Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Les faits en bref

Diabète insipide néphrogénique

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale avr. 2020| Dernière modification du contenu avr. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées

Qu’est-ce que le diabète insipide néphrogénique ?

Le préfixe « néphro- » signifie rein, et « néphrogénique » signifie provoqué par les reins. Le diabète insipide néphrogénique est un problème rénal dans lequel la personne urine une quantité importante d’urine aqueuse très diluée.

Normalement, les reins équilibrent le niveau d’eau dans l’organisme afin d’en avoir la quantité appropriée (équilibre hydrique). Cependant, en cas de diabète insipide néphrogénique, l’organisme perd trop d’eau par la miction.

  • Le diabète insipide néphrogénique peut commencer peu après la naissance ou se développer ultérieurement

  • La personne urine beaucoup : entre 4 et 24 litres par jour

  • Comme la personne urine beaucoup, elle a soif et boit beaucoup

  • Le fait d’uriner et de boire autant rompt l’équilibre des sels et des minéraux (électrolytes) dans l’organisme

  • La personne peut devenir très sèche (déshydratée)

  • Les médecins s’assurent que la personne boit suffisamment d’eau et qu’elle ne consomme pas trop de sel ou de protéines

  • Parfois, des médicaments peuvent être utiles

Il existe un autre type de diabète insipide dû à un problème cérébral plutôt qu’à un problème rénal. Il s’agit du diabète insipide central. Les deux types de diabète insipide n’ont rien à voir avec le type de diabète très courant (appelé diabète sucré), qui est un problème de glycémie élevée. Cependant, une glycémie élevée entraîne également une miction importante.

Quelles sont les causes du diabète insipide néphrogénique ?

Le diabète insipide néphrogénique se développe lorsque les reins cessent de répondre à une hormone appelée vasopressine. La vasopressine indique aux reins de retenir l’eau et de moins uriner. Si les reins cessent de répondre à la vasopressine, la miction est trop importante.

Causes du diabète insipide néphrogénique :

Quels sont les symptômes du diabète insipide néphrogénique ?

Symptômes du diabète insipide néphrogénique :

  • Sensation de soif intense

  • Miction importante (jusqu’à 24 litres par jour)

Dans une forme de diabète insipide néphrogénique, les symptômes peuvent apparaître peu après la naissance. Les bébés peuvent devenir très déshydratés et présenter des symptômes tels que :

  • Fièvre

  • Vomissements

  • Convulsions

Comment les médecins peuvent-ils détecter la présence d’un diabète insipide néphrogénique ?

Les médecins suspectent un diabète insipide néphrogénique si la personne boit et urine beaucoup. Pour confirmer le diagnostic, les médecins réalisent :

  • Analyses de sang

  • Analyses d’urine

Parfois, les médecins réalisent un test de restriction hydrique.

Comment les médecins traitent-ils le diabète insipide néphrogénique ?

Pour traiter le diabète insipide néphrogénique, les médecins demandent de :

  • Boire de l’eau dès que la soif se fait sentir ; il faut souvent donner de l’eau aux bébés, enfants et personnes âgées atteintes de diabète insipide néphrogénique

  • Consommer des aliments pauvres en sel et en protéines

  • Parfois, prendre un médicament qui aide les reins à réabsorber le sodium et l’eau afin de moins uriner

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
LITHOBID
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE