Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Quelques causes et caractéristiques de l’urticaire

Quelques causes et caractéristiques de l’urticaire

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Examens

Urticaire aiguë (pendant moins de 6 semaines)

Médicaments comme

  • Aspirine et autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

  • Certains opioïdes

  • Vancomycine

  • Succinylcholine (parfois administrée avant une chirurgie)

  • Agents de contraste (utilisés dans l’imagerie, comme la tomodensitométrie)

  • Potentiellement tout médicament, sur ordonnance, sans ordonnance, phytothérapeutique, si les personnes y sont allergiques

L’urticaire peut commencer dans les 48 heures suivant la prise du médicament

Examen clinique

Stimuli émotionnels ou physiques

  • Stress ou anxiété

  • Froid

  • Exercice physique

  • Pression cutanée (dermatographisme)

  • Chaleur

  • Lumière du soleil

  • Transpiration, pendant un bain chaud, un exercice physique ou une fièvre

Pour la plupart des stimuli, urticaire commençant quelques secondes ou quelques minutes après le début de l’exposition au stimulus

Pour la pression cutanée, l’urticaire commence dans les 4 à 6 heures et touche uniquement la zone cutanée ayant subi la pression

Pour la lumière du soleil, l’urticaire peut affecter uniquement la zone de la peau exposée à la lumière du soleil

Examen clinique

Exposition au stimulus physique suspecté pour voir s’il déclenche des symptômes

Aliments déclenchant une réaction allergique (allergènes alimentaires), comme les cacahuètes, les noix, le poisson, les fruits de mer, le blé, les œufs, le lait et le soja

Urticaire commençant quelques minutes ou quelques heures après sa consommation

Examen clinique, en particulier, antécédents médicaux

Parfois, prick test cutané

Infections (causes rares)

  • Bactériennes, comme des infections des voies urinaires, des infections à streptocoque et à Helicobacter pylori

  • Parasitaires, comme les infections à Toxocara canis, Giardia intestinalis (lamblia), Schistosoma mansoni, Strongyloides stercoralis, Trichuris trichiura et Blastocystis hominis

  • Virales, comme l’hépatite (A, B ou C) et le VIH, le cytomégalovirus, le virus d’Epstein-Barr et les infections entérovirales

Fièvre, frissons et fatigue

Symptômes de l’infection

Particulièrement pour les infections parasitaires, voyage récent dans un pays en voie de développement

Analyses en fonction de l’infection suspectée (suggérée par les antécédents médicaux et les résultats de l’examen)

Diagnostic confirmé si l’urticaire disparaît après élimination de l’infection

Urticaire apparaissant dans les secondes ou les minutes qui suivent la piqûre

Examen clinique, en particulier, antécédents médicaux

Maladie sérique

Urticaire apparaissant dans les 7 à 10 jours suivant l’injection

  • Produit sanguin (comme dans le cas d’une transfusion)

  • Médicament dérivé du sang comme le sérum de cheval (utilisé pour traiter les morsures venimeuses de serpent et d’araignée)

  • Potentiellement, un autre médicament

Peut s’accompagner de fièvre, de douleur articulaire, de gonflement des ganglions lymphatiques et de douleur abdominale

Examen clinique

Substances déclenchant une réaction allergique par contact (allergènes de contact), comme le latex, la salive ou les squames d’animal, la poussière, le pollen ou les moisissures

Urticaire apparaissant en quelques minutes ou quelques heures après le contact

Examen clinique, en particulier, antécédents médicaux

Parfois, test d’allergie

Réactions à une transfusion

Urticaire apparaissant généralement quelques minutes après la transfusion d’un produit sanguin

Examen clinique, en particulier, antécédents médicaux

Urticaire chronique (durant plus de 6 semaines)

Maladies auto-immunes

Différents symptômes dépendant de la pathologie auto-immune

Pour le lupus érythémateux, les symptômes peuvent inclure fièvre, fatigue, céphalée, douleur et œdème articulaires, difficultés à respirer et ulcérations buccales

Pour le syndrome de Sjögren, sécheresse oculaire et buccale

Pour la vasculite urticarienne, urticaire qui

  • Peut être accompagnée de douleur plutôt que de démangeaisons

  • Dure généralement plus de 24 heures

  • Ne blanchit pas à la pression

  • Peut s’accompagner de petites cloques et de marbrures rougeâtres ou pourpres (purpura)

Pour toutes les pathologies auto-immunes, tests sanguins pour vérifier la présence d’anticorps anormaux

Parfois, biopsie cutanée

Pour le syndrome de Sjögren, un test permettant d’estimer la quantité de larmes produites par les personnes

Pour la vasculite urticarienne, biopsie cutanée

Cancer, généralement du système digestif ou des poumons, ou lymphome

Perte de poids, sueurs nocturnes, douleur abdominale, toux (parfois sanglante), jaunisse, gonflement des ganglions lymphatiques ou association de ces symptômes

Différents tests en fonction du cancer suspecté

Urticaire idiopathique chronique (diagnostiquée lorsqu’aucune cause spécifique n’est identifiée)

Urticaire apparaissant au quotidien (ou presque chaque jour), avec des démangeaisons, et qui dure pendant au moins 6 semaines, sans cause évidente

Examen clinique

Analyses de sang et parfois autres examens, comme des prick tests cutanés et une exposition à différents allergènes, pour écarter d’autres causes

Médicaments (les mêmes que pour l’urticaire aiguë)

Urticaire affectant les personnes qui prennent un médicament prescrit sur ordonnance, en vente libre ou phytothérapeutique depuis longtemps sans autre élément pouvant expliquer l’urticaire

Examen clinique

Parfois, test d’allergie

Éviction pour déterminer si l’urticaire disparaît après l’arrêt du traitement

Stimuli émotionnels ou physiques (les mêmes que pour l’urticaire aiguë)

Pour la plupart des stimuli, urticaire apparaissant généralement quelques secondes ou quelques minutes après l’exposition au stimulus

Pour la pression cutanée, l’urticaire commence dans les 4 à 6 heures et touche uniquement la zone cutanée ayant subi la pression

Pour la lumière du soleil, l’urticaire peut affecter uniquement la zone de la peau exposée à la lumière du soleil

Examen clinique

Exposition au stimulus suspecté pour voir s’il déclenche des symptômes

Anomalies endocriniennes comme des troubles de la thyroïde ou un taux élevé de progestérone (hormone féminine)

Pour les troubles de la thyroïde, difficulté à supporter la chaleur ou le froid, et frissons ou indolence

Touche les femmes sous contraceptif oral ou traitement hormonal à base de progestérone ou présentant une urticaire juste avant leurs règles, qui disparaît à la fin des règles

Examen clinique

Si un trouble de la thyroïde est suspecté, analyse de sang pour mesurer l’hormone folliculo-stimulante

Petites papules rouges qui se transforment en urticaire au toucher

Parfois, douleur abdominale, rougeurs spontanées et céphalées récidivantes

Biopsie cutanée et parfois biopsie de la moelle osseuse

Parfois, analyses de sang pour mesurer les taux de substances libérées lorsque certaines cellules immunitaires (mastocytes) sont activées

* Les caractéristiques comprennent les symptômes et les résultats de l’examen médical. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

VIH = virus de l’immunodéficience humaine