Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Maladies pulmonaires interstitielles rares

Maladies pulmonaires interstitielles rares

Trouble

Symptômes

Traitement

Commentaires

Symptômes d’évolution lente (sur des semaines ou des mois) ou symptômes graves d’apparition brutale

Essoufflement

Toux

Arrêt du médicament causant les symptômes

Adjonction de corticoïdes (efficace dans certains cas)

Plusieurs classes de médicaments peuvent entraîner la maladie.

La maladie est souvent plus grave chez les personnes âgées.

Les effets induits par certains médicaments dans les poumons sont similaires à ceux d’un lupus érythémateux systémique (lupus).

La gravité et l’étendue de la maladie sont dans certains cas corrélées à la dose du médicament et à la durée de prise du médicament.

Syndromes d’hémorragie alvéolaire (saignement dans les poumons)

Le plus fréquemment, émission de sang à la toux (hémoptysie)

Anémie due aux saignements chroniques

Insuffisance rénale (dans certains cas)

Corticoïdes et médicaments cytotoxiques (tels que le cyclophosphamide)

Transfusions sanguines nécessaires en cas de saignement important

Oxygénothérapie en cas de réduction des taux d’oxygène dans le sang

Dans ces maladies rares, le sang fuit des petits vaisseaux sanguins à paroi fine (capillaires), souvent à cause d’une réaction auto-immune.

Les personnes atteintes peuvent présenter un syndrome de Goodpasture, une granulomatose avec polyangéite, un lupus érythémateux systémique (lupus), une hémosidérose pulmonaire idiopathique (fer dans les poumons) ou des réactions médicamenteuses.

Un saignement important peut provoquer le décès.

Gêne respiratoire

Toux

Douleur thoracique

Parfois, toux sanglante

Transplantation pulmonaire

Sirolimus

Cette maladie rare se manifeste chez les jeunes femmes.

Elle peut s’aggraver pendant la grossesse.