Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Certaines causes et caractéristiques de l’engourdissement

Certaines causes et caractéristiques de l’engourdissement

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Examens

Engourdissement dans les deux membres (bras et jambe) d’un seul côté de l’organisme

Pathologies qui touchent la couche externe du cerveau (la région la plus grande du cerveau), telles que

Perte de sensation sur le même côté du visage que le côté du corps affecté par la maladie et perte de la capacité à reconnaître des objets en les touchant

En général une faiblesse, une perte de coordination, et d’autres symptômes indiquant un dysfonctionnement du système nerveux

IRM ou TDM cérébrale

Troubles qui touchent la partie supérieure du tronc cérébral comme

  • Accident vasculaire cérébral

  • Tumeurs

  • Abcès (poches de pus)

Perte de sensation sur le même côté du visage que le côté du corps affecté par la maladie

Souvent, vision double

IRM ou TDM cérébrale

Troubles qui touchent la partie inférieure du tronc cérébral, comme

  • Accident vasculaire cérébral

  • Tumeurs

  • Maladies cérébrales dégénératives

Perte de la sensation sur un côté du visage et sur le côté opposé de l’organisme affecté par la maladie

Souvent, des troubles de la vision et des difficultés à mâcher, avaler et parler

IRM du cerveau

Engourdissement dans les membres ou le torse des deux côtés

Troubles qui touchent la largeur de la moelle épinière comme

Perte de la sensation et en général faiblesse en dessous d’un certain niveau de l’organisme

Aucune perte de sensation sur le visage

En général, rétention de l’urine, perte du contrôle de la vessie et des intestins (incontinence) et/ou réponse sexuelle réduite, dont dysfonctionnement de l’érection chez les hommes

IRM de la moelle épinière

Syndrome de la queue de cheval, provoqué par une pression qui provient de

  • Hernies ou ruptures discales

  • Propagation d’une tumeur à la colonne vertébrale

Engourdissement principalement aux cuisses, fesses, vessie, région génitale et la zone entre celles-ci (zone de la selle)

En général, douleur dans le bas du dos

Souvent, rétention d’urine, perte du contrôle de la vessie et des intestins et/ou réponse sexuelle réduite, dont dysfonctionnement de l’érection chez les hommes

IRM de la moelle épinière

Polyneuropathies (dysfonctionnement simultané de nombreux nerfs périphériques dans tout l’organisme) qui peuvent provenir de

Engourdissement et sensations anormales dans les mêmes régions des deux côtés de l’organisme, principalement les pieds et les mains

Parfois, faiblesse et perte des réflexes

Études de conduction nerveuse (mesurant à quelle vitesse les nerfs transmettent les signaux) et électromyographies (stimulant les muscles et enregistrant leur activité électrique)

D’autres tests selon le trouble suspecté

Affections démyélinisantes (troubles qui provoquent une inflammation des nerfs et la perte de leur couche externe, la gaine de myéline) comme

  • Sclérose en plaques

Souvent, faiblesse ou maladresse et sensations anormales (comme picotements ou engourdissement)

Parfois, des changements de la vision et de la parole

IRM du cerveau et de la moelle épinière

Ponction lombaire (rachicentèse) pour analyser un échantillon de liquide céphalorachidien (liquide entourant le cerveau et la moelle épinière)

Engourdissement dans une partie d’un membre

Troubles qui touchent une racine d’un nerf rachidien comme

Douleur qui :

  • Parfois, touche un bras ou une jambe

  • Peut être ressentie comme un choc électrique

  • Peut s’aggraver en bougeant la colonne vertébrale ou en faisant une manœuvre de Valsalva (en essayant d’exhaler avec force sans laisser l’air s’échapper par le nez ou la bouche)

Souvent, une faiblesse et/ou une réduction ou absence des réflexes dans la zone desservie par la racine nerveuse

Examen clinique

Parfois, une IRM ou TDM de la moelle épinière

Parfois, des études de conduction nerveuse et une électromyographie

Troubles qui touchent un plexus (un réseau de fibres nerveuses), comme

Engourdissement, douleur et/ou faiblesse dans une zone relativement grande d’un membre

Étude de conduction nerveuse et électromyographie

IRM

Mononeuropathie (dysfonctionnement d’un nerf périphérique), comme cela survient dans

Engourdissement avec ou sans douleur

Souvent, une faiblesse et une réduction ou absence de réflexes dans une zone desservie par un nerf

Examen clinique

Parfois, des études de conduction nerveuse et une électromyographie

* Les caractéristiques comprennent les symptômes et les résultats de l’examen médical. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

TDM = tomodensitométrie ; IRM = imagerie par résonance magnétique.