Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Certaines causes et caractéristiques de l’aménorrhée

Certaines causes et caractéristiques de l’aménorrhée

Cause*

Caractéristiques fréquentes†

Examens

Troubles hormonaux

Hyperthyroïdie (thyroïde hyperactive)

Peau moite et chaude, difficulté à tolérer la chaleur, hypersudation, augmentation de l’appétit, perte de poids, protrusion des globes oculaires, vision double, tremblements et transit intestinal fréquent

Parfois, une thyroïde augmentée de volume (goitre)

Examens sanguins afin d’évaluer les niveaux d’hormones thyroïdiennes

Hypothyroïdie (thyroïde hypoactive)

Difficulté à tolérer le froid, diminution de l’appétit, prise de poids, peau épaisse et rugueuse, chute des sourcils, gonflement du visage, chute des paupières, fatigue, léthargie, élocution lente et constipation

Examens sanguins afin d’évaluer les niveaux d’hormones thyroïdiennes

Troubles hypophysaires, dont tumeurs qui produisent de la prolactine‡ et lésions

Problèmes de vue et céphalées, notamment la nuit

Parfois, production de lait chez les femmes qui n’allaitent pas (galactorrhée)

Analyses de sang pour mesurer les taux de prolactine

IRM du cerveau

Développement de caractères masculins (comme une pilosité corporelle excessive, une réduction du timbre de la voix et une augmentation de la masse musculaire)

Irrégularité ou absence de règles, acné, accumulation de graisse au niveau du torse, et peau sombre et épaisse au niveau des aisselles, de la nuque et des replis cutanés

Analyses de sang pour mesurer les taux d’hormones

Échographie du bassin pour rechercher des anomalies dans les ovaires

Symptômes de ménopause, comprenant des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes, une sécheresse vaginale et un amincissement du vagin

Facteurs de risque comme l’ablation des ovaires, la chimiothérapie ou la radiothérapie pelvienne (partie inférieure du torse)

Analyses de sang pour mesurer les taux d’œstrogènes et d’autres hormones

Chez la femme de moins de 35 ans, examen des chromosomes prélevés sur un échantillon de tissu (comme du sang)

Tumeurs qui produisent des hormones masculines (androgènes), habituellement au niveau des ovaires ou des glandes surrénales

Développement de caractères masculins, acné et organes génitaux qui ne sont pas clairement masculins ou féminins (organes génitaux ambigus)

TDM, IRM ou échographie

Troubles structurels

Malformations congénitales :

  • Sténose cervicale (rétrécissement du passage menant au travers du col de l’utérus)

  • Imperforation de l’hymen (hymen anormal qui obstrue totalement l’ouverture du vagin)

  • Septum vaginal transverse (paroi de tissu à travers le vagin qui empêche l’écoulement du sang menstruel)

  • Absence d’organes reproducteurs

Aménorrhée primaire

Développement normal des seins et des caractères sexuels secondaires

Douleur abdominale survenant par cycles et saillie du vagin ou de l’utérus (en raison du blocage et de l’accumulation du sang menstruel)

Examen clinique

Hystérosalpingographie (clichés radiographiques pris après injection d’un produit de contraste dans l’utérus et les trompes de Fallope) ou hystéroscopie (insertion d’une sonde optique à travers le vagin pour visualiser l’utérus)

Syndrome d’Asherman (cicatrisation de la paroi utérine due à une infection ou une opération chirurgicale)

Aménorrhée secondaire

Souvent, des fausses couches à répétition et une stérilité

Hystérosonographie (échographie après instillation d’un liquide dans l’utérus), hystérosalpingographie ou hystéroscopie

Parfois, si les résultats ne sont pas clairs, IRM

Aménorrhée secondaire

Douleur, saignement vaginal, constipation, fausses couches à répétition et impériosité mictionnelle

Échographie

Parfois, IRM si les fibromes sont difficiles à visualiser ou s’ils ont l’air anormaux

Aménorrhée secondaire

Saignements vaginaux

Échographie, hystérosonographie ou hystéroscopie

Pathologies qui provoquent un dysfonctionnement de l’hypothalamus

Troubles chroniques, en particulier les troubles des poumons, du tube digestif, du sang, des reins, ou du foie

Symptômes liés au trouble spécifique

Examen clinique

Généralement, divers tests spécifiques au type de trouble

Pratique intensive de sport

Souvent, poids corporel et masse graisseuse faibles

Examen clinique

Infections, telles que l’infection par le VIH, l’encéphalite, la syphilis et la tuberculose

Symptômes liés au trouble spécifique

Examen clinique

En général, examen, mise en culture et autres analyses d’un échantillon de tissu afin d’identifier le micro-organisme responsable

Troubles mentaux (comme la dépression ou le trouble obsessionnel compulsif)

Arrêt des activités habituelles

Léthargie ou tristesse

Parfois, prise ou perte de poids, difficultés à dormir ou sommeil excessif

Examen clinique

Faible alimentation (comme conséquence d’une pauvreté, de troubles des conduites alimentaires ou de régimes excessifs)

Souvent, faible poids corporel et faible graisse corporelle ou perte de poids significative sur une courte période

Examen clinique

Stress

Événement stressant, difficultés à se concentrer, inquiétude et problèmes de sommeil (trop ou pas assez)

Examen clinique

* Des médicaments peuvent aussi provoquer une aménorrhée (voir le tableau ci-dessous).

† Les caractéristiques comprennent les symptômes et les résultats de l’examen clinique. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

‡ Un taux élevé de prolactine (une hormone qui stimule les seins à produire du lait) peut provoquer une aménorrhée.

TDM = tomodensitométrie ; IRM = imagerie par résonance magnétique.