Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Corticosteroids: Uses and Side Effects

Corticosteroids: Uses and Side Effects

Les corticoïdes sont les médicaments les plus puissants disponibles pour réduire une inflammation dans l’organisme. Ils sont utilisés dans toute situation inflammatoire, comme la polyarthrite rhumatoïde, les autres maladies du tissu conjonctif et la sclérose en plaques et, en cas d’urgence, comme dans l’œdème cérébral consécutif à un cancer, les crises d’asthme et les réactions allergiques graves. En cas d’inflammation grave, ces médicaments sont souvent salvateurs.

Les corticoïdes peuvent être :

  • Administrés dans une veine (par voie intraveineuse, notamment en situation d’urgence)

  • Avalés (voie orale)

  • Directement appliqués sur la zone enflammée (localement ; par exemple, sous forme de collyre ou de crèmes pour la peau)

  • Inhalés (comme dans les versions inhalées pour les poumons, utilisés pour traiter les troubles tels que l’asthme et la BPCO)

  • Injectés dans un muscle (voie intramusculaire)

  • Injectés dans une articulation

Par exemple, les corticoïdes peuvent être utilisés sous forme de préparation à inhaler pour le traitement de l’asthme. Ils peuvent être utilisés sous forme de pulvérisateur nasal pour traiter le rhume des foins (rhinite allergique). Ils peuvent être utilisés sous forme de gouttes oculaires pour traiter une inflammation de l’œil (uvéite). Ils peuvent être appliqués directement sur une région atteinte pour traiter certains types d’affections cutanées, comme l’eczéma et le psoriasis. Ils peuvent être injectés dans des articulations que la polyarthrite ou une autre maladie a rendues inflammatoires.

Les corticoïdes sont produits synthétiquement pour avoir les mêmes actions que le cortisol (ou cortisone), une hormone stéroïde produite par la couche externe (cortex) des surrénales. C’est pourquoi on les appelle aussi « corticostéroïdes ». Nombre de corticoïdes synthétiques sont, cependant, plus puissants que le cortisol et la plupart ont une action plus longue. Sur le plan chimique, les corticoïdes sont liés aux stéroïdes anabolisants (comme la testostérone) produits par l’organisme et sont parfois utilisés comme produit dopant par les athlètes, mais leurs effets sont différents.

La prednisone, la dexaméthasone, la triamcinolone, la bétamétasone, la béclométasone, le flunisolide et la fluticasone sont des exemples de corticoïdes. Tous ces médicaments sont très puissants (même si leur puissance dépend de la dose utilisée). L’hydrocortisone est un corticoïde moins fort, disponible sous forme de crème dermatologique en vente libre.

Les corticoïdes réduisent la capacité de l’organisme à lutter contre les infections en réduisant l’inflammation, généralement lorsqu’ils sont pris par voie orale ou par voie intraveineuse. En raison de cet effet secondaire, ils sont utilisés avec une grande précaution en cas d’infection. L’administration par voie orale et intraveineuse peut entraîner une hypertension artérielle, une insuffisance cardiaque, un diabète, des ulcères peptiques et une ostéoporose, ou aggraver ces affections. Par conséquent, les corticoïdes sont utilisés dans ces situations uniquement lorsque leur bénéfice est susceptible d’être supérieur à leur risque.

Lorsque les corticoïdes sont pris par voie orale ou par injection pendant plus de 2 semaines, ils ne doivent pas être arrêtés brutalement. C’est parce que les corticoïdes inhibent la production de cortisol par les glandes surrénales, lesquelles ont besoin d’un certain temps pour reprendre leur activité normale. Ainsi, au terme d’un traitement par corticoïdes, la dose est réduite progressivement. En cas de prise de corticoïdes, il est important de suivre scrupuleusement les instructions du médecin concernant le dosage.

L’utilisation à long terme de corticoïdes, surtout à doses élevées et en particulier par voie orale ou intraveineuse, entraîne inévitablement de nombreux effets secondaires, qui touchent presque tous les organes. Les effets secondaires fréquents sont l’amincissement de la peau avec des vergetures et des ecchymoses, l’hypertension artérielle et l’augmentation de la glycémie, la cataracte, l’arrondissement du visage (visage lunaire) et de l’abdomen, l’amincissement des bras et des jambes, la diminution de la capacité de cicatrisation des plaies, le ralentissement de la croissance chez l’enfant, la perte de calcium osseux (pouvant causer l’ostéoporose), la faim, la prise de poids et les problèmes psychiques. Les corticoïdes inhalés et les corticoïdes directement appliqués sur la peau ont bien moins d’effets secondaires que les corticoïdes administrés par voie orale, par voie intraveineuse ou par injection.