Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Quelques causes et caractéristiques de l’incontinence nocturne chez les enfants

Quelques causes et caractéristiques de l’incontinence nocturne chez les enfants

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Tests†

Des selles peu fréquentes, dures, en forme de galets

Un inconfort abdominal occasionnel

Chez les enfants qui suivent un régime qui constipe (par exemple énormément de lait et produits laitiers et peu de fruits et légumes)

Généralement, examen clinique seul

Parfois une radiographie de l’abdomen

Consignation du moment, de la fréquence et du volume des selles dans un journal (journal des selles)

Un retard de développement

Pas d’incontinence diurne

Plus fréquente chez les garçons et les gros dormeurs

Éventuellement des membres de la famille qui mouillaient leur lit

Examen clinique seul

Augmentation de la production d’urine, qui peut avoir de multiples raisons, telles que

Varient en fonction du trouble

Pour le diabète sucré, des analyses d’urine pour le glucose (sucre) et des cétones et/ou une analyse de sang‡

Pour le diabète insipide ou la drépanocytose, des tests sanguins

Parfois, chez les enfants qui ronflent et font des pauses respiratoires (apnées) pendant le sommeil suivies de grognements bruyants

Somnolence diurne excessive

Hypertrophie des amygdales

Une étude du sommeil

Des malformations évidentes de la colonne vertébrale, une fossette ou touffe de cheveux dans le bas du dos, et une faiblesse ou une perte de sensation dans les jambes et les pieds

Une radiographie du bas du dos

Parfois une IRM de la colonne vertébrale

Stress§

Examen clinique seul

Consignation du moment, de la fréquence et du volume d’urine dans un journal (journal de la miction)

Miction douloureuse, présence de sang dans les urines, besoin fréquent d’uriner, et sensation de devoir uriner d’urgence

Fièvre

Douleur abdominale

Des analyses et des cultures d’urine

Si les résultats des cultures d’urine et des analyses d’urine sont positifs, et tout particulièrement en cas d’infection rénale, éventuellement une échographie et une urétrocystographie rétrograde et mictionnelle (radiographies prises avant, pendant et après la miction)

* Les caractéristiques incluent les symptômes et les résultats de l’examen médical. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

† Bien qu’un examen clinique soit toujours réalisé, il n’est indiqué dans cette colonne que si le diagnostic peut parfois être posé grâce à l’examen clinique seul, sans autres tests.

‡ Le diabète ne provoque généralement pas d’incontinence tant que le taux de sucre dans le sang (glucose) est suffisamment élevé pour que le glucose passe dans les urines.

§ Le stress est en cause surtout lorsque l’incontinence est soudaine.

IRM = imagerie par résonance magnétique.