Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Quelle est la cause de la stérilité chez l’homme ?

Quelle est la cause de la stérilité chez l’homme ?

Cause

Exemples

Production de spermatozoïdes réduite

Augmentation de la température des testicules

Chaleur excessive

Troubles provoquant une fièvre prolongée

Troubles hormonaux

Troubles des glandes surrénales (qui produisent la testostérone et d’autres hormones)

Hyperprolactinémie (taux élevé de prolactine, une hormone qui stimule la production de lait)

Hypogonadisme (faible taux de testostérone et/ou production de spermatozoïdes altérée), parfois associé à une obésité

Troubles de l’hypothalamus (partie du cerveau qui contrôle l’hypophyse, qui, à son tour, agit sur la production de testostérone)

Maladies génétiques

Autres troubles qui provoquent une anomalie des chromosomes sexuels

Troubles des testicules

Infections

Lésions testiculaires

Oreillons qui affectent les testicules (orchite ourlienne)

Rétrécissement des testicules (chose pouvant se produire dans le cas d’une consommation excessive et régulière d’alcool)

Tumeurs des testicules

Testicules non descendus (les testicules restent dans l’abdomen plutôt que de descendre jusqu’au scrotum)

Varices dans les testicules (varicocèle)

Médicaments

Stéroïdes anabolisants

Alcool, lorsque la consommation est importante

Androgènes (des hormones mâles telles que la testostérone)

Anti-androgènes (médicaments qui neutralisent les effets des androgènes, tels que le bicalutamide, la cyprotérone et le flutamide)

Aspirine, lorsqu’elle est prise sur une période prolongée

Caféine, lorsqu’elle est consommée en quantité excessive (éventuellement)

Chlorambucil (agent chimiothérapique)

Cimétidine (utilisée pour traiter les ulcères à l’estomac)

Colchicine (utilisée pour traiter la goutte)

Corticoïdes par voie orale (comme la prednisone)

Cotrimoxazole (antibiotique)

Cyclophosphamide (agent chimiothérapique)

Médicaments utilisés pour traiter le paludisme

Œstrogènes administrés pour traiter le cancer de la prostate

Agonistes de l’hormone de libération des gonadotrophines (GnRH ; médicaments hormonaux utilisés pour traiter le cancer de la prostate, les fibromes, l’endométriose et d’autres pathologies)

Kétoconazole

Marijuana

Médroxyprogestèrone (hormone féminine de synthèse)

Méthotrexate (médicament qui éradique le système immunitaire)

Inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO, type d’antidépresseur)

Nitrofurantoïne (antibiotique)

Opiacés (narcotiques)

Spironolactone (diurétique)

Sulfasalazine (antibiotique)

Exposition à des toxines industrielles ou environnementales

Métaux lourds, comme le plomb

Pesticides (pouvant avoir des effets similaires à ceux des hormones féminines ou pouvant diminuer les effets des hormones masculines)

Phtalates (substances chimiques utilisées pour rendre les plastiques plus souples)

Polychlorobiphényles (PCB)

Absence de spermatozoïdes dans le sperme

Interruption de la libération du sperme hors du corps

Absence d’épididymes (qui fournissent l’espace et l’environnement nécessaires à la maturation des spermatozoïdes), chose fréquente chez les hommes atteints de la mucoviscidose

Obstruction ou absence des canaux déférents (tubes qui mènent des épididymes aux conduits éjaculatoires), chose fréquente chez les hommes atteints de fibrose kystique (ou de la mucoviscidose)

Absence des vésicules séminales (qui fournissent les nutriments aux spermatozoïdes)

Obstruction des deux canaux éjaculateurs

Éjaculation rétrograde (le sperme revient dans la vessie au lieu de sortir du pénis)

Diabète sucré

Dysfonction du système nerveux

Chirurgie pelvienne, telle que le retrait de la prostate

Suppression des nodules lymphatiques dans la zone située derrière l’abdomen (comme lorsqu’il s’agit de traiter le lymphome de Hodgkin)

Dysfonction érectile (l’incapacité à atteindre ou maintenir une érection suffisante pour un rapport sexuel)

Maladies vasculaires

Diabète sucré

Troubles cérébraux et nerveux (neurologiques), tels que la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson, la sclérose en plaques, un accident vasculaire cérébral et des lésions nerveuses dues à une chirurgie de la prostate

Problèmes psychologiques, tels que l’angoisse de performance ou une dépression

Certains médicaments, tels que certains antidépresseurs, certains médicaments hormonaux et les médicaments utilisés pour traiter l’hypertension artérielle (notamment les bêtabloquants)

Drogues récréatives (telles que la cocaïne, l’héroïne et les amphétamines)

Causes inconnues (idiopathiques)