Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Certains troubles et symptômes qui peuvent être aggravés par les médicaments chez les personnes âgées

Certains troubles et symptômes qui peuvent être aggravés par les médicaments chez les personnes âgées

Trouble ou symptôme

Médicaments

AINS (tels que l’ibuprofène et le naproxène)

Délire, démence ou léger déficit cognitif

Chlorpromazine

Corticoïdes

Médicaments ayant des effets sédatifs (tels que les benzodiazépines, les sédatifs et les somnifères) ou des effets anticholinergiques*

Antagonistes des récepteurs de l’histamine-2 (tels que la cimétidine, la famotidine, la nizatidine et la ranitidine)

Mépéridine

Évanouissement ou hypotension orthostatique (baisse soudaine de la tension artérielle quand les personnes se lèvent)

Chlorpromazine, donépézil, doxazosine, galantamine, olanzapine, prazosine, certains antidépresseurs plus anciens (tels que l’amitriptyline et l’imipramine), rivastigmine, térazosine, thioridazine

Utilisation de plusieurs antihypertenseurs (ou d’une quantité trop importante d’un seul antihypertenseur)

Médicaments ayant des effets sédatifs (tels que les médicaments antiépileptiques, les antipsychotiques, les benzodiazépines, l’eszopiclone, le zaléplon et le zolpidem), antidépresseurs, certains antihypertenseurs quand ils sont utilisés à hautes doses et opioïdes

Cilostazol, diltiazem, disopyramide, dronédarone (chez les patients atteints d’une insuffisance cardiaque sévère), AINS et inhibiteurs de COX-2, pioglitazone, rosiglitazone, vérapamil

Caféine, décongestionnants par voie orale (tels que la pseudoéphédrine et la phényléphrine), stimulants (tels que l’armodafinil, l’amphétamine, le méthylphénidate et le modafinil), théophylline, sélégiline

Certains antiémétiques (métoclopramide, prochlorpérazine, prométhazine) et la plupart des antipsychotiques sauf quelques-uns comme la quétiapine et la clozapine

Ulcère gastroduodénal ou saignement d’estomac

Aspirine et la plupart des AINS

Bupropion, chlorpromazine, clozapine, maprotiline, mépéridine, olanzapine, thioridazine, thiothixène, tramadol

Incontinence urinaire chez la femme

Doxazosine, œstrogènes par voie orale ou par la peau (qui ne sont pas appliqués directement dans le vagin) prazosine, térazosine

Rétention urinaire ou symptômes urinaires causés par une hypertrophie prostatique (comme un flux urinaire lent, des mictions fréquentes en petites quantités et des pertes)

Médicaments ayant des effets anticholinergiques*, remèdes contre le rhume contenant des décongestionnants, ou association d’antihistaminiques et de décongestionnants

* Les effets anticholinergiques comprennent les suivants : confusion, vision floue, constipation, sécheresse de la bouche, vertiges et perte d’équilibre, ainsi que difficultés en début de miction.

Inhibiteurs de la COX-2 = coxibs ; AINS = anti-inflammatoires non stéroïdiens.