Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Antalgiques opioïdes

Antalgiques opioïdes

Médicament

Temps d’efficacité

Commentaires

Morphine

Par injection intraveineuse ou intramusculaire : 3 à 4 heures

Forme à libération immédiate par voie orale : 3 à 6 heures

Formes à libération contrôlée ou prolongée par voie orale : 8 à 24 heures

La morphine commence à agir rapidement. La forme orale peut être très efficace pour des douleurs chroniques. Elle est plus susceptible de provoquer une éruption que d’autres opioïdes.

Buprénorphine

Par injection : 2 à 3 heures

Par patch : Environ 26 heures

Entre les gencives et la joue : 12 heures

La buprénorphine a certains effets des opioïdes, mais elle en inhibe également d’autres. Elle est parfois utilisée pour soulager la douleur chronique et peut remplacer un opioïde plus puissant pour aider les personnes qui sont dépendantes aux opioïdes à arrêter. Cependant, la buprénorphine peut provoquer des symptômes de sevrage quand elle est administrée à des personnes qui ont des opioïdes dans l’organisme.

Codéine

Par voie orale : 4 à 6 heures

La codéine est moins puissante que la morphine. Elle est en général prise avec de l’aspirine ou du paracétamol.

Fentanyl

Sous forme de pastilles ou de comprimés solubles : 1 à 3 heures

Par pulvérisation dans le nez ou sous la langue : 1 heure ou moins

Par patch : jusqu’à 72 heures

Les pastilles et les comprimés solubles de fentanyl peuvent être utilisés pour traiter la douleur soudaine (une poussée brève, souvent sévère, de douleur, pouvant survenir pendant le traitement de la douleur chronique).

Les pastilles de fentanyl peuvent être utilisées pour soulager la douleur et servent de sédatifs (avant une procédure douloureuse) chez les enfants.

Un patch de fentanyl est souvent utilisé pour traiter la douleur chronique.

Hydrocodone

Par voie orale : 4 à 8 heures

L’hydrocodone est aussi efficace que la codéine.

Hydromorphone

Par injection intraveineuse ou intramusculaire : 3 à 4 heures

Par voie orale : 3 à 6 heures

Par suppositoire rectal : 6 à 8 heures

Forme à libération prolongée : 24 heures

L’hydromorphone commence à agir rapidement. Elle peut être utilisée à la place de la morphine et est utile en cas de douleur chronique.

Le suppositoire par voie rectale est utilisé au coucher.

Lévorphanol

Par injection intraveineuse ou intramusculaire : 4 à 8 heures

Voie orale : Environ 4 à 8 heures

La forme orale est puissante. Il peut être utilisé à la place de la morphine.

Mépéridine

Par injection intraveineuse ou intramusculaire : Environ 3 à 4 heures

Voie orale : Faible efficacité

La mépéridine peut être efficace en utilisation à court terme. Mais l’utilisation à long terme est déconseillée du fait de ses effets secondaires, tels que les contractures musculaires, les tremblements et les crises épileptiques, la confusion et les psychoses (particulièrement chez les personnes âgées). Certains professionnels de la santé préfèrent ne pas en utiliser.

Méthadone

Par voie orale : 6 à 8 heures, parfois beaucoup plus longtemps

Par injection : 3 à 8 heures

La méthadone est également utilisée pour traiter la dépendance à l’héroïne et à d’autres opioïdes. Elle peut également être utilisée pour traiter la douleur chronique.

La méthadone peut avoir des effets secondaires graves, surtout au début du traitement. Par exemple, elle peut ralentir dangereusement la respiration ou arrêter la respiration quelques jours après le début du traitement, même sans augmentation de la dose. Pour prévenir les effets secondaires graves, les personnes doivent respecter la prescription à la lettre.

Oxycodone

Forme à action rapide par voie orale : 3 à 6 heures

Forme à action prolongée, à libération contrôlée, par voie orale : 8 à 12 heures

L’oxycodone peut être utilisé à la place de la morphine pour traiter la douleur chronique. La formulation à court terme est en général associée à de l’aspirine ou du paracétamol.

Oxymorphone

Par voie orale : 4 à 6 heures

Forme à libération contrôlée par voie orale : 12 heures

Par injection intraveineuse ou intramusculaire : 3 à 6 heures

Par suppositoire rectal : 4 à 6 heures

L’oxymorphone peut être utilisé à la place de la morphine pour traiter la douleur chronique.

Pentazocine

Par voie orale : jusqu’à 4 heures

Par injection : 3 à 4 heures

La pentazocine peut bloquer l’effet antalgique des autres opioïdes. Elle a la même puissance que la codéine. L’utilité de la pentazocine est limitée, car de fortes doses ne soulagent pas plus la douleur et parce que le médicament peut provoquer confusion et angoisse, particulièrement chez les personnes âgées. Ce n’est pas la bonne option chez les personnes âgées.

Tapentadol

Forme à action rapide par voie orale : 3 à 6 heures

Forme à action prolongée par voie orale : 12 heures

Le tapentadol est utilisé pour traiter la douleur neuropathique due au diabète, ainsi que la douleur aiguë modérée à sévère et la douleur chronique modérée à sévère.

Tramadol

Forme à action rapide par voie orale : 4 à 11 heures

Forme à action prolongée par voie orale : 12 à 24 heures

Le potentiel d’utilisation abusive du tramadol est inférieur à celui des autres opioïdes. Il est moins puissant que les autres antalgiques opioïdes.