Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link
Certaines causes et caractéristiques de la douleur thoracique

Certaines causes et caractéristiques de la douleur thoracique

Causes

Caractéristiques fréquentes*

Tests†

Troubles cardiaques

Causes mettant immédiatement la vie en danger

Douleur soudaine et constrictive qui

  • Se propage à la mâchoire ou au bras

  • Peut apparaître et disparaître ou être constante.

Parfois, essoufflement ou nausée

Une douleur qui se produit à l’effort et est soulagée au repos (angine de poitrine)

Certains bruits cardiaques anormaux entendus à l’aide d’un stéthoscope

Autres signes précurseurs‡

Un ECG, effectué plusieurs fois pendant une certaine période

Des analyses de sang pour mesurer les substances indiquant des dommages cardiaques (marqueurs cardiaques)

Si l’ECG et les marqueurs cardiaques sont normaux, souvent une TDM des artères du cœur ou une épreuve d’effort

Si l’ECG ou les taux des marqueurs cardiaques sont anormaux, un cathétérisme cardiaque

Causes mettant immédiatement la vie en danger

Une douleur déchirante soudaine qui se propage ou a son origine dans le milieu du dos

Parfois, sensation de tête qui tourne, accident vasculaire cérébral, ou douleur, sensation de froid, ou engourdissement d’une jambe (indiquant une irrigation inadéquate de la jambe)

Parfois, un pouls ou une pression artérielle qui diffère d’un membre à l’autre

Généralement chez les personnes de plus de 55 ans qui ont des antécédents d’hypertension artérielle

Signes précurseurs

Radiographie du thorax

TDM de l’aorte

Échocardiographie transœsophagienne (échographie du cœur à l’aide d’un dispositif à ultrasons introduit dans la gorge)

Potentiellement mortel

Douleur vive qui

  • Est constante ou apparaît et se présente par intervalles

  • Est souvent aggravée par la respiration, la déglutition, ou en position allongée sur le dos

  • Est soulagée par un mouvement de flexion vers l’avant

Un bruit cardiaque anormal entendu à l’aide d’un stéthoscope

ECG

Échocardiographie

Des analyses de sang pour mesurer les substances indiquant des dommages cardiaques (marqueurs cardiaques)

IRM

Troubles gastro-intestinaux

Causes mettant immédiatement la vie en danger

Douleur soudaine et sévère immédiatement après des vomissements ou après une procédure médicale engageant l’œsophage (comme une endoscopie de l’œsophage et de l’estomac ou une échocardiographie transœsophagienne)

Plusieurs signes précurseurs‡

Radiographie du thorax

Radiographie de l’œsophage après que le patient ait avalé un contraste soluble dans l’eau (œsophagographie)

Potentiellement mortel

Douleur constante, grave qui

  • Se situe dans le milieu supérieur de l’abdomen ou dans la partie basse du thorax

  • Est souvent pire quand la personne est allongée sur le dos

  • Est soulagée par un mouvement de flexion vers l’avant

Vomissements

Sensibilité au toucher de la région abdominale supérieure

Parfois, état de choc

Souvent chez les personnes qui abusent de l’alcool ou qui souffrent de calculs biliaires

Analyses de sang pour mesurer un enzyme (lipase) produit par le pancréas

Parfois TDM de l’abdomen

Malaise vague récurrent qui

  • Se situe dans la partie supérieure centrale de l’abdomen ou dans la partie basse du thorax

  • Est soulagé par des antiacides et parfois un repas

Touche souvent les personnes qui fument, boivent de l’alcool, ou une combinaison des deux

Aucun signe précurseur‡

Un examen médical du médecin

Endoscopie occasionnelle

Une douleur brûlante récurrente qui

  • Se propage de la partie supérieure centrale de l’abdomen à la gorge

  • Est aggravée quand la personne se penche ou s’allonge

  • Est soulagée par des antiacides

Un examen médical du médecin

Endoscopie occasionnelle

Malaise récurrent qui

  • Se situe dans la marge supérieure droite de l’abdomen ou dans la marge inférieure centrale du thorax

  • Se produit après un repas (mais pas après l’effort)

Échographie de la vésicule biliaire

Parfois scanner hépatobiliaire (HIDA)

Douleur qui :

