Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Médicaments chimiothérapiques

Médicaments chimiothérapiques

Exemples

Mode d’action

Quelques effets secondaires

Agents alkylants

Chlorambucil

Cyclophosphamide

Melphalan

Établit une liaison chimique avec l’ADN, ce qui provoque une rupture et des erreurs de réplication de l’ADN

Supprime la moelle osseuse

Lèse la muqueuse de l’estomac

Provoque la chute des cheveux

Peut diminuer la fertilité

Supprime le système immunitaire

Peut induire une leucémie

Antimétabolites

Cytarabine

Fludarabine

5-fluorouracile

Méthotrexate

6-mercaptopurine

Blocage de la synthèse de l’ADN

Comme pour les agents alkylants

Ne majorent pas le risque de leucémie

Antimitotiques

Abraxane

Cabazitaxel

Docétaxel

Paclitaxel

Vincristine

Vinorelbine

Blocage de la division des cellules tumorales

Comme pour les agents alkylants

Peuvent aussi provoquer des lésions des fibres nerveuses

N’induisent pas de leucémie

Inhibiteurs de la topo-isomérase

Daunorubicine

Doxorubicine

Étoposide

Idarubicine

Irinotécan

Topotécan

Blocage de la synthèse et de la réparation de l’ADN par inhibition d’une enzyme appelée topo-isomérase

Comme pour les agents alkylants

La doxorubicine peut entraîner des troubles cardiaques

Dérivés du platine

Carboplatine

Cisplatine

Oxaliplatine

Établit des liaisons avec l’ADN et en provoque la rupture

Comme pour les agents alkylants

Peuvent aussi provoquer des lésions des nerfs et des reins, et des troubles de l’audition

Traitement hormonal

Tamoxifène

Inhibe l’activité œstrogénique (dans le cancer du sein)

Peut provoquer un cancer de l’endomètre, des thromboses et des bouffées de chaleur

Inhibiteurs de l’aromatase

Bicalutamide

Flutamide

Leuprolide

Inhibent l’activité androgénique (dans le cancer de la prostate)

Peuvent induire un dysfonctionnement érectile (impuissance) et des diarrhées

Anastrozole

Exémestane

Létrozole

Bloquent la formation d’œstrogènes

Peuvent provoquer une perte osseuse (ostéoporose) et des symptômes ménopausiques

Inhibiteurs de la signalisation

Bosutinib

Dasatinib

Imatinib

Nilotinib

Ponatinib

Bloquent le signal de division cellulaire dans la leucémie myéloïde chronique

Peuvent provoquer des perturbations des tests fonctionnels hépatiques et une rétention hydrique

Géfitinib

Erlotinib

Bloquent les récepteurs du facteur de croissance épidermique

Peuvent provoquer une éruption cutanée et des diarrhées

Anticorps monoclonaux

Gemtuzumab ozogamicine

Contient un anticorps spécifique qui se lie à un récepteur des cellules leucémiques puis libère une dose toxique de son composant chimiothérapique aux cellules leucémiques

Peut entraîner une suppression plaquettaire prolongée, ce qui augmente le risque de saignement

Rituximab

Provoque la mort de la cellule en se liant aux récepteurs de surface des tumeurs d’origine lymphocytaire

Peut provoquer une réaction allergique

Trastuzumab

Bloque les récepteurs du facteur de croissance sur les cellules du cancer du sein

Peut provoquer une insuffisance cardiaque

Modulateur de la réponse biologique (médicament qui active le système immunitaire pour combattre le cancer)

Interféron-alpha

Inconnue

Peut provoquer une fièvre, des frissons, une suppression de la moelle osseuse, un déficit thyroïdien et une hépatite

Agents différenciants (médicaments qui entraînent la maturation des cellules cancéreuses et mettent fin à leur croissance)

Trétinoïne

Entraîne la différenciation et la mort des cellules leucémiques

Peut provoquer de graves troubles respiratoires (insuffisance respiratoire)

Trioxyde de diarsenic

Entraîne la différenciation et la mort des cellules leucémiques

Provoque des troubles du rythme cardiaque et des éruptions cutanées

Médicaments anti-angiogéniques (médicaments qui bloquent la formation des vaisseaux sanguins)

Bévacizumab

Bloque le facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGF, de l’anglais Vascular endothelial growth factor)

Peut induire une hypertension artérielle, une perte de protéines dans les urines, des saignements, une coagulation et une perforation de l’intestin

Pazopanib

Sorafénib

Sunitinib

Vandétanib

Vémurafénib

Bloquent les récepteurs du VEGF

Peuvent induire une hypertension artérielle et une perte de protéines dans les urines