Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Engagement : le cerveau sous pression
L'engagement : Le cerveau sous pression
Engagement : le cerveau sous pression

Une hémorragie ou un œdème cérébral peuvent générer une pression qui repousse le cerveau vers la partie inférieure du crâne. Cela peut provoquer un engagement, le tissu cérébral étant repoussé à travers une petite ouverture naturelle dans les tissus relativement rigides qui séparent le cerveau en compartiments droits et gauches, et supérieurs et inférieurs. (Ces cloisons sont des extensions de la membrane externe qui recouvre le cerveau, la dure-mère). L’engagement comprime le tissu cérébral et l’endommage.

Le type d’engagement le plus fréquent est l’engagement transtentoriel. Une partie du lobe temporal est repoussée à travers l’incisure tentorielle, l’ouverture dans la membrane qui sépare le lobe temporal et le cervelet. La pupille de l’œil peut se dilater et ne plus se contracter lors de l’exposition à la lumière. L’engagement transtentoriel peut avoir des conséquences catastrophiques, comme la paralysie, la stupeur, le coma, des troubles du rythme cardiaque, des troubles ou un arrêt de la respiration, l’arrêt cardiaque et la mort.