Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Antidotes spécifiques fréquemment utilisés

Antidotes spécifiques fréquemment utilisés

Toxine

Antidote

Paracétamol

N-acétylcystéine

Médicaments anticholinergiques

Physostigmine*

Anticoagulants, inhibiteurs du facteur Xa (apixaban, édoxaban, rivaroxaban) par voie orale

Facteur de coagulation Xa [recombinant], inactivé

Andexanet alpha

Antigel (type éthylène glycol)

Fomépizole

Éthanol

Benzodiazépines (telles que le diazépam et le lorazépam)

Flumazénil*

Bêtabloquants

Glucagon

Émulsion lipidique par voie intraveineuse

Sérum antivenin de Lactrodectus

Botulisme

Antitoxine botulique

Inhibiteurs des canaux calciques

Calcium

Insuline par voie intraveineuse à fortes doses avec glucose par voie intraveineuse

Émulsion lipidique par voie intraveineuse

Cyanure

Hydroxocobalamine

Kit d’antidotes au cyanure (Nithiodote®, comprend le nitrite d’amyle, le nitrite de sodium et le thiosulfate de sodium)

Dabigatran

Idarucizumab

Digitale, notamment des médicaments (digoxine) et des plantes (laurier-rose, digitale pourprée)

Anticorps spécifiques à la digoxine

Métaux lourds (tels que l’arsenic, le cadmium, le plomb, le mercure et le zinc)

Médicaments enlevant les métaux lourds de l’organisme (médicaments chélateurs) tels que dimercaprol, EDTA calcique, pénicillamine et succimère

Héparine

Protamine

Insecticides† (nombreuses marques, qui peuvent contenir des carbamates et des organophosphorés : vérifier les ingrédients)

Atropine

Pralidoxime

Fer

Déféroxamine

isoniazide

Pyridoxine (vitamine B6)

Méthanol (alcool de bois)

Fomépizole

Éthanol

Agents inducteurs de méthémoglobine‡ (tels que colorants d’aniline, certains anesthésiques locaux, nitrates, nitrites, phénacétine, sulfamides)

Bleu de méthylène

Opioïdes Opioïdes (tels que la morphine et l’héroïne)

Naloxone

Piqûre de scorpion Piqûres de scorpions Piqûres de scorpions (seulement les espèces de centruroïdes)

Anticorps fractionnés idiopathiques anti-centruroïdes

Morsures de serpent Morsures de serpents Morsures de serpents § (serpents à sonnettes et mocassins à tête cuivrée aux États-Unis)

Antidote du venin du serpent à sonnettes (crotale)

Sulfonylurée

Octréotide

Thallium

Bleu de Prusse

Antidépresseurs tricycliques

Bicarbonate de sodium

Acide valproïque

L-Carnitine¶

Warfarine

Vitamine K

Plasma frais congelé (PFC)

Concentré de complexe prothrombique (CCP)

* Utilisation controversée.

† Les antidotes cités ne concernent que les carbamates et les organophosphorés, des insecticides.

‡ La méthémoglobine est une forme anormale d’hémoglobine produite par certains poisons. Contrairement à l’hémoglobine normale, la méthémoglobine ne transporte pas l’oxygène et les tissus de l’organisme ne reçoivent donc pas suffisamment d’oxygène.

§ Les sérums antivenin sont spécifiques aux serpents. Il existe de nombreux sérums antivenin mais les morsures de serpents à sonnettes et de serpents à tête de cuivre sont les plus toxiques aux États-Unis.

¶ Il existe peu de données probantes indiquant que la L-carnitine est un bon antidote général pour le surdosage aigu d’acide valproïque. Cependant, la L-carnitine est probablement sans danger. Il s’agit donc d’un traitement raisonnable chez les personnes dont le niveau de conscience est diminué.