Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Quelques causes de maladies des nerfs périphériques

Quelques causes de maladies des nerfs périphériques

Type

Exemples

Maladies des motoneurones

Héréditaires

Amyotrophie spinale de types 1 à 4

Maladies acquises d’apparition soudaine

Poliomyélite, infections dues au virus Coxsackie ou à d’autres entérovirus (rares), et infection par le virus du Nil occidental

Maladies acquises chroniques

Maladies des racines nerveuses

Héréditaires

Neurofibromes (excroissances molles et charnues de tissu nerveux)

Acquis

Hernie discale, infections, lésions et cancer métastatique

Troubles du plexus

Acquis

Névrite brachiale aiguë, maladies auto-immunes, lésions pendant l’accouchement chez les nouveau-nés, diabète sucré, hématome (poche de sang), lésions sévères (comme celles consécutives à un accident de voiture à grande vitesse), cancer métastatique, neurofibromatose (rare) et tumeurs nerveuses

Maladies des nerfs périphériques

Héréditaires

Neuropathies héréditaires (comme la maladie de Charcot-Marie-Tooth)

Infectieuses

Dans les pays en développement, diphtérie, lèpre et infections parasitaires

Inflammatoires

Ischémiques (dues à l’obstruction de l’apport en sang)

Vascularite (inflammation des vaisseaux sanguins)

Métaboliques

Amyloïdose, diabète sucré, carence en vitamine B, dénutrition due à une consommation excessive chronique d’alcool et insuffisance rénale

Associées à la pression (ce qu’on appelle syndrome de compression nerveuse)

Toxines

Arsenic, plomb et mercure

Troubles de la jonction neuromusculaire

Divers

Botulisme chez le nourrisson, syndrome de Lambert-Eaton, myasthénie grave et dysfonctionnement causé par une exposition à des insecticides ou à des gaz neurotoxiques (comme au sarin) ou par l’utilisation de certains médicaments

Maladies musculaires*

Héréditaires

Endocriniennes

Acromégalie (croissance excessive due à une surproduction d’hormones de croissance), syndrome de Cushing, diabète sucré, hyperthyroïdie (thyroïde hyperactive) et hypothyroïdie (thyroïde hypoactive)

Inflammatoires

Infections (généralement virales) et polymyosite et dermatomyosite

Métaboliques

Troubles du stockage des lipides, troubles de stockage du glycogène, alcoolisme et hypokaliémie (faibles taux de potassium)

* Les troubles qui affectent les muscles plutôt que les nerfs provoquent une faiblesse musculaire, tout comme les maladies des nerfs périphériques. Les médecins réalisent des examens pour déterminer si la cause de la faiblesse est un trouble musculaire ou neurologique.