Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Les virus des hépatites

Les virus des hépatites

Mode de transmission

Symptômes et pronostic

Prévention

Ingestion d’une substance contaminée avec les selles d’une personne infectée, en général en raison d’une mauvaise hygiène ou d’un nettoyage inadéquat (transmission oro-fécale)

Généralement aucun symptôme chez les jeunes enfants

Habituellement, chez les enfants plus âgés et les adultes, symptômes typiques de l’hépatite aiguë (manque d’appétit, nausées, vomissements et souvent jaunisse)

Habituellement, rétablissement complet

Ne devient pas chronique

Utilisation d’une bonne hygiène lors de la manipulation des aliments et évitement de l’eau contaminée

Vaccination contre l’hépatite A pour tous les enfants (voir la figure Vaccination des nourrissons et des enfants) et pour les adultes susceptibles d’être exposés à l’infection

Si les personnes sont exposées à l’hépatite A, vaccin contre l’hépatite A ou immunoglobuline standard*

Se transmet moins facilement que l’hépatite A

Contact avec du sang et d’autres fluides corporels (tels que le sperme, les sécrétions vaginales ou la salive), comme cela se produit dans les situations suivantes :

  • Partage d’aiguilles non stérilisées pour injecter des drogues illicites

  • Réutilisation d’aiguilles non stérilisées pour la réalisation de tatouages

  • Activité sexuelle

  • Naissance d’un bébé†

En général, plus grave que l’hépatite A et parfois mortelle

En cas d’hépatite B associée à une hépatite D, les symptômes sont plus graves

Douleurs articulaires et éruptions cutanées rouges prurigineuses sur la peau (papules) en plus des symptômes typiques de l’hépatite aiguë

Peut devenir chronique, avec un risque accru de cancer du foie

Éviter les comportements à haut risque, tels que partager des aiguilles pour s’injecter des drogues ou avoir de multiples partenaires sexuels

Vaccination contre l’hépatite B pour tous les enfants (dès la naissance, voir la figure Vaccination des nourrissons et des enfants) et pour les personnes susceptibles d’être exposées à l’infection

On administre des immunoglobulines de l’hépatite B* ainsi que le vaccin à toute personne exposée à l’hépatite B (y compris les enfants nés de mères atteintes d’hépatite B)

Contact avec du sang et d’autres fluides corporels (tels que le sperme, les sécrétions vaginales ou la salive), comme cela se produit dans les situations suivantes :

  • Partage d’aiguilles non stérilisées pour injecter des drogues illicites

  • Réutilisation d’aiguilles non stérilisées pour la réalisation de tatouages

  • Activité sexuelle (peu fréquent)

  • Naissance d’un bébé† (peu fréquent)

Au début, généralement pas de symptômes ou des symptômes légers, mais parfois alternance de symptômes légers et de symptômes plus sévères

Devient chronique chez environ 75 % des personnes, avec un risque accru de cicatrisation sévère du foie (cirrhose) et de cancer du foie, mais en général uniquement si une cirrhose s’est développée en premier lieu

Éviter les comportements à haut risque, tels que partager des aiguilles pour s’injecter des drogues, se faire faire un tatouage ou un piercing

Actuellement, aucun vaccin n’est disponible

Contact avec du sang et d’autres fluides corporels (tels que le sperme, les sécrétions vaginales ou la salive), comme cela se produit dans les situations suivantes :

  • Partage d’aiguilles non stérilisées pour injecter des drogues illicites

  • Réutilisation d’aiguilles non stérilisées pour la réalisation de tatouages

  • Activité sexuelle

N’existe que sous la forme d’une co-infection avec l’hépatite B et aggrave habituellement l’infection par l’hépatite B

Comme pour l’hépatite B :

  • Éviter les comportements à haut risque

  • Vaccination contre l’hépatite B

  • Si les personnes sont exposées au virus de l’hépatite B, vaccin et immunoglobuline de l’hépatite B*

Ingestion d’une substance contaminée avec les selles d’une personne infectée, en général en raison d’une mauvaise hygiène ou d’un nettoyage inadéquat (transmission oro-fécale)

Parfois, consommation de viande provenant d’un animal infecté

Symptômes sévères, en particulier chez les femmes enceintes

Ne devient généralement pas chronique

Vaccination contre l’hépatite E (actuellement, disponible uniquement en Chine)

* Les immunoglobulines standards sont une préparation qui contient des anticorps obtenus dans le sang (plasma) de personnes ayant un système immunitaire normal. Elles sont utilisées pour traiter différentes maladies. L’immunoglobuline de l’hépatite B contient des anticorps obtenus à partir du sang de personnes qui ont des taux élevés d’anticorps contre l’hépatite. Elle est administrée par injection dans un muscle ou dans une veine.

† Une femme enceinte qui a contracté l’hépatite B ou l’hépatite C peut transmettre le virus à son bébé.