Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Types de réactions indésirables aux médicaments

Par

Daphne E. Smith Marsh

, PharmD, BC-ADM, CDE , College of Pharmacy, University of Illinois at Chicago

Dernière révision totale avr. 2021| Dernière modification du contenu avr. 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle
  • Liées à la dose

  • Allergiques

  • Idiosyncratiques

De nombreuses réactions indésirables aux médicaments liées à la dose s’expriment par une exagération des effets thérapeutiques du médicament. Par exemple, les personnes prenant un médicament pour diminuer une tension artérielle élevée peuvent ressentir des vertiges ou un étourdissement lorsque le médicament abaisse la tension artérielle de façon trop importante. Les personnes atteintes de diabète peuvent ressentir une asthénie, des sueurs, des nausées ou des palpitations lorsque l’insuline ou un autre médicament antidiabétique diminue trop le taux sanguin de glucose (glycémie). Les réactions indésirables aux médicaments de ce type sont habituellement prévisibles, mais parfois incontournables. Elles peuvent survenir en cas de posologie trop élevée (réaction de surdosage Toxicité par surdosage Le terme toxicité par surdosage se rapporte à des réactions toxiques graves, souvent dangereuses et parfois mortelles, dues à un surdosage accidentel (en raison d’une faute commise par un médecin... en apprendre davantage ), lorsque la personne est particulièrement sensible au médicament, ou qu’un autre médicament ralentit le métabolisme du premier médicament, ce qui a pour effet d’augmenter le taux sanguin de ce dernier (voir Interactions médicamenteuses Interactions médicamenteuses L’effet d’un médicament sur une personne peut ne pas être celui escompté lorsqu’il interagit avec Un autre médicament que prennent les personnes (interaction médicamenteuse) Des aliments, des... en apprendre davantage ). Les réactions liées à la dose ne sont pas toujours graves, mais elles sont relativement fréquentes.

Les réactions allergiques médicamenteuses ne sont pas liées aux doses, mais requièrent une exposition antérieure à un médicament. Les réactions allergiques Présentation des réactions allergiques Les réactions allergiques (réactions d’hypersensibilité) sont des réponses inadaptées du système immunitaire à des substances habituellement inoffensives. En général, les allergies entraînent... en apprendre davantage Présentation des réactions allergiques se développent lorsque le système immunitaire développe une réaction inappropriée à un médicament (parfois appelée sensibilisation). Après qu’une personne est sensibilisée, les expositions ultérieures au médicament entraînent différents types de réaction allergique. Parfois, les médecins réalisent des tests cutanés Tests cutanés Les réactions allergiques (réactions d’hypersensibilité) sont des réponses inadaptées du système immunitaire à des substances habituellement inoffensives. En général, les allergies entraînent... en apprendre davantage Tests cutanés pour pouvoir prévoir les réactions allergiques médicamenteuses.

Certaines réactions idiosyncrasiques aux médicaments résultent de mécanismes encore mal connus. De telles réactions sont en grande partie imprévisibles. En voici quelques exemples : éruptions cutanées, ictère, anémie, diminution de la numération des globules blancs (leucocytes), atteinte rénale et lésions nerveuses susceptibles de diminuer la vision ou l’audition. Ces réactions ont tendance à être graves, mais elles surviennent en général chez un pourcentage très limité de personnes. Les personnes touchées peuvent présenter des différences génétiques dans la façon dont l’organisme métabolise ou réagit aux médicaments.

Certaines réactions indésirables aux médicaments ne sont pas liées à l’effet thérapeutique des médicaments, mais elles sont habituellement prévisibles dans la mesure où les mécanismes impliqués sont amplement connus. Par exemple, une inflammation et un saignement gastriques surviennent fréquemment chez les personnes qui utilisent régulièrement de l’aspirine ou d’autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) Anti-inflammatoires non stéroïdiens Parfois, le traitement de la maladie sous-jacente supprime ou soulage la douleur. Par exemple, la confection d’un plâtre en cas de fracture osseuse ou l’administration d’antibiotiques en cas... en apprendre davantage . La raison provient du fait que ces médicaments réduisent la production de prostaglandines, substances qui contribuent à la protection du tube digestif contre l’acidité gastrique.

Informations supplémentaires

Il s’agit de ressources en anglais qui peuvent être utiles. Veuillez noter que LE MANUEL n’est pas responsable du contenu de ces ressources.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Anxiolytiques et sédatifs
Que peut-il se passer quand les personnes s'arrêtent de prendre un psychotrope ou un sédatif après l’avoir pris pendant longtemps ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE