Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Troubles liés à l’usage de substances

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale mai 2019| Dernière modification du contenu mai 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Que sont les troubles liés à l’usage de substances ?

L’utilisation de certaines substances entraîne des sensations de plaisir. Le plaisir est une incitation à continuer d’utiliser la substance. Les substances peuvent être des substances légales telles que l’alcool et le tabac, des substances illégales ou des médicaments sur ordonnance. Certaines personnes parviennent à obtenir des médicaments sur ordonnance, tels que des opioïdes, illégalement.

On parle de trouble lié à l’usage de substances lorsqu’une personne continue à utiliser une substance, même si elle entraîne des problèmes à la maison ou au travail.

  • Les personnes atteintes d’un trouble lié à l’usage de substances ne sont pas capables de maîtriser leur consommation

  • Un trouble lié à l’usage de substances peut survenir avec des substances légales ou illégales

  • Il n’existe pas de type de personnalité spécifique plus susceptible d’avoir un trouble lié à l’usage de substances

  • Le fait d’utiliser une substance ne signifie pas toujours que la personne souffre d’un trouble lié à l’usage de substances

  • Les médecins traitent ces troubles par un accompagnement et parfois des médicaments

Qu’est-ce que la toxicomanie ?

Des termes comme toxicomanie, abus de drogues et d’autres ont pris des connotations très moralisatrices. Par ailleurs, ces termes ne sont pas très spécifiques. C’est pourquoi les médecins préfèrent les termes « trouble lié à l’usage de substances » pour parler du trouble d’une personne qui ne peut pas s’arrêter de consommer des substances qui lui sont néfastes.

Quelles sont les causes des troubles liés à l’usage de substances ?

Toutes les personnes qui utilisent des substances ne souffrent pas d’un trouble lié à l’usage de substances. Bien que presque toute la population puisse développer un trouble lié à l’usage de substances, le risque est plus important si :

  • La substance procure un grand plaisir et est facile à obtenir

  • La substance n’est pas considérée comme étant dangereuse par le consommateur

  • La personne se sent souvent triste, solitaire ou angoissée

  • La personne présente certains troubles psychiatriques, tels que certains troubles de la personnalité ou une dépression majeure

  • Les membres de la famille ou les amis de la personne utilisent des substances (ceci est particulièrement vrai pour les adolescents)

Le risque est également accru si la personne prend des antalgiques opioïdes sur ordonnance pour une blessure douloureuse ou une douleur chronique. Les opioïdes, bien qu’étant une façon légitime de contrôler la douleur, sont hautement addictifs.

Quels sont les symptômes d’un trouble lié à l’abus de substances ?

En cas de trouble lié à l’usage de substances, la personne peut :

  • Ne pas être capable de maîtriser son usage de la substance : la personne la prend même lorsqu’elle sait que ses effets sont mauvais

  • Avoir une tolérance à la substance : la personne a besoin d’augmenter les quantités prises pour obtenir les mêmes effets

  • Présenter des symptômes de sevrage : le fait d’arrêter d’utiliser la substance provoque des symptômes désagréables

Comment les médecins peuvent-ils dire si une personne souffre d’un trouble lié à l’abus de substances ?

Parfois, la personne dit à son médecin qu’elle a un problème. Sinon, les médecins peuvent suspecter un trouble lié à l’usage de substances dans les cas suivants :

  • La personne consacre beaucoup de temps à obtenir la substance, à la consommer ou à se remettre des effets de la substance

  • La personne veut arrêter d’utiliser la substance, mais n’y parvient pas

  • La personne a un besoin irrépressible d’utiliser la substance

  • La personne ne peut pas assumer ses responsabilités au travail, à l’école ou à la maison en raison de la substance

  • La personne utilise la substance dans des situations dangereuses, au volant par exemple

  • La personne abandonne les activités sociales ou professionnelles à cause de la substance

La tolérance et les symptômes de sevrage sont également des signes de trouble lié à l’usage de substances, sauf s’ils se développent pendant une utilisation légitime de la substance. Par exemple, une personne peut devoir passer par une période de sevrage après avoir pris des opioïdes pendant moins d’une semaine, ce qui peut être nécessaire pour certaines blessures douloureuses, telles que des brûlures graves.

Bien que les analyses d’urine et de sang puissent déterminer la présence de médicaments dans l’organisme, elles ne peuvent pas déterminer si la personne souffre d’un trouble lié à l’usage de substances.

Comment les médecins traitent-ils les troubles liés à l’usage de substances ?

Le traitement dépend de la substance. Les médecins peuvent traiter les troubles liés à l’usage de substances en utilisant :

  • Accompagnement

  • Soutien familial

  • Groupes de soutien

  • Médicaments

Les troubles liés à l’usage de substances spécifiques, par exemple le trouble alcoolique et le trouble lié à l’usage d’opioïdes, ont des traitements différents.

Où obtenir plus d’informations sur les troubles liés à l’usage de substances ?

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE