Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Certaines causes et caractéristiques des saignements vaginaux en début de grossesse

Certaines causes et caractéristiques des saignements vaginaux en début de grossesse

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Approche diagnostique†,‡

Troubles en relation avec la grossesse (obstétricaux)

Parfois, uniquement un saignement vaginal léger

Douleurs abdominales ou pelviennes qui :

  • Sont souvent soudaines et constantes

  • Commencent à un endroit précis

  • Peuvent être légères

En général, une sensibilité au toucher lors de l’examen pelvien

Si la grossesse extra-utérine s’est rompue, des évanouissements, des étourdissements ou une accélération du rythme cardiaque

Analyses de sang pour mesurer une hormone produite par le placenta (gonadotrophine chorionique humaine ou HCG)

Échographie du bassin

Parfois, une laparoscopie (insertion d’une sonde optique par une incision pratiquée dans l’abdomen) ou une laparotomie (chirurgie impliquant une incision dans l’abdomen)

  • S’est produite ou est en train de se produire

  • Peut se produire (menace d’avortement)

Saignement vaginal, avec parfois le passage de tissus de la grossesse

Douleurs de type crampes au niveau du pelvis et de tout l’abdomen

Parfois, un examen clinique seul

Généralement, mêmes examens que pour la grossesse extra-utérine

Fièvre et frissons

Douleur abdominale constante et intense

Souvent chez des femmes ayant fait l’objet d’un avortement volontaire (souvent pratiqué par des praticiens non formés ou par les femmes elles-mêmes)

Échographie du bassin

Mise en culture d’échantillons de tissus prélevés sur le col de l’utérus

Une môle hydatiforme Môle hydatiforme La môle hydatiforme est la croissance d’un ovule anormal fécondé, ou la croissance excessive de tissus placentaires. Les femmes semblent être enceintes, mais l’utérus grossit... en apprendre davantage (excroissance du placenta avec ou sans fœtus, en raison de la fécondation anormale d’un ovule) ou une autre forme de maladie trophoblastique gestationnelle

Un utérus plus volumineux que prévu

Aucun battement de cœur ni mouvement fœtal (voire aucun fœtus) n’est détecté

Parfois hypertension artérielle, œdème des pieds ou des mains, vomissements sévères ou passage de tissus ressemblant à une grappe de raisin

Mêmes examens que pour la grossesse extra-utérine

Une biopsie si aucune grossesse n’est visible dans l’utérus

Rupture d’un kyste du corps jaune (se développe dans la structure qui libère l’ovule une fois celui-ci libéré)

Douleurs abdominales ou pelviennes qui :

  • Commencent à un endroit précis

  • Provoquent parfois des nausées et des vomissements

  • Commencent généralement de façon soudaine

Plus fréquentes au cours des 12 premières semaines de grossesse

Mêmes examens que pour la grossesse extra-utérine

Troubles sans relation avec la grossesse

Seulement un saignement léger ou des petites pertes

Pertes vaginales

Parfois, une douleur pendant les rapports sexuels, une douleur pelvienne ou les deux

Dépistage des maladies sexuellement transmissibles à partir d’échantillons prélevés au niveau du col de l’utérus

Seulement un saignement léger ou des petites pertes

Parfois, une sensibilité au toucher lors de l’examen pelvien, une douleur abdominale ou les deux

Dépistage des maladies sexuellement transmissibles à partir d’échantillons prélevés au niveau du col de l’utérus

Saignement léger

Pas de douleur

Les polypes peuvent parfois saillir du col de l’utérus

Examen clinique seul

Visites de suivi afin d’évaluer les polypes

Lésion

Déchirure dans le col de l’utérus ou le vagin

Examen clinique seul

* Les caractéristiques comprennent les symptômes et les résultats de l’examen clinique. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

† Bien qu’un examen clinique soit toujours réalisé, il n’est indiqué dans cette colonne que si le diagnostic peut parfois être posé grâce à l’examen clinique seul, sans autres tests.

‡ Un test de grossesse urinaire est généralement réalisé si les femmes ont uniquement effectué un test de grossesse à domicile. En raison de la dangerosité d’une éventuelle grossesse extra-utérine, des examens destinés à vérifier la présence d’une grossesse extra-utérine sont réalisés chez la plupart des femmes enceintes présentant des saignements vaginaux, à moins que les symptômes n’indiquent clairement une autre affection.