Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Arthrite réactionnelle

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale avr. 2018| Dernière modification du contenu avr. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

L’arthrite est un groupe d’affections qui rend les articulations douloureuses, gonflées et rouges. Il existe de nombreux types différents d’arthrite.

Qu’est-ce que l’arthrite réactionnelle ?

L’arthrite réactionnelle est un type d’arthrite qui se développe en réaction à une infection se produisant ailleurs dans le corps. L’arthrite réactionnelle est différente d’une infection articulaire habituelle.

  • Les symptômes sont notamment la douleur et le gonflement articulaires.

  • Il est également possible de présenter : tendons enflés, douleur dorsale, éruption cutanée ou yeux rouges.

  • Les symptômes se développent en quelques jours ou semaines après une infection intestinale (gastro-entérite) ou une maladie sexuellement transmissible (MST).

  • Les médecins peuvent généralement déterminer la présence d’une arthrite réactionnelle en se basant sur les symptômes et en réalisant un examen.

  • Des médicaments peuvent aider à traiter les symptômes.

Chez la plupart des personnes, l’arthrite réactionnelle disparaît en 3 ou 4 mois. La moitié des personnes présentent des symptômes qui vont et viennent sur plusieurs années. Les articulations et la colonne vertébrale peuvent se déformer si les symptômes ne disparaissent pas ou reviennent régulièrement. Quelques personnes présentant une arthrite réactionnelle sont handicapées définitivement.

Quelles sont les causes de l’arthrite réactionnelle ?

Deux types d’infection provoquent la plupart des cas d’arthrite réactionnelle :

  • Maladies sexuellement transmissibles (MST), le plus souvent chez des hommes âgés de 20 à 40 ans

  • Infections intestinales avec certaines bactéries

Toutefois, la majeure partie des personnes ayant ces infections ne développe pas d’arthrite réactionnelle. Un gène spécifique héréditaire peut être à l’origine de certains cas d’arthrite réactionnelle, mais pas de tous.

Quels sont les symptômes de l’arthrite réactionnelle ?

Les symptômes les plus fréquents sont :

  • Douleur, gonflement, rougeur et chaleur au niveau d’une ou plusieurs articulations, généralement dans les jambes

  • Douleur et gonflement des ligaments et tendons autour d’une articulation

  • Douleur dorsale lorsque la maladie est sévère

Outre la douleur articulaire, il est possible de ressentir un malaise général avec des symptômes tels que :

  • Fièvre légère

  • Sensation de fatigue et d’être malade

  • Perte d’appétit et de poids

Il est également possible d’avoir des problèmes n’impliquant pas les articulations. Il peut s’agir par exemple :

  • Yeux rouges et irrités et parfois trouble de la vision (uvéite)

  • Ulcérations dans la bouche

  • Éruption cutanée épaisse et dure, tout spécialement sur la paume des mains, la plante des pieds et autour des ongles

Parfois l’infection à l’origine de l’arthrite réactionnelle n’a pas disparu. Il est également possible de présenter :

  • Douleur à la miction ou écoulement vaginal ou pénien en cas de MST

  • Diarrhée en cas d’infection intestinale

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’une arthrite réactionnelle ?

Les médecins peuvent déterminer la présence d’une arthrite réactionnelle en se basant sur les symptômes et en réalisant un examen. Les médecins peuvent également réaliser :

  • Radiographies pour déterminer dans quelle mesure les articulations sont atteintes

  • Examens pour exclure d’autres maladies pouvant provoquer une arthrite

  • Parfois, examens à la recherche de liquide dans une articulation gonflée

En cas de symptômes d’infection intestinale ou de MST, les médecins réaliseront des examens à la recherche de ces infections.

Comment les médecins traitent-ils l’arthrite réactionnelle ?

Les médecins traitent l’infection provoquant l’arthrite réactionnelle si elle n’a pas disparu spontanément.

Les médecins peuvent prescrire des médicaments pour soulager la douleur articulaire et les autres symptômes, notamment :

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour soulager la douleur et le gonflement articulaires

  • Injections de corticoïdes dans les articulations gonflées

  • Parfois, médicaments agissant sur le système immunitaire pour réduire l’inflammation

La kinésithérapie peut être utile pour maintenir les articulations relâchées.

Généralement, il est inutile de traiter les problèmes cutanés et oculaires liés à l’arthrite réactionnelle.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE