Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Certaines causes et caractéristiques de la toux

Certaines causes et caractéristiques de la toux

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Examens

Aiguë (d’une durée inférieure à 3 semaines)

Un sifflement, un essoufflement et une respiration à lèvres pincées

La toux produit souvent des expectorations

Chez les personnes présentant déjà une BPCO

Un examen clinique suffit généralement

Un corps étranger†

Une toux qui commence subitement, en général chez des personnes souffrant d’un trouble qui interfère avec la communication, la déglutition, ou les deux, ou chez les enfants

Pas de symptôme d’une infection des voies respiratoires supérieures

Chez des personnes qui se sentent bien par ailleurs

Une radiographie du thorax

Un essoufflement qui s’aggrave en position couchée ou qui apparaît 1 à 2 heures après l’endormissement

Habituellement, des bruits entendus au stéthoscope suggérant la présence de liquide dans les poumons

En général, gonflement (œdème) dans les jambes

Une radiographie du thorax

Parfois, une analyse de sang pour mesurer une substance appelée peptide cérébral natriurétique (PCN), qui est produite lorsque le cœur est surchargé

Parfois, échocardiographie

Une fièvre, une sensation de maladie, une toux qui produit des expectorations (toux productive) et un essoufflement

Apparition soudaine d’une douleur thoracique aiguë qui s’aggrave lors de la prise de respirations profondes

Certains bruits anormaux à la respiration, entendus au stéthoscope

Une radiographie du thorax

Rhinorrhée (due à une allergie, un virus ou des bactéries)

Céphalées, maux de gorge et congestion nasale avec une muqueuse pâle et enflée

Nausées

Parfois, un écoulement visible à l’arrière de la gorge

Raclements de gorge fréquents

Un examen clinique suffit généralement

Parfois, des antihistaminiques et des médicaments décongestionnants sont utilisés pour voir si les symptômes disparaissent

Embolie pulmonaire (obstruction soudaine d’une artère du poumon, en général par un caillot sanguin)

Apparition soudaine d’une douleur thoracique aiguë qui s’aggrave en général lors de l’inhalation

Essoufflement

Une accélération du rythme cardiaque et une respiration rapide sont souvent observées

Souvent, des facteurs de risque d’embolie pulmonaire, comme un cancer, une immobilité (résultant d’un alitement), la formation de caillots sanguins dans les jambes, la grossesse, l’utilisation de pilules pour la contraception (contraceptifs oraux) ou d’autres médicaments contenant des œstrogènes, une chirurgie ou une hospitalisation récente, ou encore des antécédents familiaux de la maladie

Des examens d’imagerie pulmonaire spécialisés, comme l’angiographie par TDM, la scintigraphie pulmonaire de perfusion et ventilation (dite scintigraphie V/Q) ou l’angiographie pulmonaire

Une infection des voies respiratoires supérieures, y compris une bronchite aiguë

Un écoulement nasal, un nez encombré avec des muqueuses (tissus qui tapissent le nez) rouges

Mal de gorge et sensation de malaise

Un examen clinique suffit généralement

Chronique (d’une durée supérieure à 3 semaines)

Une irritation des voies respiratoires qui demeure après la résolution de l’infection des voies respiratoires

Une toux sèche, non productive, qui survient immédiatement après une infection des voies respiratoires

Pas de nez bouché ni de mal de gorge

Parfois, uniquement un examen clinique, parfois une radiographie du thorax

Inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA)

Une toux sèche, persistante

Utilisation d’un inhibiteur de l’ECA (la toux peut se développer quelques jours ou quelques mois après le début du traitement)

Arrêt de l’inhibiteur de l’ECA pour voir si les symptômes disparaissent

Aspiration

Toux grasse après avoir mangé ou bu, troubles de la déglutition visibles, ou les deux

Chez les personnes qui ont eu un accident vasculaire cérébral ou un autre trouble qui entraîne des difficultés de communication (par exemple, une démence), en particulier chez celles qui présentent une toux chronique

Une radiographie du thorax

Parfois, des tests de la déglutition aux rayons X (pharyngographie modifiée au baryum)

Variante d’asthme avec toux

Une toux qui semble se produire après divers déclencheurs, tels que l’exposition au pollen ou à un autre allergène, au froid, ou à l’exercice clinique

Possiblement sifflement et essoufflement

Épreuves fonctionnelles respiratoires

Parfois, des bronchodilatateurs (médicaments qui élargissent les voies respiratoires), comme l’albutérol, sont utilisés pour voir si les symptômes disparaissent

Une bronchite chronique (chez les fumeurs)

Une toux productive intervenant la plupart des jours du mois pendant 3 mois de l’année sur 2 années consécutives

Fréquents raclements de gorge et essoufflement

Pas de nez bouché ni de mal de gorge

Examens visant à évaluer dans quelle mesure les poumons fonctionnent bien (épreuves fonctionnelles respiratoires)

Douleur brûlante à la poitrine (brûlure d’estomac) ou à l’abdomen qui tend à s’aggraver après avoir mangé certains aliments, lors de la pratique d’exercice ou en position couchée

Un goût amer, surtout au réveil

Enrouement

Sifflement

Une toux qui se produit dans le milieu de la nuit ou tôt le matin

Parfois, aucun symptôme en dehors de la toux

Parfois, uniquement un examen clinique

Parfois, des médicaments qui suppriment l’acide, par exemple un antihistaminique H2 ou un inhibiteur de la pompe à protons, pour voir si les symptômes disparaissent

Parfois, insertion d’une sonde souple à fibres optiques dans l’œsophage et l’estomac (endoscopie)

Parfois, placement d’une sonde dans l’œsophage pour surveiller l’acidité (pH) pendant 24 heures

Maladie pulmonaire interstitielle

Essoufflement d’apparition progressive

Toux sèche

Antécédents d’exposition à certains médicaments ou certaines professions

Parfois, antécédents familiaux du trouble

Radiographie du thorax

TDM du thorax

Une tumeur pulmonaire

Une toux qui produit parfois du sang

Évolution d’une toux chronique

Perte de poids, fièvre et sueurs nocturnes

Ganglions lymphatiques dans le cou hypertrophiés, fermes et indolores

Une radiographie du thorax

Souvent TDM du thorax

Souvent bronchoscopie

Rhinorrhée

Céphalées, maux de gorge et congestion nasale avec une muqueuse pâle et enflée

Parfois, un écoulement visible à l’arrière de la gorge

Parfois, uniquement un examen clinique

Parfois, des antihistaminiques et des médicaments décongestionnants sont utilisés pour voir si les symptômes disparaissent

Parfois, test d’allergie

Tuberculose ou infections fongiques†

Une toux qui produit parfois du sang

Perte de poids, fièvre et sueurs nocturnes

Exposition à une personne souffrant de la tuberculose

La résidence dans, ou le voyage vers, une région où la tuberculose ou les infections pulmonaires mycosiques sont fréquentes

Présence d’une infection par le VIH ou facteurs de risque d’infection par le VIH

Une radiographie du thorax

Tests cutanés et, en cas de résultat positif, examen et culture des expectorations

Parfois TDM du thorax

* Les caractéristiques comprennent les symptômes et les résultats de l’examen clinique. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

† Ces causes sont rares.

TDM = tomodensitométrie.