Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Certaines causes et caractéristiques de la jaunisse

Certaines causes et caractéristiques de la jaunisse

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Tests†

Maladies du foie et de la vésicule biliaire

Jaunisse à développement lent

Antécédents de consommation d’alcool excessive

Chez l’homme, développement de caractéristiques féminines, notamment perte de tissu musculaire, peau lisse, augmentation du volume mammaire, réduction du volume des testicules et croissance de poils pubiens, comme chez la femme

Parfois, gonflement de l’abdomen dû à une accumulation de liquide (ascite)

Examen clinique

Analyses de sang

Parfois, biopsie du foie

Une obstruction du canal biliaire par un calcul biliaire ou, plus rarement, une tumeur du pancréas ou des canaux biliaires

Urines sombres et selles claires, molles, abondantes, huileuses et inhabituellement nauséabondes

Habituellement, douleur dans la partie supérieure droite ou centrale de l’abdomen

Si la cause est une tumeur, perte de poids et parfois, douleur abdominale chronique

Examen d’imagerie, par exemple

  • Échographie (réalisée en plaçant une sonde à ultrasons sur l’abdomen)

  • Échographie endoscopique (réalisée en introduisant une sonde souple à fibres optiques dans l’intestin grêle)

  • Cholangiographie par TDM (TDM des canaux biliaires effectuée après injection d’un produit de contraste radio-opaque dans une veine)

  • CPRM (IRM des canaux biliaires et pancréatiques à l’aide de techniques spécialisées)

  • CPRE (radiographies des canaux biliaires et pancréatiques effectuées après injection d’un produit de contraste radio-opaque dans ces canaux à l’aide d’une sonde souple à fibres optiques qui est passée par la bouche jusqu’à l’intestin grêle)

Biopsie, si les résultats d’imagerie suggèrent un cancer

Démangeaisons sévères

Plus tard, jaunisse et urines sombres

Apparaît généralement en fin de grossesse

Analyses de sang

Généralement échographie

Symptômes survenant avant le développement de la jaunisse :

  • Nausées ou vomissements

  • Perte d’appétit

  • Fatigue

  • Douleur constante dans la partie supérieure droite de l’abdomen

  • Fièvre

  • Parfois, douleurs articulaires

Souvent chez les personnes avec des facteurs de risque, comme la consommation de drogues injectables ou les relations sexuelles anales

Analyses de sang pour rechercher les virus de l’hépatite

Parfois, biopsie hépatique si l’hépatite est chronique

Cholangite biliaire primitive (une maladie auto-immune qui provoque la destruction des petits canaux biliaires intrahépatiques)

Symptômes survenant fréquemment avant le développement de la jaunisse :

  • Fatigue

  • Prurit

  • Bouche et yeux secs

Parfois, gêne dans la partie supérieure droite de l’abdomen, assombrissement de la peau et petits dépôts lipidiques jaunes sur la peau (xanthomes) ou les paupières (xanthélasmas)

Analyses de sang pour rechercher des anticorps présents chez la majorité des personnes souffrant de cette maladie

Échographie et souvent IRM de l’abdomen

Cholangite sclérosante primitive (cicatrisation et destruction des petits et grands canaux biliaires)

Symptômes survenant avant le développement de la jaunisse :

  • Aggravation d’asthénie

  • Prurit

Douleur dans la partie supérieure droite de l’abdomen

Parfois, selles claires, molles, abondantes, huileuses et inhabituellement nauséabondes

Souvent chez les personnes atteintes de maladie inflammatoire intestinale

IRM de l’abdomen

Autres affections :

Destruction des globules rouges (hémolyse), qui peut être due à

  • Médicaments

  • Toxines (y compris certains venins de serpent)

  • Maladies des globules rouges héréditaires

  • Déficit enzymatique (tel que déficit en G6PD)

  • Infections (telles que paludisme)

Symptômes d’anémie (pâleur, faiblesse et asthénie)

Parfois, utilisation d’un médicament provoquant une hémolyse ou en présence d’une maladie des globules rouges chez un membre de la famille

Analyses de sang

Maladie de Wilson (qui entraîne une accumulation de cuivre dans le foie)

Tremblements, troubles de l’élocution et de la déglutition, mouvements involontaires, perte de coordination et modifications de la personnalité

Anneaux de couleur dorée à jaune verdâtre dans la cornée (anneaux de Kayser-Fleischer)

Examen des yeux à la lampe à fente pour rechercher des anneaux de Kayser-Fleischer

Tests sanguins pour mesurer les taux de cuivre et de protéines contenant du cuivre

Analyses d’urine pour mesurer le taux de cuivre éliminé dans les urines

Si le diagnostic n’est toujours pas clair, biopsie hépatique

Complications chirurgicales telles que

  • Cicatrisation des canaux biliaires due à une intervention chirurgicale sur ou à proximité de ces canaux

  • Diminution du flux sanguin dans le foie due à une perte de sang ou d’autres complications d’une intervention chirurgicale importante

Apparaît peu après l’intervention chirurgicale, en particulier en cas d’intervention chirurgicale importante

Examen clinique

Parfois, d’autres examens, selon les causes probables

Médicaments et toxines

Certaines plantes médicinales telles que la germandrée, le kawa, les extraits de thé vert ou la pyrrolizidine

Isoniazide

Fer en grandes quantités

Toxine de champignon (de l’amanite phalloïde)

Utilisation d’une substance pouvant provoquer une jaunisse

Examen clinique

* Les caractéristiques comprennent les symptômes et les résultats de l’examen médical. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

† Le médecin mesure généralement les taux de bilirubine dans le sang et réalise des analyses de sang pour déterminer si le foie fonctionne bien ou s’il est endommagé (tests de la fonction hépatique) et pour évaluer la capacité du sang à coaguler.

TDM = tomodensitométrie ; CPRE = cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique ; G6PD = glucose-6-phosphate déshydrogénase ; CPRM = cholangiopancréatographie par résonance magnétique ; IRM = imagerie par résonance magnétique.