  • S’est développée graduellement pendant une longue période de temps

  • Peut se produire pendant la déglutition, mais pas toujours

Déglutition généralement difficile

Parfois, une radiographie du tube digestif supérieur après administration de baryum par voie orale (déglutition barytée)

Un examen pour déterminer si les contractions du tube digestif sont normales (manométrie œsophagienne)

Troubles pulmonaires

Causes mettant immédiatement la vie en danger

Souvent, douleur vive aiguë en respirant, essoufflement, respiration rapide, et rythme cardiaque rapide

Plus fréquents chez les personnes présentant des facteurs de risque d’embolie pulmonaire (comme des caillots sanguins antérieurs, une intervention chirurgicale récente, notamment des jambes, un repos prolongé au lit, un plâtre ou une attelle sur une jambe, un âge avancé, le tabagisme, ou un cancer)

TDM ou balayage par rayonnement nucléaire des poumons

Une analyse de sang pour détecter la présence de caillots sanguins (dosage des D-dimères)

Causes mettant immédiatement la vie en danger

Essoufflement important

Hypotension artérielle, gonflement des veines du cou, et faibles bruits respiratoires sur un côté, entendus au stéthoscope

Se produit généralement après une blessure grave du thorax

Un examen clinique suffit généralement

Parfois, une radiographie du thorax

Potentiellement mortel

Fièvre, réactions fébriles, toux, et généralement du flegme jaune ou verdâtre

Souvent, un essoufflement

Parfois, une douleur en respirant

Un rythme cardiaque rapide et des poumons congestionnés, détectés durant l’examen

Radiographie du thorax

Potentiellement mortel

Douleur vive et soudaine, généralement dans un côté de la poitrine

Parfois, essoufflement

Parfois, des bruits respiratoires faibles dans un côté, entendus au stéthoscope

Radiographie du thorax

Douleur vive en respirant

Généralement chez les personnes qui ont souffert d’une pneumonie ou d’une infection respiratoire virale récente

Parfois, une toux

Aucun signe précurseur‡

Un examen clinique suffit généralement

Autres affections :

Douleur dans la paroi thoracique,§ y compris les muscles, ligaments, nerfs et côtes (douleur musculosquelettique dans la paroi thoracique)

Douleur qui :

  • Est généralement persistante (dure plusieurs jours, parfois plus)

  • Est aggravée par un mouvement et/ou la respiration

  • Peut être asymptomatique ou résulter d’une toux ou d’une surutilisation

Sensibilité d’un point particulier du thorax au toucher

Aucun signe précurseur‡

Uniquement un examen médical

Douleur qui est :

  • Est presque constante

  • Touche des zones étendues du corps

  • Est généralement accompagnée par une fatigue et un sommeil de mauvaise qualité

Uniquement un examen médical

Douleur vive dans une bande entourant le milieu du thorax mais seulement d’un côté

Éruption cutanée d’un grand nombre de petites cloques, parfois remplies de pus, dans la partie douloureuse et apparaissant parfois seulement après la douleur

Uniquement un examen médical

Cancers du thorax ou de la paroi thoracique

Parfois, une douleur plus intense en inspirant

Parfois, toux chronique, antécédents de tabagisme, perte de poids, gonflement des ganglions lymphatiques dans le cou

Radiographie du thorax

TDM thoracique

Parfois scintigraphie osseuse

* Les caractéristiques incluent les symptômes et les résultats de l’examen médical. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

† Chez la plupart des personnes souffrant de douleur thoracique, le taux d’oxygène sanguin est mesuré à l’aide d’un capteur placé sur un doigt (oxymétrie de pouls), et un ECG et une radiographie thoracique sont effectués.

‡ Les signes avant-coureurs comprennent

  • Signes vitaux anormaux (un rythme cardiaque anormalement lent ou rapide, une respiration rapide, et une tension artérielle anormalement basse)

  • Signes de diminution du flux sanguin (comme confusion, peau pâle ou grise, et transpiration excessive)

  • Essoufflement

  • Impulsions ou bruits respiratoires anormaux

  • Nouveaux souffles cardiaques

§ Sauf indication contraire, les causes ne sont généralement pas dangereuses mais sont désagréables.

TDM = tomodensitométrie ; ECG = électrocardiographie ; IRM = imagerie par résonance magnétique.