Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Comment agissent les anti-inflammatoires non stéroïdiens

Comment agissent les anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) agissent de deux façons :

  • Ils réduisent la sensation de douleur.

  • À des doses élevées, ils réduisent l’inflammation qui accompagne souvent et aggrave la douleur.

Les AINS ont ces effets, car ils diminuent la production de substances semblables à des hormones appelées prostaglandines. Les différentes prostaglandines ont des fonctions différentes, notamment rendre les cellules nerveuses plus sensibles aux signaux de douleur et élargir (dilater) les vaisseaux sanguins.

La plupart des AINS diminuent la production de prostaglandines en bloquant deux enzymes appelées cyclo-oxygénases (COX-1 et COX-2), essentielles pour la formation des prostaglandines. Un seul type d’AINS, les coxibs (inhibiteurs de COX-2), a tendance à bloquer principalement les enzymes COX-2.

Seules les enzymes COX-2 sont impliquées dans la production de prostaglandines qui favorisent l’inflammation Le système immunitaire a pour mission de protéger l’organisme contre des envahisseurs étrangers ou dangereux. Ces envahisseurs peuvent être : Micro-organismes (généralement appelés germes, tels... en apprendre davantage et la douleur associée. Ces prostaglandines sont sécrétées en réponse à des traumatismes, brûlures, plaies, entorses, étirements ou infections. Il en résulte une inflammation, qui constitue une réponse protectrice. L’apport de sang à la zone lésée augmente, et permet d’acheminer liquides et globules blancs afin d’éliminer les tissus atteints et les éventuels micro-organismes qui ont envahi la région.

Les prostaglandines produites par l’action des enzymes COX-1 aident à protéger le tube digestif de l’acidité gastrique et ont un rôle important dans la coagulation du sang. Parce que la plupart des AINS bloquent les enzymes COX-1 et réduisent donc la production de ces prostaglandines, ils peuvent irriter la muqueuse gastrique. Cette irritation peut entraîner des troubles gastriques, des ulcères gastroduodénaux peptiques et des hémorragies des voies digestives.

Étant donné que les coxibs bloquent principalement les enzymes COX-2, ils sont moins susceptibles de provoquer des problèmes dus à l’irritation de l’estomac. Cependant, les coxibs bloquent certaines enzymes COX-1, donc même les coxibs peuvent légèrement augmenter le risque de survenue de ces problèmes.