Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Insomnie et somnolence diurne excessive (SDE)

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale mai 2018| Dernière modification du contenu mai 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Que sont l’insomnie et la somnolence diurne excessive ?

L’insomnie est la difficulté à s’endormir, la difficulté à rester endormi(e) ou un sommeil de mauvaise qualité. Lorsque le sommeil d’une personne est de mauvaise qualité, elle ne se sent ni reposée ni revigorée le matin.

La somnolence diurne excessive (SDE) est la difficulté à rester éveillé(e) la journée.

  • L’insomnie provoque généralement une SDE, mais la SDE peut avoir d’autres causes que l’insomnie.

  • L’insomnie et la SDE peuvent être provoquées par de mauvaises habitudes de sommeil, mais peuvent également être dues à un problème médical.

  • En cas d’insomnie légère, un horaire de sommeil régulier ou d’autres changements simples peuvent résoudre le problème.

  • En cas d’insomnie à long terme, la personne est exposée à un risque d’autres problèmes médicaux.

Quelles sont les causes de l’insomnie et de la somnolence diurne excessive ?

Les mauvaises habitudes de sommeil constituent une cause fréquente d’insomnie, par exemple :

  • Faire de longues siestes la journée

  • Consommer de la caféine (dans les sodas, le café ou le thé) l’après-midi ou le soir

  • Regarder une émission télévisée stimulante juste avant d’aller se coucher

  • Faire de l’exercice physique quelques heures avant d’aller se coucher

Autres causes d’insomnie :

  • Stress, dépression ou anxiété

  • Gêne physique due à des problèmes médicaux ou à des blessures

  • Prise de certains médicaments ou consommation de certaines drogues

Causes fréquentes de SDE :

  • Insomnie (l’insomnie toutes causes confondues a tendance à faire somnoler pendant la journée)

  • Changements de poste fréquents au travail

  • Voyage vers un fuseau horaire différent

  • Se coucher trop tard trop souvent

  • Troubles du sommeil, tels que narcolepsie ou syndrome des jambes sans repos

Quels sont les symptômes de l’insomnie et de la SDE ?

Avec l’insomnie :

  • Difficultés éventuelles à s’endormir lorsqu’il est l’heure de se coucher

  • Endormissement éventuellement normal, mais réveil trop précoce et difficultés à se rendormir

En cas d’insomnie, une SDE est probable. La personne peut faire des siestes pendant la journée pour rattraper le sommeil en retard. Mais les siestes créent un cercle vicieux. En effet, il sera encore plus difficile de s’endormir le soir suivant. La personne voudra faire encore plus la sieste le jour suivant.

Avec la SDE, la personne est somnolente pendant la journée et elle :

  • Peut être irritable ou présenter des difficultés de concentration

  • Peut s’endormir au travail ou à l’école

  • Est exposée à un risque accru d’accident de la route

Quand faut-il consulter un médecin en cas de troubles du sommeil ?

Il faut consulter un médecin si les troubles du sommeil interfèrent avec la vie quotidienne, ou la personne présente un ou plusieurs des signes avant-coureurs suivants :

  • Endormissement tout en conduisant ou pendant toute autre situation dangereuse

  • Endormissement fréquent sans signe avant-coureur

  • Réveil en sursaut ou avec une sensation d’étouffement

  • Un ou une partenaire remarque que la personne arrête de respirer pendant son sommeil

  • La personne fait des mouvements violents, se blesse ou blesse les autres pendant son sommeil

  • Somnambulisme

Si la personne est en bonne santé et présente des symptômes depuis 2 semaines ou moins, elle peut essayer de corriger ses mauvaises habitudes de sommeil. Si ces changements ne sont pas bénéfiques au bout d’une semaine, la personne doit consulter un médecin.

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’une insomnie ou d’une SDE ?

Les médecins peuvent demander à la personne de remplir un questionnaire sur sa somnolence. Elle devra peut-être tenir un journal de sommeil. Dans un journal de sommeil, la personne doit noter comment elle a dormi et pendant combien de temps. Si les médecins ne sont pas certains de savoir de quel problème il s’agit ou ne parviennent pas à déterminer la sévérité du trouble, ils peuvent envoyer la personne chez un spécialiste du sommeil. Le spécialiste peut réaliser :

  • Un test de sommeil

Si le médecin pense que les symptômes peuvent être provoqués par un problème médical, il peut réaliser des analyses de sang ou des examens d’imagerie cérébrale comme une IRM.

Que sont les tests de sommeil ?

Comme la personne ne peut pas dire aux médecins ce qu’il se passe quand elle dort, ces derniers ont des appareils permettant de surveiller la personne dans son sommeil. Des tests de sommeil peuvent être réalisés :

  • À domicile dans son propre lit

  • Dans un laboratoire du sommeil à l’hôpital ou dans un cabinet médical

Pour le test à domicile, la personne va se coucher en portant des capteurs sous le nez, sur la poitrine et sur un doigt. Un petit appareil fixé aux capteurs enregistre les modes de respiration et les taux d’oxygène. Il envoie les informations au médecin du sommeil.

Pour le test en laboratoire du sommeil, la personne dort une nuit au laboratoire. Ce test utilise davantage de capteurs. Par exemple, les capteurs surveillent les ondes cérébrales et les mouvements des muscles oculaires. Aussi, un technicien du sommeil observe la personne pendant son sommeil à l’aide d’une caméra vidéo qui enregistre tous ses mouvements et sa respiration. Les personnes ont peur de ne pas pouvoir dormir dans le laboratoire lorsqu’elles portent tous les capteurs. Mais la plupart ne dorment pas plus mal que chez elles.

Comment les médecins traitent-ils l’insomnie et la SDE ?

Les médecins traitent la cause du problème s’ils parviennent à l’identifier.

Si l’insomnie est légère, les médecins peuvent suggérer de :

  • Se coucher et se lever aux mêmes heures tous les jours (même les weekends)

  • Avoir un rituel de coucher

  • Dormir dans une chambre sombre et silencieuse

  • Passer du temps en pleine lumière pendant la journée

  • Pratiquer une activité physique régulière

  • Éviter les siestes la journée (elles peuvent rendre l’endormissement difficile)

  • Limiter l’alcool et la caféine et éviter de faire un repas trop copieux avant d’aller se coucher

Si ces changements simples ne sont pas efficaces, un traitement peut inclure :

  • Somnifères sur ordonnance ou en vente libre

Il existe de nombreux types de somnifères. La plupart sont sans danger du moment que le médecin aide à sélectionner celui qui convient à la personne et qu’il est attentif aux éventuels effets secondaires. Les personnes âgées sont plus susceptibles de présenter des effets secondaires des somnifères, qu’ils soient sur ordonnance ou en vente libre, tout particulièrement ceux qui contiennent des antihistaminiques.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Ponction lombaire
Vidéo
Ponction lombaire
La moelle épinière est un faisceau de nerfs allant de la base du cerveau jusqu’au bas du dos...
Modèles 3D
Tout afficher
Colonne vertébrale et moelle épinière
Modèle 3D
Colonne vertébrale et moelle épinière

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE