Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Causes des convulsions

Causes des convulsions

Cause

Exemples

Forte fièvre

Infections

Encéphalites virales

Troubles métaboliques

Taux élevé de sucre (hyperglycémie) ou de sodium dans le sang

Taux sanguins faibles de sucre (hypoglycémie), de calcium, de magnésium ou de sodium

Autres affections :

Insuffisance rénale ou insuffisance hépatique, qui peuvent entraîner une dysfonction du cerveau (encéphalopathie)

Carence en vitamine B6 (chez les nouveau-nés)

Apport inadéquat en oxygène au cerveau

Quasi-suffocation

Dommages structurels au cerveau

Tumeur cérébrale (non cancéreuse ou cancéreuse)

Hémorragie intracrânienne (saignement à l’intérieur du cerveau)

Accident vasculaire cérébral

Anomalies présentes ou survenant à la naissance

Troubles métaboliques héréditaires, comme la maladie de Tay-Sachs ou la phénylcétonurie

Accumulation de liquide dans le cerveau (œdème cérébral)

Médicaments sur ordonnance*

Buspirone (utilisée pour traiter les troubles de l’anxiété)

Camphre

Chlorpromazine (utilisée pour traiter la schizophrénie)

Ciprofloxacine (un antibiotique)

Chloroquine (utilisée pour traiter le paludisme)

Clozapine (habituellement utilisée pour traiter la schizophrénie)

Ciclosporine (utilisée pour prévenir et traiter le rejet des greffes d’organes)

Imipénem (un antibiotique)

* Indométacine (utilisée pour soulager la douleur et réduire l’inflammation)

* Mépéridine (utilisée pour soulager la douleur)

* Phénytoïne

Théophylline (utilisée pour traiter l’asthme et d’autres troubles des voies respiratoires)

Antidépresseurs tricycliques

Drogues à usage récréatif

Cocaïne (surdose)

Arrêt d’un médicament après utilisation très fréquente

Anesthésiques généraux (utilisée lors d’une chirurgie)

Sédatifs, y compris les somnifères

Exposition à des toxines

Strychnine

* Plusieurs médicaments peuvent provoquer des convulsions s’ils sont pris en trop grande quantité. Chez certaines personnes, certains médicaments peuvent rendre les convulsions plus probables en facilitant la stimulation des cellules nerveuses cérébrales. On dit que ces médicaments réduisent le seuil des convulsions.

 La phénytoïne, utilisée pour traiter les troubles convulsifs, peut provoquer des convulsions si elle est prise en trop grande quantité.