes de déambulation, un bracelet ou un collier d’identification est utile.

  • Familier : Les personnes atteintes de démence vont généralement mieux dans un environnement familier. Le déménagement dans une nouvelle maison ou ville, le réaménagement des pièces et même repeindre les murs peut provoquer des problèmes.

  • Stable : Établir des procédures pour se laver, manger, dormir et toute autre activité qui peut fournir aux personnes atteintes de démence un sentiment de stabilité. Des contacts réguliers avec les mêmes personnes peuvent être utiles.

  • Rempli de rappels : Un grand calendrier quotidien, une horloge avec de grands chiffres, une radio, des pièces bien éclairées et une veilleuse aident les personnes à se situer dans l’espace et dans le temps. Les membres de la famille et les soignants peuvent aussi rappeler qui ils sont à chaque fois qu’ils voient la personne. De plus, ils peuvent aussi faire des commentaires fréquents afin de rappeler aux personnes atteintes de démence où elles se trouvent et ce qui se passe.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Ponction lombaire
Vidéo
Ponction lombaire
La moelle épinière est un faisceau de nerfs allant de la base du cerveau jusqu’au bas du dos...
Modèles 3D
Tout afficher
Colonne vertébrale et moelle épinière
Modèle 3D
Colonne vertébrale et moelle épinière

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE