Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Encéphalopathie traumatique chronique (ETC)

(démence pugilistique)

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale avr. 2019| Dernière modification du contenu avr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Qu’est-ce que l’encéphalopathie traumatique chronique (ETC) ?

Le terme « encéphalo- » signifie cerveau et « -pathie » signifie maladie.

L’encéphalopathie traumatique chronique (ETC) est la dégradation des cellules cérébrales au fil du temps, provoquée par des traumatismes crâniens répétés ou des blastes résultant d’explosions. Les traumatismes crâniens comprennent les commotions cérébrales.

  • Les médecins ne savent pas pourquoi certaines personnes présentant des traumatismes crâniens développent une ETC et d’autres non.

  • Les symptômes de l’ETC peuvent inclure dépression, agressivité, confusion, changements de personnalité et difficultés pour bouger rapidement ou parler clairement.

  • L’ETC est incurable.

  • Le traitement atténue les symptômes de l’humeur et permet à la personne de rester confortable et sans danger.

L’ETC est un type de démence, qui est un problème cérébral qui rend les souvenirs, les pensées et l’apprentissage difficiles.

Quelles sont les causes de l’ETC ?

L’ETC est provoquée par :

  • Des traumatismes crâniens répétés, par exemple, en jouant au football américain, en pratiquant la boxe ou d’autres sports. Ces traumatismes n’ont pas besoin d’être graves pour provoquer une ETC.

  • Un traumatisme crânien dû à une explosion, le plus souvent chez les militaires au combat

Quels sont les symptômes de l’ETC ?

Les symptômes peuvent n’apparaître que plus tard dans la vie, parfois après 60 ans.

Certaines personnes atteintes d’ETC présentent des symptômes légers lorsqu’elles sont jeunes adultes, puis ces symptômes s’aggravent plus tard.

Les symptômes comprennent :

  • Irritation

  • Pensées suicidaires

  • Être agressif

  • Perdre son calme facilement

  • Difficulté à planifier ou à organiser

  • Devenir maladroit

  • Avoir des difficultés à parler clairement

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’une ETC ?

Les médecins suspectent une ETC chez les personnes qui ont subi de nombreux traumatismes crâniens ou qui ont été exposées à de fortes explosions et qui présentent des symptômes d’ETC.

Il n’existe aucun test pour confirmer un diagnostic d’ETC, mais les médecins réalisent des examens d’imagerie cérébrale, tels qu’une TDM. Les examens d’imagerie permettent aux médecins de déterminer si la personne présente une autre affection ayant des symptômes similaires. Le seul moyen de s’assurer qu’une personne est atteinte d’ETC est d’étudier son cerveau après sa mort.

Comment les médecins traitent-ils l’ETC ?

L’ETC est incurable, mais les mesures suivantes peuvent être utiles :

  • Vivre dans un environnement sûr et structuré avec des activités routinières et régulières

  • Expliquer clairement tout changement survenant dans l’environnement ou au niveau des soignants

  • Accompagnement

  • Médicaments pour soulager les symptômes

Pour réduire le risque d’ETC, les personnes ayant subi une commotion cérébrale doivent se reposer et ne plus pratiquer d’activités sportives pendant un certain temps.

Avant que la démence n’affecte la prise de décision, les personnes atteintes d’ETC doivent prendre autant de décisions médicales, financières et légales que possible. Cela comprend le choix d’une personne qui peut prendre des décisions médicales supplémentaires au nom de la personne une fois qu’elle ne pourra plus le faire. La personne doit également discuter avec son médecin des types de soins qu’elle souhaite recevoir en fin de vie (testament de fin de vie).

Lorsque la démence s’aggrave, le traitement tend à être un traitement de confort plutôt qu’un traitement pour allonger l’espérance de vie.

Soins des soignants

Prendre soin de personnes atteintes de n’importe quel type de démence est stressant et éprouvant. Les soignants peuvent se sentir déprimés et épuisés, et souvent, ils ne prennent pas soin de leur propre santé mentale et physique. Il est important que les soignants :

  • Apprennent à satisfaire les besoins des personnes qui souffrent de démence et ce que l’on peut attendre d’elles

  • Demandent de l’aide si nécessaire, comme des programmes de traitement de jour, des visites par des infirmières à domicile, une aide ménagère, une aide à domicile, un accompagnement et des groupes de soutien

  • Prennent le temps de prendre soin d’eux, y compris passer régulièrement du temps avec des amis et avoir des passe-temps et activités

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Ponction lombaire
Vidéo
Ponction lombaire
La moelle épinière est un faisceau de nerfs allant de la base du cerveau jusqu’au bas du dos...
Modèles 3D
Tout afficher
Colonne vertébrale et moelle épinière
Modèle 3D
Colonne vertébrale et moelle épinière

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE