Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Quelques médicaments qui peuvent provoquer une incontinence

Quelques médicaments qui peuvent provoquer une incontinence

Mécanisme

Exemples

Faiblesse du sphincter urinaire ou des muscles pelviens (incompétence du col de la vessie)

Bloquants alpha-adrénergiques (tels qu’alfuzosine, doxazosine, prazosine, tamsulosine ou térazosine), qui relâchent le sphincter urinaire

Hormonothérapie (généralement un traitement associant œstrogène et progestérone par voie orale), qui peut contribuer à l’amincissement des muscles pelviens et des tissus de soutien

Misoprostol, qui relâche le sphincter urinaire

Blocage (obstruction du col de la vessie)

Stimulants alpha-adrénergiques (tels que la pseudo-éphédrine), qui peuvent provoquer une contraction des muscles de la vessie et de la prostate

Sous-activité des muscles de la paroi vésicale

Médicaments ayant des effets anticholinergiques (tels que les antihistaminiques, les antipsychotiques, la benzatropine ou les antidépresseurs tricycliques), qui inhibent les contractions du muscle vésical

Inhibiteurs des canaux calciques (tels que le diltiazem, la nifédipine et le vérapamil), qui inhibent les contractions du muscle vésical

Les opiacés, qui semblent inhiber la contractilité vésicale